Et si nous partions en voyage?

Et si nous partions en voyage en Afrique? Ce choix n’étonnerait aucun de mes  amis………..Même si depuis que je suis allée en Inde, je ne demande qu »à y retourner……Bref, pourtant, ce sont encore et toujours les tissus africains qui me tapent dans l’oeil, même quand c’est dans une ruelle d’Anjou, à un étal de marché. Je m’offre aujourd’hui une escapade hors des corbeilles et du « quilt ailé », je vous prends par la main et vous entraîne! Qui refuserait mon invitation, hein?

Il y a les grands voyages; et pour moi, nomade,  les déplacements permanents, courts ou longs.

« La vie est un voyageur qui laisse traîner son manteau derrière lui pour effacer ses traces » écrivait joliment Aragon. Alors, mes amies, partons; vous me suivez sur les routes de France et d’ailleurs? Je suis passée maître dans l’art  de faire les bagages et ne rien oublier………..

Ce modèle (Les sacs couture d’Annie Maître aux éditions de Saxe) est parfaitement expliqué; au total, vous avez un sac long, solide,  et logeable, parfait pour un week-end. J’ai en gros, suivi les indications du patron, mais j’y ai fait des ajouts de commodité (et supprimé la doublure molletonnée  qui lui donne sans doute de la tenue, mais forme un trop gros volume)

Oui, on peut aussi partir en bicyclette! l’artis-Anne ne craint pas les côtes périgourdines!!

 Vous noterez les détails: 2 poches intérieures (sur la mosaïque, les 2 photos en haut à gauche), une à fermeture éclair, une autre à 4 compartiments dans lesquels la main rentre très bien!!!

 

Mousquetons sur les côtés qui donnent au sac sa forme et créent le « soufflé » qui permet d’y  ranger beaucoup de choses.Mes inventions personnalisées: 1- la poignée à scratch qui permet d’englober les 2 poignées en sergé  qui rendent le porté sur l’épaule ou à la main plus confortable .

2- les bagages devant être étiquetés, son étiquette indélébile, nominative  et assortie: pour la photo, le tissu -adresse a été retournée.

conclusion: Je referai ce sac (qui demande 2 bons après-midi de travail)Aussitôt fait, il a pris du service, vous vous en doutez, non? Pour moi à qui il arrive aussi de prendre le train, et pas seulement la voiture ou l’avion, avec Jean Amadou, je m’interroge: 

« Pourquoi un employé de la SNCF voyage-t-il gratuitement, alors qu’un employé des PTT  paie ses timbres »?

Vous avez la réponse, vous?

Corbeilles d’Arcimboldo et de l’artis-Anne

Vous êtes FOR-MI-DA-BLES:merci pour tous vos gentils messages; en gros, je serai de retour à Nantes dimanche soir (venant d’Ariège) et probablement dans une maison d’accueil familiale mère-enfant (C.Chirac)quand ma fille sera auprès du bébé, je pousserai la poussette dans les rues de Nantes pour occuper une petite soeur  un peu paumée.Pour 2 mois environ, elle qui, comme moi, vit à la camapgne, dans un très beau jardin……..elle avait beaucoup de livres préparant l’arrivée d’un 2° bébé, mais ces livres n’envisagent jamais le cas où le bébé est là, mais invisble,on ne vous autorise pas à le voir…….Dites-vous que surfer sur vos blogs -si je peux y arriver- me changera les idées, m’ouvrira la fenêtre, me fera oublier mon jardin assoifé…………..En somme, me fera du bien! La prochaine fois d’ailleurs, je vous parlerai de vous toutes encore…

« L’étrangeté est le condiment nécessaire de toute beauté » écrivait celui qui  s’y connaissait en critique d’art, en étrangeté et en beauté: Baudelaire. Aussi dans  cette mosaîque un peu étrange, cherchez l’erreur. vous retrouverez facilement Arcimboldo dans la peinture de la corbeille.

Anthropocentrisme de l'homme qui ne voit que lui partout

 

On en mangerait!! Mais que diable, tournons le tableau et -Oh ciel, que vois-je? Dans quel étage, j’erre?

 Je pense sérieusement à faire des chapeaux de mes corbeilles, vous avez vu mes sets, un jour vous verrrez mes bijoux selon la même  technique de l’artis-Anne…..Et j’ai essayé de poser sur ma tête une ou deux de ces corbeilles, c’est super!!!!

Pour le moment, reparlons technique

Bien,la dernière fois, je vous ai parlé du choix très important de la corde et je vous ai dit que c’est à cause de cela qu’on ne peut vraiment apprendre qu’en faisant un stage chez moi (je vous invite à relire le précédent article sur les  paniers textiles;je vous conseille aussi le lien (en anglais) de mon amie Gilly qui en fait à la machine, mais aussi -plaisir sensuel- à la main! (Story cloth http://rushyriver.blogspot.com/)

Je vous ai dit que je faisais des corbeilles  avec des couvercles, vous en avez deux dessous, la petite d’accord ressemble à une soucoupe volante, les deux sont faites  en tissus africains et la petite bleue était  visible chez  Isabelle l’an dernier (Lisez son blog merveilleux Le curieux petit lieu!)

Quand les soucoupes atterrissent

viva Africa!

C’est bien parce que j’ai à peine  eu le temps de voir atterrrir la soucoupe que la photo est floue……

Faire deux corbeilles au lieu d'une!

Technique

en batik indonésien

Mes lanières de tissu sont coupées pour me donner une idée de ce que je veux, j’ai ma très grosse bobine de corde à ma gauche, je suis devant ma machine à coudre (Prévoir suffisamment de canettes de fil), je pose et colle (en baton) ma corde à la perpendiculaire sur mon tissu, (comme indiqué sur la  photo empruntée au site indiqué)

je commence à enrouler le tissu (je rappelle que vous avez des tutos en anglais sur plusieurs sites dont celui de Gilly) Je fixe avec une pince à linge, je plie le bout qui fera le centre du fond de la corbeille et je pique (attention: c’est très épais!) au fur et à mesure, j’enroule le tissu, j’enroule mon colombin et je pique jusqu’au diamètre désiré; c’est une sorte de spirale ou d’escargot si vous préférez l’image. Un fond de corbeille, c’est plat, donc pour le moment, vous n’avez pas de problème sauf que c’est long ( 3 à 4 heures selon la corbeille!)et que vont y passer, je le rappelle,  une trentaine au moins de lanières de tissu et de corde. Va commencer le problème des côtés à monter et incliner différemment, c’est ce que nous  verrons la prochaine fois! Oui, comme on me le demande, ainsi que la déco, les derniers soins, etc…………vous voulez aller plus vite que le vent, savourons l’instant. Carpe diem!!! 

Eclats de ciel ou flaques de mer

lien http://www.craftstylish.com

PS: plusieurs m’ont dit qu’elles pensaient qu’à  la main, c’était plus facile; je ne crois pas à cause de l’inclinaison des bords, la variation des angles; mais. en revanche, c’est très joli, les points structurent l’ensemble; la preuve,  vous pouvez la voir en image sur le blog de mon amie Gilly (en anglais) voir aujourd’hui ou hier sur http://rushyriver.blogspot.com/