Sheila Hicks et les étapes de la naissance d’une rose textile

Dans le dernier article, je vous ai parlé de l’expo de Sheila Hicks au centre Pompidou à Paris;  je vous ai dit que je l’avais rencontrée, que j’avais discuté avec cette grande dame audacieuse et modeste à la fois. Nous voilà en train d’échanger; derrière, ses superbes tissages inventifs. Chapeau, l’artiste!

2 photos de l’artiste Pierre- Marc Encina. Heureusement: notre reporter était là!Shela Hicks avec l'artisane textile

Sur la photo précédente, je marche devant une installation de Sheila Hicks, non pas au Centre Beaubourg, mais au musée d’art moderne de Paris XVI°: expo S.Hicks

Il y a longtemps que je n’avais pas créé une fleur en relief; il faudrait que je cherche sur mon blog toutes celles que j’ai pu modeler, offrir.

Retrouvées par exemple, ces roses DIY en tissu, sur mon blog le 22 avril 2013…3 roses rouges en tissuroses blanches en tissu

Mais je ne me répète pas, je n’aime pas copier non plus; je fais à ma manière; surtout avec sincérité et enthousiasme, prête  à changer mon projet; un matin gris et humide, j’ai eu envie de fleurir le jour, d’imaginer une rose desséchée, celle qu’on trouverait dans un grenier, car les roses fanent elles aussi…

Leçon de jardinage: comment faire naître une rose:

Un peu de fil de fer, du drap ancien enroulé autour; au départ, je voulais une rose blanche, même les tige et feuilles, aux couleurs très passées. Donc, du blanc pour l’ensemble, un rose un peu mauve pour la rose elle- même. tige de la rose avant la couleurL’ensemble a été trempé dans du thé très fort et la rose, la tête la 1° dans de la javel pour la décolorer très partiellement.

rose en tissu DIY

J’ imaginais ma rose avec ses racines, je les ai faites…et puis les ai coupées. On n’arrache pas une rose, on la coupe!

rose chétive avant peinture

« Toute rose est la proie de l’hiver » (Rumi)

 certes, mais la rose renaît, différente…

« Et rose elle vécut ce que vivent les roses, l’espace d’un matin, » François de Malherbe

Le projet a changé;  cela nécessite de ne pas se figer, de laisser l' »œuvre » évoluer: plus de racines et de tige blanche comme au- dessus, on coupe, on passe une peinture textile diluée:La rose a pris des couleurs

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. »
Antoine de Saint-Exupéry

Elle cherche une longue boite à gant pour s’y endormir. Ou une boite longue et un peu épaisse, ancienne de préférence…On la coucherait avec des bribes de poème à l’encre violette et un drap en papier de soie…la rose ancienne a reverdi

« Cueillez dés aujourd’hui les roses de la vie », recommandait Ronsard! 

C’est ce qu’il faudrait arriver à faire…A très bientôt, mes amies! Je rentre du Lot pour trouver une maison pleine…Et si peu de temps créatif…

 

SHEILA HICKS + rangements: serre-fils et cordons…

Je ne vais parler et montrer, au final que des choses bien humbles à côté de L’évènement textile majuscule.

J’avais vu des oeuvres de Sheila Hicks dans des magazines, mais jamais en vrai. Au centre Pompidou tout récemment à Paris, j’ai vu ses tissages comme des bijoux et ses installations. D’autant plus colorées qu’elles sont suspendues aux grosses « tuyauteries  » bleu intense du plafond de Beaubourg…oeuvre au centre PompidouC’était coloré, grand ou modeste mais SUPERBEMENT créatif! Au milieu, sur un banc  (la chance!) était assise Sheila Hicks; elle a 82 ans et elle est douce, présente, vibrante. Incroyable! Je l’ai rencontrée, j’ai échangée avec elle quelques mots…Je l’ai prise en photo. Elle porte autour du cou un collier de fibres…réalisé par sa petite- fille, toujours cette transmission de grand- mère à petite- fille….!Sheila HicksVous en verrez une autre, avec moi, un peu plus tard, peut- être deux….!! Waouh, la Rencontre!!! Une GRANDE DAME DU TEXTILE assurément!Sheila Hicks à Beaubourg, photo Pierre- Marc Encina

Ce qui suit est un article sans texte ou presque, sans intérêt sûrement à cause de ce qui précède, mais la présence du tissu, joyeux, pratique, lavable et un jour une grande frénésie de rangement!

J’ai voulu sortir de mon sac, mon téléphone, le fil était emmêlé à mes clefs, j’ai fait tomber une douzaine de choses par terre, me suis énervée, puis mise à l’ouvrage: je ne reste jamais désarmée devant les petites catastrophes: tout a une solution; allons-y pour les rangements. 

En voilà le résultat coloré et utile, c’est tout. Les rangements, c’est beaucoup.

Et beaucoup de ce tissu que j’utilise souvent, partout…

Allons-y pour les rangements : les serre fils- ou serre- cordons (et vive la pince Kamm!)rangements avec serre-cordons 2

Rappel :Le serre -fils pour rangements le plus au- dessus est assorti à la pochette de chargement déjà parue sur ce blog le 24 janvier dernier!

http://www.artisanne-textile.fr/page/4/

Ayant tout inventé, les mesures sont différentes, mais adaptées au fil ; parfois le tissu est le même:rangements en tissu: serre-fils de technologie

“ C’est parce que le monde est malheureux dans son essence,

que nous devons faire quelque chose pour le bonheur.

C’est parce qu’il est injuste

que nous devrons œuvrer pour la justice.

C’est parce qu’il est absurde enfin

que nous devons lui donner ses raisons. ”

Albert Camusrangements avec le serre fils de téléphone

Idem pour le GPS qu’on ne peut pas laisser trop exposé parfois dans la voiture. Son rangement comporte une pochette réversible et aussi un serre-fils. Je viens de changer de voiture, dedans il y a  un GPS intégré; mais celui- là est vraiment récent;  alors, le rangement en tissu va partir avec le Tom- Tom chez un de mes enfants …Il y avait longtemps que je n’avais pas cousu une pochette réversible!pochette de rangement GPS

Je me suis bien débrouillée, le motif est RACCORD, waooouh! Elle est fière, l’artisane textile!!! rangement du GPS et serre- fils

Je vous embrasse, amies! A  très bientôt, je repars; je suis  un courant d’airrrrrrrrrrrr! 🙂 mais pas si inactive…Je dois écrire  un, deux, trois autres articles!!! On n’est pas prêtes de se quitter; en tout cas, moi de mon côté!