Faire et refaire, réparer, c’est encore CREER!

1- Tee- shirt et « cut -out » :

J’aime porter hiver comme été, des Tee- shirt à manches longues et noirs, ça va avec tout. Souvent (vous en avez vu ici), je les brode dans le dos, sur l’épaule, d’un papillon; exemple:

Le dernier, j’ai OSE le tailler (mais ce n’était pas sans calculs précis et sans un courage déterminé!) Un peu de « cut -out » et du wax, un pagne africain, superbe:

2- Couleurs, bonheurs et malheurs d’un panneau textile en appliqués. Rouge et noir: René Gruau, in vitam aeternam! ♥ ♥ ♥

J’ai toujours aimé le peintre et dessinateur Gruau, grand seigneur et ami de Givenchy, Dior surtout ou Saint- Laurent, affichiste de mode et de publicité. René Gruau était un pseudonyme emprunté au nom de jeune fille de sa mère française (son père était un aristocrate italien; René est né Renato Zavagli-Ricciardelli delle Caminate: 1909- 2004, mort à 95 ans!)

Vous connaissez forcément ses affiches élégantes, contrastées, suggestives (les 5 qui suivent ont été empruntées à la Toile)

Toujours du blanc, du noir, du rouge!
N’est- ce pas que vous la connaissiez? Cette affiche a fait le tour du monde et le succès du rouge Baiser!

Miss Dior, le Bas Sandale, air France, l’Eau sauvage, le new look, les couvertures de Elle, de Mme figaro……..C’est GRUAU! Il est rentré dans le Gotha de la mode et dans celui des affichistes éternels! Tout de même, la plus grande collection privée d’illustrations de René Gruau appartient à l’hôtel Négresco. …..

Un doux souvenir est encore un bonheur.
Louis-Philippe de Ségur

Par amour pour lui, en m’aidant d’un livre d’art sur lui ,j’ai cousu un panneau d’appliqués en hommage à Gruau. Il y a plus de 25 ans! Il a été accroché en Ariège chez un de mes fils qui emménageait! Mais 4- 5 ans après,…Mon fils et sa femme déménageaient de nouveau; Gruau a connu l’exil dans un grenier…….infesté de souris! Elles l’ont grignoté en partie, ont laissé de tenaces odeurs d’urine; une infection! Ainsi, j’ai récupéré ce panneau que j’aimais en piteux état. Pressing d’abord, 2 ° lavage à la main, reprise et ajout de pièces blanches par ci par là; le voilà coloré dans ma chambre aux murs blancs ponctués de notes rouges; au- dessus de la cheminée: René Gruau ♥ ♥ ♥ l’affichiste des Grands de la Haute- Couture (entre autres)!

Signature superbe, graphique et célèbre.
Regardez: tout en bas à gauche, une discrète pièce blanche

Il aurait pu finir à la poubelle; un moment j’en ai eu la triste tentation! Mais me suis souvenue de ce proverbe indien:

« Ne coupez pas les ficelles quand vous pouvez défaire les nœuds! » Je les ai défaits. Patiemment.

Je vois -de mon lit- ces affiches de Gruau, j’en admire l’élégance, la sobriété, le trait!

« Ce n’est pas sa beauté, sa force et son esprit que j’aime chez une personne, mais l’intelligence du LIEN qu’elle a su NOUER AVEC LA VIE… »(Bobin)

A très bientôt avec une dernière photo du panneau Gruau!

Cartes textiles: collage, broderie, cyanotype, piqué libre, …

J’ai publié mon concours (et dernier article) le 5 au soir; à 7 heures 46 du matin, Arlette, 1° visiteuse, avait trouvé la réponse (pleurote); c’est elle qui recevra un petit cadeau de ma part. Il s’agissait bien d’un « pétale » de pleurote, pleurote toute fraîche vendue par le producteur sur le marché de Thiviers en Périgord (non seulement elle a trouvé le champignon, mais a cité la pleurote! Bravo, Arlette !). On aurait dit un jupon de grand soir en plissé ! Il y aura un autre concours dès que possible (j’ai l’idée!) Alors, n’oubliez pas de passer!

Derrière, le chapeau d’une pleurote…

Oui, encore des cartes textiles; car il faut garder ces échanges postaux qui disparaissent. Contre un mail qui s’envole sans laisser de trace, un texto anodin, rien ne vaut la carte qu’on retrouve dans un tiroir, un livre, un cahier de recettes. Partout, je retrouve ces signes d’amitié et j’y réponds. De diverses manières:

1- Pour Tania Textes & prétextes (blogspirit.com) qui m’a envoyé un voile de coton pour que j’en fasse quelque chose tant elle avait de regrets de devoir le jeter. J’ai récupéré les pompons qui ourlaient le foulard et lui ai confectionné un dossier pour garder son courrier. Je ne l’ai pas pris (une fois encore!) en photo terminé…: Techniques :Le voile offert, un collage papier- tissu, un peu de piqué libre, des points de broderie, un timbre (une funambule qui tremble sur son fil d’une fleur à l’autre) L’inspiration est partout!

« C’est toi le printemps que j’attendais, la vie multiple et brillante où chaque instant est plein et parfait« . (S. de Mello Breyner Andresen, poétesse portugaise)

2- j’aime les cercles, les ronds, vous le savez. Dans des chutes de cyanotypes, une carte un peu de style japonais. Il semble jaune sur les photos, mais le papier est orange.

Détail au- dessus: cyanotype textile, cercle, papier, feutre textile

Les fleurs de l’été durent, le ciel bleu aussi et les papillons s’envolent de ces chutes de cyanotype textile
Carte double, cercles et courbe d’une tige

3-Masque de protection brodé: Je montrais mes énièmes masques récemment, mais un n’était pas terminé….car je l’avais d’abord brodé: pour une adolescente (taille en dessous) blanc et écru sur un imprimé de mêmes teintes. Chic pour un beau jour solennel à venir!

Points de broderie employé: point de feston, point de bouclette tissé, point de tige, points lancés, points de noeuds, point crétois de feuilles

4– les cartes avec coeur en chutes de fil, soluble et piqué libre. Rapide tuto en image parce que 2 lectrices -amies me l’ont demandé:

Tout ce qui reste des fils coupés lors des broderies (et j’en jette beaucoup aux oiseaux qui font leurs nids avec!)
4 coeurs dessinés sur du soluble
Les fils pris en sandwiches, juste avant de faire le piqué libre

« Heureux est l’homme qui sait faire sien le moment présent et qui peut se dire : Quoi qu’il arrive demain, j’ai vécu aujourd’hui. » (Dryden)

La carte au- dessus à gauche a été envoyée à Françoise (Couleur indigo sur Flickr) Flickriver: Photos from couleur.indigo

La carte au -dessous à droite, dominante rose , était pour Marie- Laure gateauxlilou25.canalblog.com Malgré le nom de son blog, Marie- Laure ne fait pas que des gâteaux; je le sais bien, moi , qu’elle gâte tant!!!

Non, pas 2 cartes textiles , mais 4!

Détails de ces coeurs -décos en piqué libre, chutes de fils à broder, et…c’est tout!

« Etre capable de trouver sa joie dans la joie d’un autre: voilà le secret du Bonheur ».( Bernanos)

Je vous envoie mes amitiés avec ce coeur qui termine l’article et un bouquet de lilas et arbre de Judée. A très vite (mercredi soir? je ne promets rien)!

Du wax, du pliage textile, des masques et un concours!

Je travaille à des cadeaux textiles que je ne peux montrer, certains avant longtemps; de même pour mes participations à des manifestations qui auront lieu: sur le Causse, au château de Varaignes (24) ou la grande exposition dans les jardins de mon village d’enfance. Aussi je racle les tiroirs pour vous montrer certaines petites choses ET JE COMPENSE avec un CONCOURS! Il y avait TRES longtemps. Mea culpa!

1- Les masques de protection: je continue à porter ceux que j’ai fait et que vous avez vus lors du 1° confinement. Vive le textile! Même si certains abrutis du gouvernement nous poussent à acheter des masques industriels de Chine sans avoir prouvé quoi que ce soit! J’en fais pour tout le monde autour de moi. ET J’OUBLIE SOUVENT DE LES PRENDRE EN PHOTOS. Restent ceux- ci:

A fleurs pour ma meilleure amie!
Grue porte- bonheur!
Du tissu paréo (mais 3 épaisseurs) un oiseau, une fleur, assorti à une veste!
Dans les tons d’une robe exceptionnelle, pour un jour spécial…

“ Nous devons préserver notre fragilité parce qu’elle nous rapproche les uns des autres, alors que la force nous éloigne. ” Jean-Claude Carrière

2- Le sac origami, tout petit, cousu par Alix une de mes petites filles talentueuse DE 12 ANS; elle est douée en tout, y compris en couture. Elle n’a peur de rien; faute de cutter, elle coupe à main levée; surtout elle comprend tout, y compris ce pliage- couture en 3 étapes seulement!

Pour ramasser les oeufs de Pâques

“ Nous n’avons pas besoin de plus de temps ;
nous avons besoin d’une raison plus forte d’AGIR
de sorte que nous utilisions le temps plus efficacement. Nous n’avons pas besoin d’attendre plus de ressources ; nous avons besoin d’agir et nous verrons l’abondance venir à nous. Nous n’avons pas besoin d’attendre des conditions parfaites ; nous trouverons les conditions parfaites en chemin. Nous ne pouvons pas attendre timidement que chaque chose nous tombe dessus ; nous recevrons seulement en nous levant et en marchant.
Le destin aide ceux qui ne connaissent pas la crainte. ” (Brendon Burchard)

3- Paf, en plein milieu de l’article: le concours! Vous avez une photo; vous recevrez un petit cadeau si vous êtes la première, le premier, à me dire exactement ce que vous voyez, ce qui est devant l’objectif!! Fastoche! Surtout quand on connait la réponse!!

Il y a quelques jours, c’était ICI le 1200 ° article, tout de même. Pas rien!!! Articles à écrire, photos à trier et traiter: 1200!!! Waouh!

Correctif :En fait, la réponse a été trouvée pas la 1° commentatrice (ce ne devait pas être très difficile ou elle était très avisée!) j’ai enlevé son commentaire et je trouverai bien un petit quelque chose pour la 2°. Je suis curieuse de vos réponses; Alors, on joue quand même?

4- les maniques en wax: ce pagne « fleur de mariage » cartonne partout depuis 2 ans au moins; j’ai deux banquettes et des tennis dans cet imprimé qui existe dans toutes les couleurs. J’en ai fait aussi des maniques; j’ai oublié de prendre en photo la plupart; restent le souvenir de celles- ci; elles sont réversibles et sont pour les cuisinières qui aiment la couleur, qui aiment l’Afrique et la cuisine ethnique, pas le pot au feu ou la daube 🙂

« Tu dois cultiver ton propre jardin
et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs… » (William Shakespeare)

A très bientôt, n’oubliez pas le concours! Mille pensées butineuses!

1° avril: Trousse -poisson et Veste kimono

Poisson d’avril!

1- 1° avril: le poisson…et l’anniversaire de Clément, le blondinet né un 1° avril. Lorsqu’il a reçu ses premiers crayons, j’ai su que j’allais lui coudre une trousse poisson! Je me souvenais d’un modèle d’ Anne Pia (L’arche de Noé) je l’ai regardé, mais je ne le trouvais pas intéressant. Une trousse ça doit être assez grand et pratique. Je me suis donc inspirée des grandes trousses plates que je couds souvent, mais quel casse- tête!

Une sorte de carrelet doublé de tissus à petits quadrillages bleu pâle. Poisson d’avril!
Après finitions, j’ai repris la forme en la rognant!!!
Faire et défaire…..

« Lorsque vous changez votre manière d’appréhender le monde, celui- ci se modifie”. (Wayne Dyer)

2- La veste kimono indigo et sa broche Kanzashi:

Le bel indigo rapporté pour moi par une de mes filles de Chine me faisait des appels du pied chaque fois que j’ouvrais un certain tiroir…. D’un seul coup (alors qu’il attendait depuis des années!) je l’ai imaginé coupé et cousu en veste kimono pour les beaux jours. C’est ce que j’ai fait sans patron, doublé d’un fin coton blanc, en imaginant chaque détail au fur et à mesure: la poche, les points kantha en bas des manches et de la veste; c’est chic!

A- Détails:

Les motifs sont alignés et les points kantha discrets, mais cela fait une belle finition!
Elle semble ample, mais non; elle est plutôt confortable, près du corps comme j’aime, un brin ethnique, confortable et chic!.

B- La broche kanzashi bien contrastée malgré son coeur indigo: coupée et faite dans 6 ronds pliés et cousus sur une feutrine

Voilà un rayon de soleil sur la veste légère!

Voilà, le tout est coquet, le bleu indigo me fait penser au ciel, à la Chine, aux voyages, à ma fille, et la fleur à un tournesol qui m’indiquerait la route du soleil! A très bientôt : les abeilles pressentent la belle saison à venir! Ici, elles essaiment!

Piqué -libre, chutes de fil, soluble et cartes textiles

Je ne suis pas chez moi, je ne peux repondre pour le moment a vos commentajres ..je le ferai des que possible. Idem pour la visite de vos blogs et emails…..

Printemps, jeux de lumière

Je crois avoir déjà expliqué comment utiliser les chutes de fil à broder en sandwiches entre 2 feuilles de soluble, le tout retenu dans un piqué libre.

La dernière fois, vous en avez vu aussi.

1° carte textile : un carré décoré simplement d’un coeur en métal souple que j’ai piqué de 2 trous afin de le coudre comme un bouton.

J’aime beaucoup le « tissu » obtenu. Faire plusieurs carrés, les assembler est un de mes projets…..

         « Est-ce l’eau qui reflète le ciel ou le ciel qui reflète l’eau ?

L’OEIL hésite et tout se confond dans l’éblouissement général. »

(Théophile Gautier)

2- Les 3 cartes jardins textiles

Ci- dessus: le fond en chutes de fil et piqué libre est brodé de fleurs (DIY sur 3 épingles, point déjà expliqué…)Ensuite, il n’y a plus qu’à coller une petite -fleur et enfin, les 4 coins d’un 2° carré:

J’imagine celle qui reçoit la carte, ouvrant la fleur pour découvrir le jardin secret…

“ Même la nuit la plus sombre prendra fin et le soleil se lèvera. ”( V. Hugo)

La broche dans la photo ci- dessous était le cadeau d’une amie, un peu perdue de vue hélas…Anne, ma soeur Anne, que deviens-tu?

Carte textile un peu kitsch mais parlante pour celle qui l’a reçue….. (Ce fond n’est pas brodé comme dans l’autre carte juste dessous)
Découpés, collés, un papillon, une fleur complètent la carte textile!

3° série de 2 cartes textiles, toujours avec chutes de fils prises entre 2 couches de soluble et piqué libre. Elles m’ont été inspirées par deux citations de Christiane Singer, que j’ai tellement lue et dont je partage l’ amour avec plusieurs amies chères.

« De tous les miracles qui ont jonché ma route, le plus grand m’est apparu: ce qui se tisse entre deux êtres quand leurs trajectoires se frôlent » (citation imprimé sur papier teint au thé)
 » Ce dont j’ai le plus peur, c’est de ne pas assez aimer, de ne pas assez contaminer de ma passion de vivre ceux que je rencontre » (C.S) Non, Eva, il n’y a aucun risque; tu es ardente et généreuse!

Créons. Créez, c’est sans fin! Comme les jardins secrets et clos, infinis….A jeudi prochain!