Au FIL de la PLUME: 4 cartes textiles et papier

Avant ce week-end qui promet d’être un peu gris, un long article suivi d’un 2°, une invitation au voyage textile et des plumes pour écrire tout ça!…

Avant de feuilleter mon album indien (mois de janvier 2017 au sud de l’Inde) je vous invite à aller voir le beau film émouvant LION qui conte l’histoire d’un jeune indien de 5 ans (craquant petit bonhomme!), perdu puis  adopté en Australie. Film plein de sens sur les liens familiaux, l’adoption, la mémoire, les souvenirs enfouis, la quête des racines….Le film LION, en salle 2017

Le film a reçu 2 oscars tout de même ! Transition toute trouvée:

1- Album indien: Couleurs, sourires et regards indiens: en cliquant sur les photos, vous pourrez les agrandir si besoin.Piment indien

Au-dessus les piments indiens, en dessous le sourire  d’une marchande de vêtements indiens, à Tharagambadi (Tranquebar)Etal coloré s’il en est!vêtements indiens: un étal coloréDeux enfants, à l’école religieuse où vit aussi  ma filleule Arokyia:beauté indienne

Jeune indienneEnfin, Pongal, la fête dont j’ai déjà parlé; sur la 1° je touille la  grosse marmite de riz sucré au sucre de canne frais, sur la 2°  je suis dans les fumées d’une douzaine de feux et marmites, entre deux institutrices de l’Ecole Ste -Thérèse de Tharagambadi:Pongal (Inde)Pongal (Inde)

II- La même inspiration pour 4 cartes sur le thème de la plume évocatrice d’oiseau et de liberté,  mais aussi d’écriture. Motif de la plume à l’encre et au piqué libre. Prête-moi ta plume pour écrire un mot! A l’heure des cartes virtuelles, l’artisane textile continue de faire, écrire et envoyer ses cartes DIY. Les plumes s’envolent au vent amical:

Plume 1- A l’encre bleue

« J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire
Je l’ai puisé à l’encre de tes yeux »
Francis CabrelPlume 1
Techniques employées: Gelli- print, encre, alcool (pour dilution) plume passée au noir d’encre, piqué libre et plumes, fils libres; le fond bleu est appliqué sur Timtex pour le relief molletonné.
Plumes 2- Rêver des anges:

« La créativité est un état de conscience tout à fait paradoxal. Ce n’est pas une action, c’est une permission. C’est devenir un PASSAGE pour que le Tout puisse couler à travers vous (…)Une chanson naît à travers vous, vous n’en êtes pas le créateur, elle vient de l’au-delà. (…) Vous n’avez aucun besoin d’aller dans une école. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’ALLER EN VOUS, d’aider l’ego à se dissoudre. »

OSHO
Techniques employées: dscn9612encres, alcool à bruler, plumes, glitter, empreintes de plumes, piqué libre, papier marbré des ateliers de Sri Aurobindo à Pondichéry (Inde), extrait de texte, fils libres…
Plumes 3 – Au soleil: encres et dilution à l’alcool à brûler, empreintes de vraies plumes, papier déchiré, boutons anciens brillants, fils libres, extraits de texte, papier marbré des ateliers de Sri Aurobindo (Pondichéry, Inde)plumes3
Plumes 4-  Au crépuscule:
« Ce qui a de l’importance,
c’est de mettre votre AME dans tout ce que vous créez.
Le vrai CREATEUR sait qu’il n’a rien créé.
L’existence l’a possédé, lui, ses mains, son être.
Elle a créé quelque chose à travers lui. « 
Oshoplumes 4
Matériaux employés: Encres, dilutions à l’alcool à brûler, piqué libre, papier métallisé déchiré, fils libres, Timtex pour molletonner la forme travaillée.
Attention, sous ce long article, un 2° petit article- info!!
A bientôt mes amicales abeilles; la ruche fait son miel de vos visites!

Livres- rouleaux, textiles peints (Thangkas) et photos

Expo: invitation

Si vous habitez Toulouse ou sa région, je vous conseille une visite au musée Paul Dupuy; j’ai trouvé l’expo De foudre et de diamant passionnante quoique très complexe à déchiffrer, tant le bouddhisme tibétain est ardu.Expo textile à ToulouseLes thangkas sont des peintures (autels portatifs et livres -rouleaux) sur textile, tissu de coton, le tout encadré par des soieries et brocards somptueux. La collection est incroyable, unique au monde, ancienne  et superbement restaurée. musée Paul dupuy expo textile (Thangka)

Juste à côté sont exposées de superbes photos géantes de Mathieu Ricard; on peut comprendre la beauté, la fierté  et le courage de ce peuple qui grâce à sa foi, a pu transmettre et continuer de vivre la tradition, malgré l’oppression chinoise. Vous en saurez beaucoup en cliquant sur le lien en fin d’article.Musée Paul Dupuy, Toulouse

Une très belle expo, complexe, colorée, intéressante,  joyeuse, vivante;Mathieu ricard, drapeaux de prière

TOULOUSE : « De Foudre et de Diamant », au Musée Paul-Dupuy, un hommage au Bouddhisme tibétain