Avec 2 L , avec 2 ailes……………….

Raphaëlle est une fille, donc ça s’écrit avec 2 L, et comme c’est un peu  un lutin, les fées se sont penchées sur son berceau. Les fées aussi ont des ailes, et les papillons,les libellules et les oiseaux du jardin…………..

Les fées ouvrent leur bras, ouvrent leur coeur, prennent leur envol se baignent dans les fleurs!

Tissu imprimé d’après Mary cicely Baker (la reine des fées!) appliqué, point de noeud, point d’épine, point de poste, point de feston pour le jupon de la demoiselle ailée…………Le  dessin de la « semeuse de bisous » a été emprunté avant d’être brodé à un dessin d’enfant trouvé sur la Toile; cette broderie est sur l’enveloppe du coussin, car ce patch est un couversin, c’est à dire un quilt qui se roule pour former coussin; on dit « Quillow » en anglais, mais j’aime la langue française (tout en me débrouillant assez bien en anglais, je refuse de faire ce qu’on fait sur le Net: des mots horribles  en anglais et souvent de la part de celles qui parlent le plus mal  cette langue- leur langue natale aussi d’ailleurs!! Bref,  ce couversin est un mot-valise (couverture et coussin à la fois,ça dit bien ce que ça dit!) Ah tiens, on dirait, les abeilles aussi ont des ailes; mon mari a des ruches, et moi, je fais mon miel de tous ces petits bonheurs du jardin, ça tombe bien, non? Et zou, en voilà deux brodées sur un fond imprimé de coquelicots!Enfin, un « zozio  » tout frais, tout beau, tout rond, brodé au point de treillis et rembourré, parce que le plat m’ennuie, pardon aux habitants du pays éponyme………….

Il y  a eu un moment où ma patience (ou mon amour de la broderie!) était telle que j’étais capable de broder des textes entiers au point devant ensuite relacé, dingue!!! La preuve en image! Petits points devant, et ensuite relaçage dans le même fil………….Non,mais je vous le demande, cela ne mérite-t-il pas une admiration éperdue? Non? Ah bon!!!

De plus, la photo ,je l ‘ai déjà publiée au-début de cette séquence.Je voulais voir si vous faisiez attention, je vois que non!!!

« Les fées nous endorment et nous ouvrent les portes de leur royaume qui se referment sur nous sans qu’elles aient pris la précaution de nous en remettre la clé. »

Pas besoin de clef chez l’artis-Anne; vous passez quand vous voulez! A la prochaine donc!

PS: A la demande de la très observatrice Mijane, 3 liens -en anglais- pour le trellis stitch (en France, le point de treillis désigne un croisement de fils et, pour ma part ,je trouve les anglo-saxonnes beaucoup plus en avance , plus novatrices en ce qui concerne la broderie)http://www.pintangle.com/journal/2009/2/14/stitch-explorer-2009-february.html (on ne présente plus ce blog aux filles qui manient l’aiguille)

http://juststring.blogspot.com/2008/06/spiral-trellis-stitch.html  et le blog (hélas à l’abandon )de mon amie Elizabeth qui imagine des tas de variations:

http://quietermoments.wordpress.com/category/trellisspiral-trellis-stitch/

Sur la nuit de ta peau

Africa 2:

Promis-juré-craché, nous reviendrons lors du prochain article, au « quilt ailé » d’une jolie petite bondinette aux airs d’ange….. puis aux corbeilles. J’évacue l’Afrique, d’un grand coup de balai, je repousse l’invasion du passé et sa marée montante de nostagie. Place -une dernière fois- aux couleurs et au style safari d’out of Africa!

Photos d’un livre postal textile, bricolé comme je pouvais lors d’un de mes déplacements…………….Mais commençons par un de ces délicieux proverbes dont l’Afrique a le succès: »Dans les yeux de chaque maman scarabée, son petit est une gazelle »

Des petites pierres, la photo d’un quilt réalisé sur l’Afrique et organisé d’une belle maternité imprimée sur bogolan……..tant de souvenirs ici inclus et que j’ai eu plaisir à rassembler et partager;  j’espère qu’il sera un peu précieux pour celle qui l’a reçu…….et qui n’a nul besoin de moi pour rêver ses territoires imaginaires. D’ailleurs, cet autre proverbe africain ne dit-il pas que « Ce que tu donnes aux autres, tu le donnes à toi- même ».

C’est sur cet extrait du poète sénégalais Senghor que nous quittons l’Afrique et ses tam-tams, son atmosphère lourde, envoûtante……

« Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.
Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire
A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.
Femme nue, femme noire.

Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie. « 
 
 
 A bientôt, vous êtes chouettes de  continuer à me suivre, de m’envoyer les messages que vous m’adressez. D’ailleurs, vous êtes chouettes, c’est tout, pas besoin de raison, c’est un fait!
PS: Pasqueenie a fait mine d’ignorer que je ne jouais pas trop le jeu, je l’en remercie: elle m’a décerné un award, je vous invite à visiter son blog http://ofilsdemesenvies.canalblog.com/, vous y verrez sa créativité et lirez entre les lignes sa gentillesse; je compte sur vous!!! Bon week-end à toutes!!!