Nouvelles feuilles d’arbres brodées 2/2

2/2 ( dernier de cette série, en attendant plus, plus tard!) Et encore, je n’ai pas pris des photos de toutes!!! Je procrastine! Non seulement, mais j’ai aussi du retard pour publier!!! Mama mia!! En tout cas, voilà 7 nouvelles feuilles d’arbre brodées!!

Liens du précédent article sur le sujet: (le 4 février 2022) Feuilles brodées: le retour (1/2) | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr) Il y a eu des essais, des innovations, des parties ôtées à l’emporte -pièce, des feuilles doublées, dédoublées, bref: du ludique, de l’innovant, du bonheur créatif qui tourne à plein régime! J’en fais des cartes à envoyer, des marque- pages, des cadres- souvenirs!

Tissage kutch (Inde)au centre, feston autour
Détail, j’ai réussi à faire à l’emporte- pièce une libellule sur la feuille (pas peu fière!)

« Lors de mes vagabondages dans les verdures éternelles, j’avais l’impression de lire l’univers et la forêt était pour moi la plus belle des bibliothèques. »
(Gonzague Saint-Bris)

Sur celle- là, plus complexe encore, 2 feuilles brodées, l’une sur l’autre! Et encore une libellule découpée!
Sur celle- ci, deux ronds d’autres feuilles, abstraite, mais impressionnante!

Si la libellule est mon surnom, les paons sont mes oiseaux fétiches puisque venus de ‘l’Inde où ils sont nombreux, y compris en liberté (au Gujarat) La feuille plus que piquée, comme celle qui l’a cousue!!!

Le dessin du centre est plus soutenu que sur la photo!
Il s’agit d’une feuille de mon magnolia…

La feuille brodée qui suit est elle, découpée et rebrodée. Une libellule (encore!) tourne autour, alors que la rondelle échappée de la feuille brodée tombe dans le vide. Jusqu’ici tout va bien !!

Une dernière feuille et puis s’en va! Du lierre, du ruban teint artisanalement couché et de multiples points brodés:

A bientôt mes amies, je dois passer à autre chose encore, insatiable et boulimique de fils!!! Le porte- plume redevient oiseau et reprend sa liberté.

Vite des cartes textiles, lentement, le slow – stitching!

Trois cartes d' »art textile » avec du Bondaweb peint à l’encre et des fils. Parce que j’avais quelques instants et des choses plus importantes (qui demandaient donc plus de temps!) à réaliser!

*La 1° carte textile , abstraite, est trop sombre car réalisée sur un tissu rosé teint à l’avocat

La seconde carte textile est donc non sur tissu mais sur carton léger:

Un jardin un peu fou où chanter du Trénet…

3* La 3° carte est plus jolie en vrai; la recette: peindre du « bondaweb »; ces 3 là avec de l’encre, et du fil. Je réchauffe les couleurs devenues ternes à la suite du repassage avec un décapeur thermique:

« La beauté c’est marcher sur le fil du soir,
comme la lumière sur une balançoire » (Radu Bata)

2- Mon 14° petit enfant qui est né, s’annonçait; j’ai donc pris le temps lentement, de lui faire à lui aussi comme aux 13 précédents, la couverture de son carnet de santé; il fallait peu de matériel, un coupon -reproduction d’un tissu ancien (que j’avais acheté aux U.S.A!), un coton bleu assorti pour la doublure, un soupçon de rouge pour la croix de la santé, du fil et zou! C’est parti pour du point kantha , un slow- stitching unique! Il porte le prénom de Michel, celui de l’archange, celui de ses 2 grands -pères dont mon mari disparu 6 ans avant sa naissance…

Envers

« Quand il n’y a plus rien, il n’y a pas la mort et le vide comme on le croirait. Quand il n’y a plus rien il n’y a que l’AMOUR; ce n’est pas un sentiment, c’est la substance même de la CREATION ». (C.Singer)

Envers et rabats où glisser le carnet de santé
Un croix rouge brodée et des petites croix…
Et voilà!

Vous l’avez compris, je ne fais pas des petites souris, des éléphants, des motifs mièvres; il semblerait que certains à l’école enlèvent la couverture bébête de leur carnet de santé avant que les copains ne la voient!!!! Un landau, un berceau quand on a 6 ans, non, ça ne va pas!

A très bientôt!!!

Lapins (de Pâques) en folie, pour la mi- carême!

Le 17 de cette semaine, mon 14° petit-enfant est né; il porte le prénom de ses grands -pères (dont mon mari disparu, il y a 6 ans!), celui de l’archange qui domine Kiev capitale de l’Ukraine et protège le Mont: Michel!

Des petits-enfants naissent ; le temps de l’enfance est gâté ; alors, pour ces petits, le thème du lapin, tendre, espiègle se prête à la création textile. De plus, Pâques approche, on est au milieu de ce temps, mi- carême:

  1. Serviette-lapin (j’en ai fait plusieurs sur le même modèle, par exemple, le 13 avril 2020: Broderie d’un S fleuri, pyrogravure sur tissu à la rouille, etc…. | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Et, voilà la dernière serviette ou bavoir- lapin. A table, les carottes sont cuites !!

« Pourquoi ces ronces
Pourquoi dansons-nous le matin,
Parmi la rosée et le thym ?
Pourquoi avons-nous le cul blanc,
Longues oreilles, longues dents ?
Pourquoi notre nez tout le temps,
Tremble-t-il comme feuille au vent ? » (Maurice Carême)

A toutes vos questions, amis lapins, une seule réponse : vous êtes bien mignons !

2 -Enfin, assorti à la serviette, un doudou -lapin tout doux, tout mou, comme une poupée- chiffon qui serait un lapin- chiffon:-) De très grandes oreilles qui bougent quand bébé agite son doudou- chou ! Un peu pantin, un peu lapin! Puisque le lapin d’Alice, le lapin de Pâques prend la pause, clic-clac, des photos!

Allez, les amies, je vous embrasse. Aprés ce modeste article: A très bientôt!

Lichen ou feuilles en textile et piqué libre:

Il y a la broderie libre ou classique, la couture, l’art textile et AUSSI ce piqué libre qui permet à la créativité de s’exprimer et de parler d’autres sujets fascinants comme le sont les feuilles, les lichens, les mousses, les écorces; aujourd’hui nous allons parler des 2 premiers…….(Tout cela, encore, en prévision d’une Installation à venir…).

1 les mousses, d’abord le travail sur soluble (après le piqué libre et avant dissolution) pour vous faire une idée de la façon de procéder:

Je vais pouvoir le recouper, le rincer évidemment, le broder, tout est envisageable….

2– Les lichens: sur une grosse pierre plate du Causse, tout en piqué libre (sur soluble) comme plus haut, en fil, en laine, rebrodés -main ou pas; toujours en vue d’une Installation…:

« L’automne est un deuxième ressort où chaque feuille est une fleur. »(Albert Camus)

3– Les feuilles: nombreuses, envolées sur des cartes, dans des boites -surprise, posées sur mes écorces (textiles)… Toujours et toutes en piqué libre sur soluble, avec des fils dégradés ou pas, mais différents:

La même que la précédente posée sur un cyanotype sur papier
Toujours la même épinglée dans une boite- cadeau -pour mon amie Laurence.

La feuille, comme la fleur a une forme spécifique, ses couleurs:

« L’essence d’une fleur est sa prédisposition à réaliser une forme spécifique. Cela signifie en même temps qu’elle est destinée à une certaine voie du devenir et du disparaître. De la graine au bouton, puis à l’épanouissement de la fleur parfaite, jusqu’à sa façon de se faner, elle accomplit une formule de structure qui, parce qu’elle est aussi formule de transformation, est à la fois image et voie. » (Graf Durckheim)

Petite feuille fine et longue (2)
La même que la précédente
Feuille 3 , toute dégradée dans ses coloris
Dans d’autres dégradés de couleurs et de fil, la feuille 4
Différente encore, la feuille 5
Feuille 6
La feuille 6 – encore

Sans compter celle que j’ai perdue, si légère…envolée je ne sais où…Une autre de gingko perdue aussi! Et puis, ces 3 feuilles de gingko encore, une douzaine en tout, le travail d’une bonne semaine!

L’or végétal en guise de pactole, s’envola…
Sur une carte textile, 2 vraies feuilles, une en piqué libre!

Vient pour moi le moment de vous montrer cet ensemble de feuilles emplies de vide, feuilles d’automne qui perdent leur chair de chlorophylle, mais pas leur âme légère de feuilles (déjà publiées sur Instagram):

Vous reverrez ce rameau envolé; il s’est posé sur une de mes écorces!

Comme feuille au vent, je vous laisse; je reviens bientôt, ramenée par le vent!

Projets textiles Inde (2/2):Corbeilles-gigognes, pochette réversible,…

Malgré le confinement, le virus, je n’ai jamais abandonné l’idée de repartir en Inde pour un 8° ou 9°voyage, un 3 ° bénévolat, etc…Enseigner la broderie à des femmes, des enfants, voire à des hommes dans une région où la broderie n’est pas une tradition (comme par exemple, au Rajasthan ou au Gujarat) Pour monter un projet , on m’a demandé de présenter un dossier dans lequel piocher des petites choses faciles à faire et ensuite éventuellement commercialisables par les indiennes elles- même, au sein de l’association.

Ce 2° article ne contient que des corbeilles textiles gigognes à tout -faire: couches, bijoux, fils à broder, toilette, cadeaux etc…. J’aime chercher la bonne taille des pinces en rapport avec la coupe des tissu et la grandeur de la corbeille. Pas évident, mais j’aime ces « réflexions sur le tas »; c’est un peu casse -méninges!

La 1° ère corbeille n’est pas gigogne; elle est seule et rectangulaire.

Poignées de côté pour porter la corbeille très important. elle peut contenir 4 grandes serviettes de bain.

« L’originalité n’est rien qu’une judicieuse imitation. » (Voltaire) Aussi, poursuivons avec 3 corbeilles gigognes de princesse; chacune a un signe distinctif: breloque- couronne, breloque DIY, ou noeud fin de satin:

« Des habitudes, tant qu’il te plaira, mais non UNE habitude » (Goethe) Aussi, continuons avec une 2° corbeille, puis la petite soeur…

Tissu imprimé de princesse, tissus thermocollés et doublé de fleurettes assorties.

La même série de 2 corbeilles bleu-vert (elles sont présentées juste après ce paragraphe!)est accompagnée d’une pochette réversible dans les mêmes tissus

coté du tissu aux oliviers
De l’autre côté, des feuilles de gingko
Les corbeilles aussi sont réversibles!!!

C’est précisément cette citation qui me guide:« D’où, je tire mon énergie ? EDF (envie, désir et force ) »! (Karl Lagerfel)

Celles- là, je les A-DO-RE!!!

Allez, on range, les filles! On passe au projet communautaire comme l’aiment les femmes d’un village éloigné de l’Inde du Bengale où j’ai le bonheur d’aller et de partager….

Kawandis : Il va sans dire que le kawandi qui vient de la région de Goa, sud -ouest de l’Inde est inconnu dans le nord Bengale; on songe aussi à en faire un communautaire dans la région où je pratique le bénévolat, petites villes et villages…Clic, clac, mes 3 kawandis que vous avez déjà vus ici: le 7 janvier dernier La folie Kawandi | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr) , le 28 janvier La folie Kawandi (2) | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr) et le 25 février La folie Kawandi est BLEUE | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Les leurs viendront, je vous le promets bien!!! Je leur ai déjà mâché un travail pédagogique avec un kawandi à peine commencé (pour moi le 4° qui leur servira à voir comment on fait)…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Kawandi-1-Le-jardin-4-1.jpg.

Leur œuvre, du moins leur 1° kawandi quilt sera communautaire! Le mien, 1° du genre, je l’ai cousu toute seule en une semaine (7 soirées!)

Plus ethnique, mon 2° kawandi quilt aux cauris et wax!

On a du pain sur la planche, là- bas! Nous retournerons en Inde, quasi sûr maintenant : ce sera en octobre; en attendant, à très bientôt!!

La prochaine fois, très bientôt, article bien moins conventionnel, plus surprenant………….