Pendentifs brodés et perlés………3° fournée

J’en ai fait,  j’en referai quand j’irai mieux et sortirai du brouillard et des larmes, petits cadeaux qui peuvent partir par la poste, et sont partis par la poste pour Noël… des cadeaux, des surprises…

Vaguement inspirés par Marie Géraud (Bijoux brodés: perles, fils et rubans) voilà 2 nouveaux pendentifs; leur style change car je les crée selon les goûts(supposés) et le style  de leur destinataire: romantique, oriental, etc………Pour nous accompagner, un poème de circonstance d’Andrée Chédid (clin d’oeil: c’est extrait du recueil ETOFFES de l’univers !):

« Page après page 

Je me feuillette 

En marge 

De ma propre vie 

De l’autre côté 

De mes miroirs « 

La  petite fée: le pompon est perlé; la photo est floue, mais regardez en bas. C’est une amie anglaise qui m’a appris ça, il ya longtemps:DSCN4515La fée (d’après Mary Cicely Baker) est coupée dans un tissu  imprimé et appliquée au point de feston sur une feutrine. Je fais toujours les mêmes  points car il me semble qu’ils conviennent: point d’épine fermé (ou galon de Plougastel- glazig) et point de rosette:DSCN4513« Page après page 

Je me raconte 

Pour tisser  

D’autres rêveries « DSCN4512Ce pendentif -là est carré, c’est le seul que j’ai fait ainsi est il a deux brides de suspension:

Scène romantique : cabochon peint en porcelaine de Limoges (j’habite très près de St-Yrieix -87) où l’on a découvert le kaolin…Toujours les mêmes points, toujours des perles; pas de pomons ou glands de fil perlé,mais ce coup-ci une petite pendeloque-maison précieuse…

« Page après page 

Je m’effeuillette 

Ligne après ligne 

Jusqu’à me dénuder 

Je dors sous une tonnelle 

Je regarde le temps passer. « DSCN4509« Je regarde le temps passer », mais les mains avant les fêtes étaient occupées, le chagrin ne mangeait pas toute la place ………Ce dernier pendentif d’ailleurs était pour une amie dont l’anniversaire est un chiffre rond…………Nostalgie…et amitié!..pendentifs 3 Chantal V et Mapie

Les abeilles, je vous embrasse: à bientôt!

Tenue d’infirmière et sa mallette

Problèmes de tous ordres  à résoudre, immense tristesse, manque….(voir articles précédents) Les commentaires restent fermés. Cela ne durera pas. Je sortirai de ma réserve, de ma coquille. Je le fais d’abord et déjà avec mes proches, surtout avec les petits!  Tout en vous remerciant de votre gentillesse, de vos soutiens, de votre discrétion.

Il y a 3 bonnes années, je vous ai montré 2 tenues complètes d’infirmière, mais la 3° de mes petites-filles voulait la sienne (à l’époque, elle était toute petite); j’ai dû m’y remettre, m’appuyant toujours sur un livre qui était à moi lorsque j’étais petite: Annette infirmière (j’ai toujours ce livre et il a du succès lorsque je le leur lis, c’est à dire souvent!)

A_I11

1-La coiffe d’infirmière: fichu avec revers, pinces dans le dos, essayé sur ma marotte (faite par une de mes filles)1410

2- le tablier: poche, bavette et bretelles croisées dans le dos. ce coup-ci, je n’ai pas appliqué les croix rouges, car à un lavage, il y a eu des ennuis; je les ai coloriées avec un pochoir DIY et du blow pen:infirmiere-0011

annette5_jpg1_3 -essayages sur un petit mannequin du même âge:inf14 -la mallette d’infirmière:DSCN7073DSCN7074

 

« Vous étudiez, vous apprenez, mais vous gardez la naïveté originelle. Elle doit être en vous, comme l’est le désir de boire chez l’ivrogne ou l’amour chez l’amant. »

Henri MatisseDSCN7077mont2jpg

Gardons notre âme d’enfant, le désir d’être une autre un jour pour jouer; peut-être aussi une vocation?

Mes chères visiteuses, je vous embrasse fort! A bientôt!