Valisette DIY de couturière…et visiteuse inattendue:

J’avais le tissu et le projet: coudre une valisette pour une jeune fille de 11 ans à qui on offrait (à 3! ) une machine à coudre; afin de ranger ses tissus, son matériel …ou pour partir dormir un soir chez une copine! Il se trouve que j’ai passé beaucoup de temps dans mon atelier: n’ayant pas jugé bon de suivre un tuto sur la Toile (ça m’ennuie!) J’ai réfléchi et fait comme je l’entendais. Je n’ai pas travaillé seule; une copine inattendue est restée avec moi;

je ne peux pas dire que j’avais envie de la caresser, mais elle m’a fascinée plusieurs heures et ne m’a pas saoulé de son bavardage! Elégante, infiniment lente, elle est restée 2 jours avant que je ne la rende à son habitat végétal. Serait- elle restée avec moi?…

La mante religieuse, tellement fascinante…

Je la regardais, je travaillais sur ma valisette, puis jetais un regard sur elle, me remettrais à la coupe…sauf quand elle squattait mon tapis de coupe! Je ne pouvais pas trop me déplacer, peur de l’écrabouiller; encore qu’elle était ralentie et plus lente qu’un escargot!

Détail de la grande poche intérieure

La mallette aux coins arrondis, profonde, (15 cms pour la tranche de remplissage! est doublée et matelassée. Le papa militaire a deux 2CV, donc l’imprimé bleu-blanc-rouge est PAR-FAIT!

3 yoyos comme des cocardes sur la tranche, au bord de la poignée, c’est le détail qui compte!

« Non seulement, vous avez le potentiel de tout faire, mais vous devez reconnaître ce potentiel »! (Yogi Bhajan)

Les 2 Zip ont chacun 40 cms tout de même et partent de la base au milieu du dessus!

Je ne suis pas mécontente de moi; jamais je n’aurais pu trouver une valisette pareille dans le commerce!

Toute la chambre de la demoiselle est rangée, son matériel de couture peut la suivre: Bon voyage à la fille et sa valisette! Pour moi, à bientôt!!!

Y’a d’la joie: croissants, baguette, champagne, coq, coeur,… notez les détails de l’imprimé, pour moi, je file: A bientôt!

Dimanche, on entrera dans le temps de l’Avent qui annonce Noël; je vous proposerai chaque fois une étoile rustique!

Petits fours et boules de noël déco: à l’approche des fêtes!

Les fêtes auront lieu. Comment imaginer le contraire? Même en Absurdistan, on a le droit de se réjouir! Même: on en a besoin!

Un tissu à dominante vert sapin très moche peut s’avérer utile; le plus long étant de couper une douzaine de cercles; c’eût été mieux avec un bel envers; le vilain tissu a bien peu d’atouts! 100% recyclé!

Et puis, à envoyer, offrir ou accrocher quelques coeurs danois tressés bien traditionnels; « il faut tout changer afin que rien ne change », soupire in vitam aeternam Le guépard…

Un coeur danois couleurs pastels pour un petit cadeau en dehors de Noêl...

Comme d’autres dont c’est la vocation, je ne publie pas ici mes recettes, mais je cuisine, j’adore ça, je suis (quoique mince), gourmande; pour introduire le sujet suivant, voilà une de mes spécialités, les biscuits aux épices, j’en offre, j’en partage, j’en mange; donc ils se conservent bien, mais …impossible de ne pas tout manger! Pour servir de transition avec le sujet suivant!

Certaines les ont vus car j’en ai déjà offert, mais voilà mes pique- aiguilles de Noël, 100 % vintage: tissus anciens chinés en brocante du Périgord, dentelle ancienne, moules à pâtisserie anciens et un tantinet rouillés…

Ainsi aux vrais gâteaux se mêlent les faux pour que les papilles se régalent autant que les yeux……….

« Sème une graine, la terre te donnera une fleur« .( Khalil Gibran)

Puisque le temps des fêtes viendra bien…-Il faut l’espérer pour sortir de cette morosité!- et que j’ai parlé de ma cuisine, je finis par un gâteau des îles, en coeur, à l’ananas et noix de coco (recette aryuvédique) L’artisane textile n’arrête pas, donc à très bientôt, ce week-end, pour une autre publication !

Et, pour ne pas vous quitter encore: Il fait beau en Périgord, nous déjeunons dehors; aussi, je vous laisse avec (façon Proust et la mort de Bergotte) un tanka personnel à propos d’un bout de mur que j’aime infiniment:

3 monogrammes brodés

Merci d’abord pour vos gentils courriels personnels et commentaires à propos de mon arbre généalogique; vous êtes fines, intuitives, profondes. J’ai beaucoup de chance de vous connaître toutes!

3 noms sur un chapelet de jeunes filles d’une même maisonnée; un travail réfléchi, soigné, différent. Toujours, au dos, ma « marque de fabrique » (écriture au piqué libre), mon slogan: » Attention: passage d’ange heureux »; puissiez vous l’être Hélène, Claire et Lucie!

1- Monogramme H brodé -fleuri: Le H d’Hélène

Points de palme, de poste, frangé sur épingle double, de boucle (sur carton), Chemanthy…
Points de feston, de poste, chemanthy, de tulipe, d’épine (broderie du H majuscule brodé- fleuri)

[ La broderie] “ m’aide à garder la mémoire (…) ici je n’oublie pas où j’en étais la veille; le matin je me lève sans regret de mon lit tiède; j’avance d’hier à aujourd’hui et à un autre jour , une autre saison…” ( « La robe de mariée » de Katherine Battaielle, livre à propos de la la robe de Marguerite (Sirvens) conservée au musée d’art brut de Lausanne)

Une lettre majuscule comme un jardin où se promener…et réciter son catalogue de points de broderie…
Un escargot, une abeille, un monde animé par la broderie.

2- Monogramme C brodé et fleuri: Le C de Claire

Une majuscule, C, comme un jardin: un arrosoir y est posé, une petite plate- bande, une glycine qui retombe….

Hampes fleuries (du lupin) en points bouclettes superposés
Un arrosoir débordant de fleurs, de toutes petites pensées…
Inutile de préciser que cette lettre, comme les 2 autres, fut longue à broder, mais animée de vie…
C majuscule brodé- fleuri, C : C fini!

3- Monogramme brodé et fleuri: le L de Lucie

Un deuxième jardin brodé où repose à plat un panier de fleurs:

Boucle du L majuscule brodé, double point de feston fermé
A gouche, jaunes, fleurs brodées sur épingles (en relief) et à droite, rose, pétale en relief double
Un panier tissé- brodé empli de fleurs est posé

“Le fil m’obéit il vient tout doucement, la broderie prend forme. Si  je m’y applique bien, les voix  se calment et ne me font plus de reproches. Les jours ne sont pas monotones à cause de tous les motifs dont  ma vie est remplie”.  ( « La robe de mariée » de Katherine Battaielle, livre à propos de la la robe de Marguerite (Sirvens)

Un nichoir envahi de fleurs

Peu à peu, la broderie a empli mes jours, mes nuits, devrais- je dire; ou pour être exacte, une partie de ma nuit; pendant longtemps, j’ai cheminé avec le H puis le C, enfin le L; mais 3 soeurs m’attendent encore. Ce sera pour plus tard. qui rime avec Au revoir!! Merci aux abeilles venues voleter autour de ces 3 jardins fleuris et y déposer le miel de leurs commentaires! A bientôt pour autre chose que de la broderie!

Arbre généalogique textile: fin (4)

Vous aviez vu en détail (voir les 3 articles précédents sur le sujet) quelques portraits; je rappelle que ma famille compte (sans mon mari qui est parti, il y a 5 ans maintenant) 22 membres, 4 fratries de mes 13 petits- enfants) J’en forme le tronc avec mon mari:

Piqué libre, pyrogravure, l’arbre a fait des rejets…
Acrobate née, et aussi dessinatrice, lectrice, auteure, joueuse de flûte traversière…(Piqué libre)
Un sacré numéro, celui qui est souvent à Marseille et qui n’eut jamais peur de l’eau, nageant très tôt…(piqué libre)

Voilà, après ces 22 portraits révélés, il fallait passer au montage de 22 cartes, arbre dessiné au feutre textile et cartes pressionnées sur une tarlatane crème.

“ Celui qui, par quelque alchimie, sait extraire de son cœur,

pour les refondre ensemble, compassion, respect,

besoin, patience, regret, surprise et pardon,

crée cet atome qu’on appelle l’amour. ”

(Khalil Gibran)

D’abord selon différentes techniques, coudre des feuilles, peindre une balançoire, imaginer une guirlande de fanions.

Galerie des détails

taffetas, piqué libre, feutres textiles
22 cartes principalement au piqué libre (arbre généalogique sur tarlatane: les fanions claquent au vent!
L’arbre bruit de ses enfants, les feuilles volent, différentes; la fantaisie et la gaieté règnent
 
« Ce n’est pas ce que nous disons ou pensons
qui nous définit, 
mais CE QUE NOUS FAISONS »
Jane Austen

L’arbre est fini, je ne sais plus en combien de temps, j’en suis venu à bout; vous remarquerez: j’ai laissé de la place pour d’autres petits à venir…..

Ca nous plaît bien à tous. Et zou dans mon entrée- galerie! Tout ce petit monde vous embrasse, vous remercie et vous dit: « A jeudi soir »!

2 coussins- moutons tout doux, 2 doudous tout doux…

On reste, comme pour l’article précédent, dans le « cocooning » dont on a besoin dans ce monde confiné et curieux….. Deux cadeaux d’hiver à faire à deux frères jumeaux petits autant que mignons: deux coussins pareils mais différents, tête inversée, tissu de fond ou pattes dans des lainages ou velours différents…Tous les deux inspirés de je ne sais plus quel livre d’Anne- Pia Rasmussen.

Un coussin neuf et dodu à l’intérieur.

1° coussin -mouton:

coussin mouton tout doux, en lainage, piqué libre et yeux- boutons de récupération, pattes et oreilles en relief
Sympa, le coussin -mouton, très hivernal aussi (inspiration Anne- Pia Rasmussen)

« Les idées, c’est comme les lapins; [ou comme les moutons!]

vous en achetez deux,

vous apprenez comment vous occuper

et rapidement,

vous en avez une douzaine ». (John Steinbeck)

coussin- jumeau pour frère mouton, euh non :-), coussin- mouton pour le frère jumeau, pareil mais différent!

Le fond de ce coussin- mouton, n’est pas en velours fantaisie, mais en lainage anthracite (100% récup’)
Simple mais sympatoche!

« Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qu’est- ce qui nous empêche d’en inventer un? » (Lewis Carroll)

Voilà nos deux moutons, voilà nos deux coussins, voilà nos deux coussins- moutons réunis:

Parce que nous avons besoin du soleil ardent et des souvenirs de l’été en cette période sombre:

Haïku personnel sur un tableau de Marc Pierre Encina

A ce week-end pour un nouvel article, la fin du panneau des fratries…