Varaignes 2019: Installation

La fraise du Périgord, à l’honneur en cette saison; c’est ELLE qui VOUS regarde 🙂

Une décennie au moins que je participe à la foire -exposition des tisserands Fils et métiers, Varaignes (au nord du Périgord); en 2019 encore, avec l’Installation qui suit. Le thème choisi cette année: COCON. L’évènement a toujours lieu le week-end de Pentecôte, donc celui-ci.  A ne pas rater si vous naviguez entre Charente et Périgord.

J’ai eu dès que j’ai connu le thème (Cocon), une idée: celle d’un monde minéral d’où émerge la pensée, donc le texte. Vaste question philosophique: peut- on penser sans langage, sans mots pour nommer? Si j’ai « vu » à peu près ce que je voulais « figurer » sans que ce soit illustratif, j’ai eu un mal fou à faire des photos et monter d’après elles, l’Installation; jamais je n’ai pris autant de photos pour voir vraiment ce que cela donnait comme-ça et comme -ça…Au moment d’écrire l’article, je ne sais plus celles qui sont les bonnes!

LA PENSEE EST CHRYSALIDE, LA PAROLE: PAPILLON

L’envers m’a paru intéressant
Citation longue, un extrait d’Alain: les marchands de sommeil. Lue et relue! Tout le texte d’ailleurs est magnifique et dense; l’extrait piqué est tout de même très long!

« Les hommes qui veulent sincèrement penser ressemblent souvent au ver à soie, qui accroche son fil à toutes choses autour de lui, et ne s’aperçoit pas que cette toile brillante devient bientôt solide, et sèche, et opaque, qu’elle voile les choses, et que, bientôt, elle les cache ; que cette sécrétion pleine de riche lumière fait pourtant la nuit et la prison autour de lui ; qu’il tisse en fils d’or son propre tombeau, et qu’il n’a plus qu’à dormir, chrysalide inerte, amusement et parure pour d’autres, inutile à lui-même. Ainsi les hommes qui pensent s’endorment souvent dans leurs systèmes nécropoles ; ainsi dorment-ils, séparés du monde et des hommes ; ainsi dorment-ils pendant que d’autres déroulent leur fil d’or pour s’en parer. »

J’ai fait exprès, le texte est présenté à côté car les fronces incitent celui qui regarde à poursuivre sa lecture, à tenter de lire le sens sur le cocon de toile……….

Alain écrivait aussi dans les marchands de sommeil:

« Ne vous lassez pas d’examiner et de comprendre. Laissez derrière vous toutes vos idées, cocons vides et chrysalides desséchées. Lisez, écoutez, discutez, jugez ; ne craignez pas d’ébranler des systèmes ; marchez sur des ruines, restez enfants. » (Alain)

Au sommet, une pierre étrange des Pyrénées, striée, lourde, couverte d’une résille blanche, labyrinthique, d’autres petites pierres curieuses aussi, légères elles….

Du calcaire concrétisé autour de résidus de coquillages
Uniques, précieuses, elles m’ont été données par la personne qui les a trouvées et rapportées du bord de mer…

L’installation « Du monde minéral, jaillissement de la pensée » a pris ensuite pour titre  qui convenait tout à fait à ce que j’ai voulu figurer -quoique l’oeuvre ne soit guère figurative- (titre emprunté à la citation du poète canadien L.P.Robidoux):

« La pensée est chrysalide, la parole: papillon ».

Cocon qui se développe, s’ouvre et aussi linge des sculpteurs d’où s’envole la forme…

Je ne sais pas si cela vous parlera; toujours intéressée par le rapport textes/textiles, je suis pour ma part attachée à ce travail et continue de m’interroger… L’Installation chez moi, sous les spots, joue en star avec la lumière; c’est une danse, un jaillissement…

Ouvrir grand sa corolle d’où s’envole la pensée
Chrysalide de la pensée
Jouer avec la pierre, la lumière, les mots: naître dit-elle, renaître.

Voilà 3 dernières photos de la danse des mots en place, dans le silence de la salle d’expositions du château de Varaignes; Pentecôte 2019. Fils et métiers.

Tourbillon des mots et de la vie. Blanc et noir comme écrit sur la page de mon manuscrit.
Cocon des mots, de la pensée, des mains qui s’ouvrent et racontent…
« D’autres déroulent leur fil d’or pour s’en parer… »

A bientôt! Bientôt encore, l’Installation annuelle aussi, sur le Causse de Coulaures (Art sur le Causse) Bref, je reviens ici dans 4 ou 5 jours! Vous aussi? En attendant, bon Week-end!

De nouvelles cartes textiles

Depuis des années, des dizaines de cartes mixed -médias et surtout textiles faites par l’artisane qui aime aussi écrire et partager. 3 séries de deux, différentes…: 6 en tout……..

1- les cartes -collages  semblent faciles, évidentes et ne le sont pas tant qu’il y paraît. Essayez, vous verrez!

Fleur offerte et franges d’un tissu teint au cyanotype; le tout sur le lin imprimé d’une robe!
Plus forte, plus dramatique, zébrée de noir, une tulipe.

 » J’ai appris à attendre que revienne la vie. C’est plus fort qu’elle, il faut toujours qu’elle repointe son nez après s’être enfouie au plus profond de son terrier. » (Alain Cadéo)

2- Les cartes indiennes (et une technique proche de celle du crazy patch) avec papier journal indien piqué comme un tissu. Les tissus peuvent venir d’Inde ou être imprimés de Paisley (motif traditionnel de la mangue)

La 1° longue était au format du livre offert qui, justement parlait de l’Inde.

 » Si notre vie, ses raisons d’être, ne tiennent qu’à un FIL, alors au-moins qu’il soit d’or d’argent ou de platine, chaque brin tressé, heure par heure, avec un véritable amour d’orfèvre…  » (Alain Cadéo)

La 2° carrée, un format que j’affectionne, est ornée d’un motif indien brodé avec sequins (bazar de Pondichéry)

3- Cartes faites de pagne, boubous, wax, plus africaines (ma terre de naissance!)série à base aussi de crazy- patchwork; elle a été inspirée par une série de timbres Inspiration africaine. Ce sont en fait, des petits tableaux abstraits colorés.

Posée sur une de mes pierres ornées, parées, exotique, tout en courbes imprimées et colorées.

« Déchiffrer, lire les vibrations, les ondulations, tous les petits mouvements secrets de l’âme, … Dans l’œil vacillant quelques fois tu déniches la brèche par où les lourds sanglots triomphent des pudeurs.
C’est un talent bien délicat que d’être un traducteur des émotions cachées… « (Alain Cadéo)

Carte- pagne, carrée encore et son timbre Inspiration africaine.

Entre cartes indiennes et africaines, avez- vous fait un bon voyage?

Toujours inattendue, j’étais pour ma part pendant 5 jours à Venise que je connais et aime; c’était PAR-FAIT! A jeudi ou vendredi pour ma participation à une expo, le prochain week-end…