3- Des ronds, des ronds, petit patapon! Appliqués rebrodés (2/3)

Youpeah, je vais pouvoir aller vite; vous avez vu -le 26 avril dernier- mes 1° ronds brodés (pour un patch à venir) voilà les suivants. Ils sont coupés ronds, appliqués à la machine d’abord pour plus de solidité, puis rebrodés pour le plaisir, créer une texture…Il y en a davantage qu’il ne paraît, mais j’ai fait des montages pour les présenter plus vite, ne pas vous lasser…et me remettre aussitôt au travail de broderie main -_~ Cf pour les 2 précédents articles: http://www.artisanne-textile.fr/des-ronds-des-ronds-petit-patapon-1-3/

Points d’épine et points de feston
Rectangle de droite: anklet stitch je ne connais pas le nom français; existe- -t- il ici?, nœud indien de l’infini

“Il faut savoir entendre ce qui n’est pas dit,

Et discerner ce qui n’est pas montré”.

 (Histoire des Han)

Point de chaînette zig-zag et point de poste au centre -et toujours beaucoup de tissus africains, des WAX superbes, mis de côté dans le projet de ce patch avec ronds.

« L’art et la musique sont les expressions les plus profondes

de notre âme et la transmission directe de notre univers. » 

(Maria João Pires )

Entrelacs de feuillages et fleurs en relief; le tissu autour du 1° globe est aussi un wax africain.

« De temps en temps,
les nuages donnent un répit
aux contempleurs de lune. »

(Matsuo Bashō  )

Le cercle est parfait, sans commencement, ni fin, symbole de perfection et d’harmonie. c’est un symbole d’unité, un mandala de réalisation de soi et de notre être dans l’univers. Ronds sur tissu à pois, le 1° quilt pour un de mes jumeaux, reste le 2° à voir bien plus tard…

A bientôt, mes amies -abeilles. aujourd’hui, la ruche était ronde! Le prochain article sera vert émeraude…

Eléphant …brodé et aux inspirations multiples

Ce qui suit est un bon exemple de  syncrétisme créatif.

Inspirée par un gros éléphant indien au patron créé par la  créatrice norvégienne Tone Finnanger, j’ai décidé pour un cadeau de broder un tapis de selle avec de grosses fleurs….brodées en broderie mexicaine Otomi (voir l’article sur le sujet récemment ) Cela  fait un cadeau très français  ou très artisane -textile! Car si je suis française, je ne suis pas très conventionnelle ou traditionnelle. Bref, l’éléphant porte -bonheur est tout à la fois: très indien, très mexicain, un peu norvégien, et, un peu français 🙂

L’éléphant étant grand, le tapis de selle était grand et donc… long à broder ! Cet objet est tellement personnel que j’ai même revu tout le bas du patron  (Dans Couture coup de cœur Tilda – Tone Finnanger) et la position des pattes beaucoup trop rapprochées (photo en -dessous) ; voilà la photo de celui de la norvégienne et de mon éléphant coupé. J’ai ajouté une queue tressée, des pompons et un tapis de selle brodé, détaché alors que le sien est appliqué.

Les pattes sont rapprochées car l’éléphant est juché sur un ballon
Mon patron modifié dans sa partie basse

J’ai ajouté une queue ( ce qui n’existait pas dans le modèle de Tone Finnanger) Pour la faire, j’ai utilisé un appareil à tresse 7 brins de Prym:

queue de l’éléphant en coton à canevas (tresse à 7 brins de Prym)

Quel travail, mais ainsi que le remarquait le non moins remarquable remarquable Marcel Duchamp :

“Ma meilleure création c’est l’emploi de mon temps.”

Emploi du temps? Souple! Des heures à broder sur une partie d’un « simple » jouet ou objet décoratif, voire un coussin !

Détail du tapis d’apparat brodé de mon éléphant indien porte- bonheur (Ganesha)

« La poésie n’est rien que ce grand élan qui nous transporte vers les CHOSES USUELLES – usuelles comme le ciel qui nous déborde. » (René -Guy Cadou)

Il faut bien se reposer! Coiffe de l’éléphant indien tissu imprimé de paisley
Dans l’éléphant se cache une boite remplie de perles; l’éléphant tinte joyeusement.

Que l’éléphant porte bonheur à la petite pour qui je l’ai brodé; j’aime ce proverbe indien plein d’humour qui recommande « Si tu vois tout en gris, déplace l’éléphant ! » Moi, l’éléphant, je l’ai brodé et colorié!

A jeudi (je pense!), mes amies butineuses de la ruche!

A majuscule brodé

C et V, monogrammes brodés 2019, artisanne-textile.fr

Vous connaissez mes monogrammes fleuris ou autres, en voici un autre, différent ; mais qui sera suivi de plusieurs dans le même style que je trouve intéressant, élégant mais joyeux (il est pour une petite fille !).

Ce dessin, je l’ai trouvé sur un site américain, mais je ne retrouve pas lequel et j’en demande pardon à l’auteur. Ceci dit, je l’ai brodé comme je voulais avec mes points et mes couleurs sur mon propre dessin.

Deux photos de détail en premier.

Points de broderie utilisés : j’ai utilisé (en particulier pour les feuilles de la barre à droit)e, un point particulier, une sorte de feston mais avec deux rentrés d’aiguille ce qui le gonfle et permet de le faitre plus long sans qu’il soit trop long et donc lâche. Je vais refaire une photo, les 2 premières étant trop floues. J’ai cherché un lien approchant pour vous; le voilà https://www.youtube.com/watch?v=KipQ83VlX84 (à 9 minutes du début et en anglais)

Plus point de tige, point de nœud, point sur épingles triangulaire (à droite, fleurs jaunes) point de pistil (crête de l’oiseau) de bourdon (le bec) d’arête bicolore (aile), de feston,lancé et points de sable.

“  Une fois que vous réalisez que le chemin est le but

et que vous êtes toujours sur le chemin, non pas pour

atteindre un but, mais pour vous réjouir de sa beauté

et de sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche

et devient naturelle et simple, une extase en soi. ”

Nisargadatta Maharaja (philosophe indien de la non- dualité, 1897-1981)

Facile à emporter, cette broderie sur taie d’oreiller a été réalisée presque entièrement en voiture ; heureusement je voyage beaucoup et ne suis pas toujours au volant. Bien sûr, c’était juste avant le confinement…

Chante l’oiseau! A dimanche, sans doute: vous verrez ce que j’ai cousu avec la broderie Otomi (style Tenango) montrée la semaine dernière!

Broderie otomi

Pour vous un article un peu technique afin de découvrir (à celles qui ne connaissent pas) le style Tenango, appelé également BRODERIE OTOMI!

Les peuples cherchent depuis toujours à embellir la vie et les textiles, mais en faisant des économies de fil. Le fil qui passe et repasse en – dessous, c’est du gaspillage.

Je vous ai parlé (il y a des années de ça!) de la broderie Pulkari en Inde (Ouest); dès la naissance d’un enfant on brode un très grand dessus de lit avec des points lancés rapprochés sans mettre autant de fils en- dessous, car pour un Pulkari on utilise du fil de SOIE !

Vous pouvez voir l’article sur celui que j’ai brodé et qui est dans mon salon  (bijou de mur en photo juste au-dessus): https://www.artisanne-textile.fr/broderie-phulkari-souvenirs-du-taj-mahal-suite-fin-33/ ( 28 Novembre 2014)

Pour un  nouveau projet (à découvrir plus tard!) , un  nouveau projet un peu fou vu l’objet moindre sur lequel est utilisé la broderie, j’ai ENFIN –car j’en avais envie depuis longtemps !- réalisé une broderie OTOMI. Pourquoi ce choix? Parce qu’au- dessus de mon lit (entre deux broderies indiennes) j’ai une grande broderie comme un tableau (plus d’un mètre!)  authentiquement mexicaine!

Photo empruntée sur la toile

Si vous cherchez sur google OTOMI embroidery, vous verrez exactement ce que c’est , soit uni sur fond blanc (comme au- dessus) ou contrasté, soit coloré, multicolore (voir en dessous) ; Frida Kahlo avait sûrement des châles brodés Otomi. Broderie pratiqué au Mexique par les indiens Otomi ; on appelle cette broderie le style Tenango.  En général avec des fils de coton ou de laine et non pas au point lancé, mais au point de chaussson très rapproché,  (herringbone stitch)

Photo empruntée sur la Toile à Devane, authentique Otomi embroidery

Si vous vous intéressez aux savoirs traditionnels, aux techniques:

http://101craftideas.com/sewing2/otomi-embroidery-tutorial/

Voilà ma broderie Otomi pas à pas, endroit et envers. Ce point très rapproché est aussi utilisé (sous un autre nom) dans le désert du Kutsch, en Inde de l’Ouest (Rajasthan) ; il permet de couvrir assez vite et économiquement des grandes surfaces. Soit par bandes, soit par surface qu’on « ondule » en la fractionnant.En regardant l’avancée de la mienne vous comprendrez.

Début de ma broderie, le dessus, points couvrants
Envers de la broderie, le point ne recouvre pas la surface, juste ses contours

Peu à peu, la broderie avance.

“ Dès l’instant où tu vins en ce monde,

une échelle fut placée devant toi

pour te permettre de t’élever. ”

Rumi

Les points sont proches sur le dessus de la broderie d’un seul fil parfois
J’ai réalisé cette broderie Otomi sur un lin blanc très fin.

« L’objectif de l’art n’est pas de déclencher une brève  décharge d’adrénaline, c’est plutôt la CONSTRUCTION PROGRESSIVE, sur la durée d’une vie entière, d’un état d’émerveillement et de sérénité. »Glenn Gould

Une 3° tulipe (broderie Otomi ) est commencée.

Vers la fin de la broderie Otomi de style Tenango du 1° côté:

Tout ça, pour un tapis de jouet, mais PAR AMOUR aussi…

Voilà -beaucoup de temps après- les broderies terminées, 2 photos de l’envers afin que vous compreniez l’économie de fils pour ces peuples pauvres; c’est par économie que ce style de broderie Otomi est né; deux photos ensuite des broderies terminées; elles sont différentes.

 « Tout à coup, j’ai vu le soleil
Tout à coup, j’ai vu les chansons.
Tout à coup, j’ai surpris le parfum des fleurs.
Tout à coup, mon âme s’est ouverte. » 

                     Rabindranah Tagore (poète indien souvent cité ici. Prix Nobel de littérature- 1913)

En espérant que le poète a parlé juste et que votre « âme a vu le soleil » , et, à se promener dans mon jardin s’est ouverte. A très bientôt (mercredi?), mes amies butineuses! Merci!

Etole brodée pour noces d’émeraude (Varaignes 2020)

Cette année, c’étaient les 40 ans de Faire et fil, la manifestation et grande exposition des artistes textiles et tisserands, à Varaignes (nord du Périgord). Le thème  était évident : Noces d’émeraude. Je participe tous les ans depuis plus de 10 ans à cette manifestation. J’ai eu deux idées ; voici la 1° dont j’ignore encore pour le moment si je la lie  à la 2° idée ou pas (histoire de limiter les frais de dossier !) et comment elle sera présentée. Chaque chose en son temps ! Depuis, à cause de la crise du Covid 19, il a été décidé que la manifestation aurait lieu l’an prochain; on ne sait pas si ce thème sera maintenu; je peux donc montrer mon 1° projet (bien plus petit et plus classique que le 2° que vous verrez plus tard)

Le  1° projet, c’ est une étole émeraude en pashmina, fine, si impalpable qu’il est impossible de dessiner dessus et broder à la main relève d’un défi que j’ai osé tenter ! Elle, je pourrai la porter; ce n’est que bonheur, douceur et volupté!

Je signale que l’envers bien visible est propre.

J’ai déjà montré comment je « tricotais » ces fleurs pompons en relief; la soie ancienne leur donne du gonflant.
En bas de la feuille, point indien Anklet stitch
Paisley, motif indien inspiré de la forme des mangues

Points et matériaux utilisés

Les points à utiliser sur un tissu si fin, ne sont pas infinis : point devant, point de chaînette, chaînette inversée, anklet stitch, points crétois, point chemanthy, point d’araignée. Des perles aussi, de minuscules glands émeraude…Le fil est un fil ancien de soie beige irisé.

Pour motifs : des fleurs, des plumes, des feuilles, des lotus, une spirale initiatique, une grenade fruit de l’amour, des paisley, une plume de paon….

La citation d’Oscar Wilde parle évidemment d’amour ( ce sont des noces !) mais aussi de l’émeraude, une couleur assez à la mode, ces temps- ci :

« l’amour vraiment est merveilleux ; il est plus précieux que les émeraudes. Ni perles ni grenades ne peuvent l’acheter. On ne l’étale pas dans les marchés. On ne peut lui donner son poids d’or »

Paisley à la plume de paon.

Les étoles Pashima viennent de l’Inde; dans mon salon, une photo attendrissante d’enfants d’un Maharadjah posent; lorsque j’ai des invités, je leur montre en riant la photo de mes petits-enfants (bien plus nombreux en fait!) Les voilà devant le travail fini, merveille de finesse qui m’a pris du temps mais que j’aimerais porter ou offrir lorsque sera passé le temps de l’exposition à Varaignes( Pentecôte 2020)

On peut toujours parler de l’Inde -ce m’est un immense bonheur! Comme le fut ce travail si fin et délicat à réaliser. peu importe le concours!

« La vie est un art et nous devrions tous être des artistes,
si nous voulons vivre une vie heureuse ».
Thich Nath Hanh

A très bientôt, mes amies -abeilles qui faites vivre ma ruche! Merci donc!