Le temps des vacances, celui des amies…

Deuxième petit article de la journée, pour dire peu de choses, mais ENORME comme l’est l’amitié. Je suis chez moi, en Périgord, bien occupée par ma (grande) tribu; avec des parenthèses amicales.

Amies qui, de partout, envoient une participation pour la prochaine action en Inde: fils, tambour, aiguilles, tissus. Puissent leurs dons porter bonheur à Gigi et Chantal https://www.flickr.com/photos/chantal61/; je souhaite à celle- ci de retrouver sa belle créativité, d’aller mieux! A toutes les deux, mille pensées reconnaissantes!

Merci les abeilles! Je vous aime!

L’avant -dernière parenthèse, c’est à côté de chez moi (20kms), à Brantôme, la Venise du Périgord vert, ville superbe où j’ai travaillé; j’ai déjeuné chez une amie qui a une maison qu’on ne remarque pas depuis le rez -de chaussé (un magasin).Nous avons déjeuné au 1° en terrasse, au coeur de la ville: son jardin est dans le ciel; je n’en montre pas plus. Oui, on est à l’étage!

Le vieux banc, dehors, sur une terrasse fleurie au cœur de Brantôme!

Par discrétion, je ne montre pas l’intérieur de sa maison; j’ADORE (et ce n’est pas peu dire!) Un fouillis TRES riche, tout sauf zen et dépouillé, mais une caverne d’Ali Baba. Un goût incroyable pour la décoration!

Ce n’est pas une cour, mais une terrasse; la fraîcheur, l’oasis en plein centre ville. Dommage: il faut bien en redescendre!

J’ai ressenti exactement cela (de Shabkar,
maître tibétain du XIX° siècle)

 » J’ ai levé la tête et vu le ciel sans nuages:
Il m’a évoqué l’espace absolu, sans limites,
J’ ai ressenti une liberté
sans milieu ni fin… »

La 2° parenthèse, c’était ma rencontre avec l’amie Mijane; on se connait virtuellement depuis plus de 10 ans…………Je ne veux pas parler à l’imparfait; alors, disons qu’elle tient le blog Les bidouilles et les vadrouilles de Mijane mijane91.canalblog.com En vacances en Périgord. Nous avons passé une après- midi ensemble; c’était vraiment sympa. Il n’y a plus qu’à espérer qu’on se reverra; tout est possible! Le tout est d’y croire!!

Le charme du vieux village de Saint- Jean de Côle, tout près de chez moi…
Au revoir Mijane, au revoir à toutes!!! A bientôt sur ce blog !

Pour l’amour des tissus africains (1): cartes textiles

Du wax, nous voulons du Wax, des tissus africains haut en couleurs et qui ne passent pas au soleil. Ils m’ont toujours inspirée. Avant de montrer ce qu’une fois encore, j’en ai fait, montrons une dernière et petite réalisation estivale. Pour les bébés (j’ai bientôt 13 petits-enfants!) j’ai une chaise haute qui a été bleue autrefois (je l’ai achetée pour rien il y a une quarantaine d’années dans une brocante) A ce moment- là, je l’ai repeinte en jaune et ornée de décalcomanies; mes 4 enfants s’en sont servi; maintenant, les enfants de mes enfants……Et aussi les locataires de ma petite maison refaite à neuf! Je lui ai offert un coussin d’assise et dossier rembourré; le tout en tissu enduit; Il n’y a plus que l’éponge à passer! Cela lui refait une jeunesse!

Refaire du neuf avec du vieux!
Les bébés et leurs poupons vous disent merci!! Bien sûr, je leur ai cousu une serviette dans le même tissu enduit!

Pour l’amour des tissus africains: wax, pagnes, boubous et petits bouts! Toute une série de cartes textiles qui parlent de l’Afrique où je suis née, et que je partage avec ceux et celles à qui j’écris…Même si on me demande de les mettre sous cadre, groupées………

Oiseau Indigo: (carte textile 1)

Oiseau dans un pagne rare et ancien en indigo
Détail du piqué libre dans un fil dégradé en orangé…Bordure dans un autre pagne ailé, comme il se doit!

La case africaine (Carte textile 2)

Case africaine, petits bouts frangés réassemblés de pagnes; devant un personnage se fond dans l’ouverture, fond teint DIY par l’artisane- textile (comme la 1° carte)

« Celui qui ne sait où il va se retrouve ailleurs »
Robespierre

Le panier africain (carte textile 3 en wax sur Jeffitex)

Comme toutes ces cartes textiles de la série Pour l’amour des tissus africains, le motif est coupé à main levée; sur tissu teint DIY et avec tissu DIY teint à la rouille.

Le collier africain (carte textile 4 de la série Pour l’amour des tissus africains)

Signes orangés graphiques, vrai bouton, fond en tissu teint -maison, un collier comme j’en ai fait et que je porte!


 «Quand j’utilise le mot ARTISTE, je ne l’emploie pas dans le sens étroit du terme: je parle de l’homme qui construit des choses – créant, sculptant notre monde: que ce soit les plaines de l’ouest, ou le minerai de fer de Pennsylvanie, c’est un grand jeu de construction, certains jouant avec les pinceaux, d’autres avec la pelle
[ ou le tissu ] et certains avec la plume. (Jackson Pollock)

Le petit meuble africain, carte textile 5 de la série:

Cet article sera suivi d’un 2°; cela me permet de vous saluer et vous annoncer la suite de la série très bientôt!!! « Adiou », comme on dit par ici ou là!!