Paysage textile d’hiver….ou divers…

Beaucoup à voir dans cet article; beaucoup à grappiller, disons….

J’ai réalisé des dizaines de paysages textiles; avant d’en voir un nouveau sur une carte textile, coussin -couronne comme beaucoup d’autres aussi avant; une commande au prénom d’Anaïs:

Ensuite, 40 années de bonheur pour ma fille devenue elle- même 4 fois maman; pour ce faire, et fêter l’évènement chez elle, j’ai récupéré une bannière que j’avais cousue pour l’expo Fils et métiers, la foire des tisserands à Varaignes (Périgord) et l’ai transformée. Du 100 % cousu-main et 100% recyclage. Cela reste festif!

Lettres appliquées pour le prénom et l’âge
Breloques, boutons et pompons sur fond rouge!

Une carte- rouleau de vœux pour Françoise, sur un tissu perso composé et teint

Des cartes de vœux personnelles, pour l’une ses initiales en piqué libre( une sorte de logo) pour d’autres , des feuilles de houx molletonnées en piqué libre sur « film magic »;feuille à détacher et accrocher au sapin:

Puisqu’on parle de cartes de vœux, la 1° n’est pas de moi, je l’ai reçue de  mon amie France, mais elle est TRES personnelle, elle me connait bien et parle de mes amours, l’Inde…..

Enfin, une carte textile avec des tissus teints- maison pour la plupart, mes souvenirs du Nouveau- Mexique et une patience mise à rude épreuve pour le piqué libre qui crée un dessin et une structure! La carte est repiquée sur Timtex. :

Vous entraînant ainsi dans ma rêverie voyageuse, je vous dis « A vendredi soir« ! Je suis en ébullition, j’ai 100 idées minute, je n’arrête pas, je ne peux tout montrer à cause d’une expo personnelle que je prépare…

Pochette très ethnique en tressage de tissus teints- maison

Comme vous toutes, j’ai besoin de pochettes pour le téléphone, les lunettes.

La précédente pochette que j’ai créée datait de fin 2016: broderie très ancienne sur soie et canevas chiné en brocante en Périgord (doublée de tissu vintage).pochette thnique 1

Je l’aimais vraiment beaucoup, on l’aurait dit rapportée d’un long voyage. Mais la soie brodée se coupait; cela lui donnait un air plus ethnique et ancien encore. Cette pochette me sert toujours; je fais durer les choses; je suis fidèle.

doublure de pochette

Bref, comme 2019 est placé sous le signe de voyages,  j’ai décidé de coudre une nouvelle pochette, ethnique aussi, personnelle. J’ai choisi deux de mes tissus en teinture végétale et de les tresser. L’un est un tissu teinté à la rouille et feuilles martelées, l’autre un éco-print. La doublure  est fleurie, vintage, rapportée aussi d’une brocante du Périgord. (sur la photo au-dessus, on voit la doublure fleurie et sur la photo en dessous, le dos de la pochette)Dos de la pochette

Je voulais que la nouvelle pochette me ressemble tout autant que les autres!

« La vérité est en nous ; elle ne vient pas du dehors »

Thomas Carlyle

Pochette très ethnique

Techniques employées dans la pochette ethnique 2: tissu vintage de doublure, tissus DIY, tissage des 2, points avant en coton perlé, piqué libre (surtout sur le tissu de dos)perles de verre, breloques, pendentif ancien à grelots, perles ethniques, bouton- fleur en pâte Fimo modelé artisanalement, sur le rabat: broderie fine offerte par une amie qui l’a faite (Elizabeth du blog quieter moments)

À la fin, donc, j’ai obtenu ceci qui me plaît bien, même si les photos en affadissent les couleurs:pochette ethnique: la berbère

« Il n’est jamais trop tard pour devenir ce qu’on aurait pu être ».

George Eliott

Pas si facile que ça, d’accessoiriser, de trouver les bonnes breloques ou perles. A la fin, il manquait juste le lien de la pochette, coupé dans les 2 tissus de tressage du tissu;  j’ai réussi à glisser ma corde dans un cm de cordon:pochette ethnique avec liens + glands

L’affaire est dans le sac. Et moi je pars dans les Pyrénées, déjà ivre de paysages. A bientôt!