En cinq sec, sept sets cet été, c’est étonnant!

Vous le savez, j’adore coudre des corbeilles, mais je rêvais -avec les chûtes de tissu – de coudre des sets, je pensais que ce serait plus rapide qu’un panier. Que nenni ! Car former des bords, les monter, c’est aventuré, et donc excitant, coudre à plat des mètres et des mètres enroulés, c’est laborieux et longuet pour la verseau versatile que je suis……

Afrique et Provence, c'est la chaleur du soleil!

Bref, c’est aussi long à faire qu’une corbeille; je n’en ai fait que deux (pas sept sets!), car ensuite, cela m’a donné une idée à voir ici prochainement………Aïe, il y en a qui ne supportent pas le suspense!!

Technique: chûtes de tissu restées de précédentes corbeilles, laine- fantaisie, lurex, corde……….Sets ovales, ronds je sais faire, ovales aussi, les carrés cordés, c’est plus difficile, donc pour le moment, avec cette technique, pas de sets rectangulaires, mais ovales ça change………..Et c’est joyeux!!!

PS: Faire quelque chose en cinq sec revient à réaliser une action avec efficacité en utilisant le minimum de moyens nécessaires (d’où la rapidité). Cette locution (et l’idée de minimum efficace)  n’est finalement pas appropriée pour cet ouvrage de longue haleine que cependant vous ne verrez pas ailleurs, c’est un modèle perso et une technique originale! Au revoir, mes amies! Vous aurez très bientôt toute une séquence sur ce sujet.

 

La gitane a refait son baluchon, je suis repartie  de chez moi pour 3 semaines. Je continuerai de poster et j’essaierai -car j’en ai le désir– de venir régulièrement chez vous, mais si je ne mets pas de commentaires, merci de ne pas m’en vouloir! Je me rattraperai au retour.si je ne repars pas  presque aussitôt après!

 Bon week-end à vous toutes qui me lisez et me laissez des commentaires pleins de bienveillance ! 

Et le 3° au derrière des imbéciles!

Chuuuuut, ici, on « converse » encore!

Après les petits petons des fées, revoilà les bonnes vieilles baskets!

Mon totem: la libellule

Je ne vais pas me fouler aujourd’hui, je vous parle pour la 2° fois de baskets brodés, mais c’est une 2° paire: les miennes. Alors que je tape cet article,  je les ai au pied, et je suis bien!!!

« Un pied sur la rive droite, un pied sur la rive gauche, et le 3° au derrière des imbéciles«  écrivait J.Prévert. Ces derniers étant de + en + nombreux, et moi de + en + occupée, il me faudrait donc 3 jambes, et 6 bras, sorte  de monstre sûrement mais d’une efficacité redoutable! Si je savais dessiner, cela ferait un dessin animé des plus cocasses! Et comme on m’appelle: Superm’Anne, je mériterais enfin ce surnom jusqu’ici totalement illégitime!

Parce que j’aime la combinaison du texte et du textile (on se rappelle, ô combien!, certaines mal lunées qui ont voulu me priver de ce titre!) je ne peux manquer de penser à Aragon qui chantait  Elsa (rien n’est plus merveilleux que ce poème d’amour!): »O mon enfant, le temps n’est pas à notre taille, -que mille et une nuits sont peu pour des amants-Treize ans, c’est comme un jour et c’est un feu de paille, -qui brule à nos pieds maille à maille-le magique tapis de notre isolement. » A mes pieds, ce sont bien plus que treize années, et c’est comme un magique tapis qui se construit encore maille à maille et que je foule de mes pieds brodés….

Technique: Avec beaucoup de force dans les doigts et quelques onces d’huile de coude, …..lepoint de feston double, point de mouche, point d’épine, point de « rose », points de noeuds, points de pistil, chemanthy, points devant, point d’araignée, point de sable, et un motif thermo-collant (la libellule est un de mes pseudos)   ………..La plupart des fils utilisés sont teints par l’artis-Anne (au micro ondes) A bientôt!

    

Un bouquet à mes pieds!

 

 

Voler d'un pied léger et coloré!