Le A brodé d’Ariane dont il faut tenir le fil dans le labyrinthe des jours….

« Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille. Grâce à lui, je sortirai vivante du plus sombre des labyrinthes. » écrivait C.Singer dans son tout dernier livre; je tiens moi, un fil d’Ariane … Lire la suite

Un jour, faut-il bien retrouver le fil d’Ari-Anne………..

  « Mais voici, blanche et diaphane, -la mémoire, au bord du chemin- qui me remet comme Ariane, son peloton de fil en main ».(T.Gautier)       J’ai, mes amies, décidé de cesser de me disperser; j’abandonne pour un temps, « le … Lire la suite