Dernier journal textile de voyage

Au moment où je pose le point final de ce (long) article, je vois que mon blog et ses commentaires ont été vus plus de 50 000 fois! Merci, merci à vous tous, fidèles! Et maintenant, TOP départ!

Attention: article truffé de citations….Vous avez un mois pour tout lire avant « l’interro écrite »….au retour 🙂

Mon sac est prêt! (en photo, dessous, un sac Banjara (nomade indien) brodé, textile du Gujarat,  qu’on accroche à la selle des chameaux qui arpentent le désert du Thar) Cela sent déjà la poussière soulevée par les maigres chameaux, les 3 femmes dont les  jupes balaient le sol pendant qu’autour, courent les enfants colorés..

sac indien rappporté d'un voyage au GujaratJ’aime la cuisine indienne, j’ai fait 2 stages, je la pratique; là-bas, souvent, quand ils le savent, les cuisiniers m’invitent à venir en cuisine; je leur raconte qu’en France, on vend  des soupes toutes prêtes en brick; je leur offre un porte- monnaie bricolé dans un de ces emballages;  ils sont étonnés, ravis. J’en donne aux enfants avec quelques roupies, aux chauffeurs de tuk-tuk; me voilà prête à partir avec mon stock 100% récup’ (une toute petite partie!).journal textile, photo 1journal textile, photo 2

Il y a tous mes journaux textiles, près d’une trentaine. Et aussi  mes journaux textiles de voyage: USA , Maroc, Sicile, Antilles, Egypte……..Je ne sais combien de souvenirs et d’années là-dedans!!

En plus, j’ai mes journaux textiles des 6 précédents voyages en Inde!! Certaines rêvent d’y aller une fois et j’y vais pour la 7° fois!!! Avec ma propre organisation, mon propre circuit, du « fait sur mesure »; ce coup-ci contrairement à la dernière fois, je n’y vais pas seule. Chaque fois, j’y reste AU MOINS 3 semaines! Rappelez- vous qu’on appelle l’Inde le « sous- continent », c’est dire sa vastitude; jamais je n’en connaîtrais tous les secrets infinis! J’en aime tout; l’amour, c’est ça: aimer sans réserve.

Voici le journal textile du 1° voyage en Inde, le 2° et le 3°:

Liens au sujet des derniers journaux textiles de voyage en Inde: entre autres….

Le dernier voyage en Inde (volontariat, c’était en début d’année  2017…il y a plus de 2 ans!)

Carnet-de-voyage pour l’Inde

http://www.artisanne-textile.fr/carnet-de-voyage-pour-linde/carnet-voyage/

http://www.artisanne-textile.fr/carnet-de-route-pour-linde-expo-a-moncoutant-79/

journal textile de voyage 1Journal textile de voyage en Inde 5, 6, et 7:journal textile d evoyage en Inde 4, 5 et 6

journal textile en Inde, les 6 premiers alignésVoilà donc le 7° voyage, le 7° journal textile de voyage en Inde…En attendant le 8°, peut- être en 2019 aussi,…Nous n’en sommes pas encore là!

L’amour, ça ne s’explique pas:

« Je ne suis pas souvent allé où j’avais l’intention d’aller,

mais je pense que j’ai fini par aller où je devais être »

Douglas Adams

Le 7° et dernier journal de voyage dessous: le dos avec des voiles achetés au Gujarat qui ont servi aussi à faire les yoyos du dessus (tranches de la reliure): journal textile de voyage 7: le dos

« On trouve parfois ce qu’on ne cherchait pas. »

Alexander Fleming (inventeur de la pénicilline)


journal textile de voyage en Inde 7: le dessus 1
Techniques et tissus utilisés pour ce 7° journal textile de voyage en Inde:

Tissu-voile en tie and dye du Gujarat, yoyos et strass, plumes de paon imprimées, hexagone- étiquette, breloque, fleurs appliquées et rebrodées, point d’épine, tampons, tout à fait au bord du journal textile à droite: galon strassé d’Inde ( rapporté et offert par Françoise -couleur Indigo sur Flickr-, grelots indiens, étoile de strass rapportée par moi- même d’Inde, etc….Toute une composition d’esprit patch et surtout d’inspiration indienne!journal textile de voyage en Inde

« Les libellules s’en vont, quittent, vont ailleurs,

et cet ailleurs est justement ce qu’elles habitent,

là où elles volent, maintenant. Elles sont le détachement même. Elles ne tiennent à rien, si ce n’est à s’en aller. »

Alain Cugno, (in La libellule et le philosophe)


journal textile voyage Inde

Au revoir! Je ne rentre et reprends le blog qu’à la toute fin de mars; j’espère que vous serez en pleine forme à mon retour! Les commentaires seront  fermés le jour du départ et les mails privés bloqués…Je penserai à vous! Je vous laisse avec tous mes albums Flickr à feuilleter: (Flickr en anglais= feuilleter!)Pour une raison indépendante  de ma volonté, je n’y publie plus mais les écrits et photos restent. (Flickr en anglais veut bien dire feuilleter!)

https://www.flickr.com/photos/artisanne_textile/

Post- scriptum sous la prochaine photo:journal textile: Ine, expo de Moncoutant

 » Une fois que vous aurez senti la poussière de l’Inde, vous ne vous en libèrerez jamais  » (Rumer Godden)

मेरे दोस्तों को अलविदा (prononcer mere doston ko alavida) et ça veut dire

Au revoir mes amies! Je suis tourneboulée par le tourbillon de mes émotions:

désir de partir, amour, Inde, dépaysement, senteurs, arômes de la cuisine colorée, bruits du train, de l'avion, de la foule et nostalgie de ceux que je laisse derrière moi, ma maison, son silence, le travail créatif que je peux y fournir….En même temps, je sais que dès la porte refermée, je serai comme libérée, dans le présent du voyage! Il est bon de reprendre mon bâton de pèlerin de la terre! 
Ancrer un bateau, c'est le condamner à la rouille, à la mort.

Sac à dos jean et cyanotype, Inde…

Avant dernier article avant départ: en préparant mon voyage, j’ouvre un de mes (nombreux) livres sur l’Inde et tombe sur ce marque- pages à mon initiale, réalisé par Marie- Laure -une pensée pour elle!-qui n’est pas seulement une créatrice de gâteaux et desserts exceptionnels: http://gateauxlilou25.canalblog.com/

Dessous, 2 photos du dernier voyage; j’étais dans le sud pour la grande fête de Pongal; ce coup- ci je serai dans le nord pour la grande fête des couleurs: Holi:.

La fête de Pongal à Tranquebar ( Tharagambadi) où habite ma filleule indienne: Arokyia que je suis allée voir. Je suis entre 2 institutrices de la pension.
En tenue de fête, les enfants d’une maternelle chantent pour moi

Pour ce voyage, outre la besace aux 2 indigos, j’ai cousu un 2° sac: pensé, conceptualisé selon mes besoins et l’aspect pratique: un sac à dos 100% perso. Revue de détails: pinces de fond, cyanotype (toujours du mal à oser couper dedans!), très grandes poches intérieures, poche extérieure doublée, yoyos appliqués, contraste jean, cyano et orange:

Poche extérieure ornée d’un cyanotype sur tissu un peu japonisant;   yoyos (dans un batik indonésien) et feuilles appliquées.

« Je n’irai pas à la recherche d’un paysage pour le découvrir ou le revoir. J’irai où les hasards, la nécessité m’amèneront, Et parfois je rencontrerai un lieu où avoir envie de rester le temps de l’oublier. Pour un lui-même encore plus cher à qui ne demande rien. » Guillevic

Grandes poches intérieures orange et sac en jean pour la solidité
Dans le dos, pour décorer et personnaliser un peu plus, un ruban orange et un cyanotype

 » Cela rend modeste de voyager ; on voit quelle petite place on occupe dans le monde ! »    Gustave Flaubert

Voilà donc le dos du sac!

Et voilà le devant du sac!

Cyanotype, bande de couleur, poches, yoyos, appliqué !
Il me plaît bien, car je l’ai créé comme je le voulais et comme j’en avais besoin!

Je m’équipe différemment selon les jours, le programme : le hobo-bag aux 2 indigos que vous avez vu récemment et/ou le sac à dos…Avant de vous  laisser à peine 2 – 3 jours, je vous montre la carte indienne que j’ai cousue aussi (et envoyée déjà!): le petit tailleur de Mumbaï (Bombay) celui qui m’a donné tant de petites chutes, alors qu’en Inde on récupère tout pour faire….des sacs; ce sont ces chutes réutilisées que vous voyez dessous (turban, chemise, tissus étendus…)

Le petit tailleur indien (il n’a que 4 doigts…:-), mais il reste très habile! Piqué libre sur une carte.

A très bientôt (fin de semaine?) . Encore beaucoup à dire et montrer avant le départ qui, cependant, approche….