Mandala textile des 4 pierres blanches (mandala textile 5):

Une fois encore (et pour 2 fois!) vous trouverez ici, deux nouveaux articles l’un au- dessus de l’autre.

Le 5° mandala -créé pour l’exposition 2019 en Italie voir photo de l’affiche juste en dessous (plus tard, vous verrez sur mon blog cet oiseau brodé détail d’un tout) – est fait sur un fond teint -maison à la rouille.

Il s’appelle NAMASTE, c’est-à-dire « bonjour » en Hindi, ou MANDALA DES 4 PIERRES BLANCHES.

Le geste Namaste symbolise la croyance qu’IL EXISTE UNE LUMIERE DIVINE EN CHACUN DE NOUS. Ce geste est fait sur le chakra du cœur; c’ est le SIGNE D’UNE RECONNAISSANCE d’une âme envers une autre âme. NAMASTE signifie « Je m’incline devant toi »; la divinité qui est en moi salue celle qui est en toi. On ne fait pas ce geste n’importe comment, sans lui donner du sens. C’est un geste d’abandon, de prière, d’offrande.

Namasté, mandala textile 1

Pour le mandala Namasté, utilisation de techniques multiples :

Peinture textile pour les mains jointes en prière (Namasté!), piqué libre à la MAC, broderie- main (point kutsch, point zig-zag, point de pistil, points d’araignée, points de noeuds, points de chaînette inversé, points chemanthy 1 et 2, pierres blanches de Marseille, points papillon, indian edge stitching…)Pierres brodées ou ré- utilisées:  Les pierres ici brodées me permettent de les utiliser autrement qu’en les parant individuellement comme je l’ai déjà fait (voir 7 articles Pierres brodées, cailloux brodés et parés)

Namasté, mandala textile 2

Le mandala textile Namasté sur tissu teint DIY végétal est entouré de deux tissus coordonnés offerts un jour par Sandrine (La fée faribole)

http://foliesdesandrine.canalblog.com/

Les mains jointes de Namasté sont ceintes d’un lotus, surmontées du signe OHM.

Sous les mains en prière, Namasté est écrit au piqué libre.Namasté: mandala des 4 pierres

  « Il y a cependant une porte à franchir, celle du DOUTE,

de nos peurs devant un inconnu, riche de possibilités

mais qui nous demande, en contrepartie, de faire

confiance à ce que nous redécouvrons et

de nous dépouiller constamment de la béquille

qui nous sert de “savoir”.

Nous savons Tout et Rien à la fois car nous ne faisons

que REDECOUVRIR et dans cette redécouverte,

nous abandonnons à chaque instant

ce qui nous donnait une illusion de “savoir”. 

Anne GivaudanNamasté, mandala des 4 pieres blanches

Namasté, mes amies! Soyez bénies! Merci, merci! Que le jour soit lumineux, exceptionnel! En dessous  et avant le 2° article, vous pouvez voir la très belle affiche de notre prochaine expo de 3 mois, en Italie, au cœur de l’Ombrie:

A très bientôt!

Ateliers en Inde du Nord (Kalimpong), album 8

Comme le titre, l’indique, c’est le 8° article au sujet de mon 8° voyage de 3 semaines en Inde, voyage comme animatrice d’atelier bénévole. Dans le nord du Nord (Kalimpong et Darjeeling) Tout l’article qui suit est un chapelet de photos prises à Gandhi ashram, une école qui a été inaugurée, qui a ouvert ses portes, mais est toujours en travaux; projet des jésuites du sud avec le financement, important des jésuites d’Allemagne. Un projet éducatif très important, les cours sont gratuits, les enfants marchent longtemps pour y être accueillis , suivre des études et…faire de la musique ou chanter. (Mais bon, ce sont des jésuites et je vais en heurter certaines qui, bien sûr, trouveront à y redire! Les indiens eux, ne font pas la fine bouche…)

C’est un très grand moment du voyage; nous avons tous en tête le film incroyablement fort Mission; c’était un peu ça: la jungle autour, les enfants, le violon, la flûte et les enfants qui entonnent un hakka maori, puis un alléluia ou un gloria en latin. La chair de poule!!! Des jeunes profs (mal payés) mais « qui en veulent » et partagent un enthousiasme communicatif avec ces enfants à la fois joueurs et déterminés!

1- Paysage et fleurs à l’école jésuite de Kalimpong (Gandhi ashram)

Forêt sub- tropicale dense autour de l’école toujours en construction
Les échafaudages en bambous, partout, dans toute l’Asie. Impressionnant!
Gandhi ashram ne cesse de s’agrandir et le nombre des écoliers de croître!
Tout près, les cultures verdoyantes, à flanc de colline!
En fil de fer pour béton, un porte- pots créatif dans l’école. Tout est utilisé!
Et la coupe pourpre des fleurs pour pimenter le tout!
Vert, rouge et les murs si colorés. Quelle palette!
Notez les marches comme des touches de piano!!! Pour monter dans les salles de cours de musique! Ici, avec Paula!

 » Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes de cette prison en étendant notre cercle de compassion pour embrasser toutes créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. (Albert Einstein)

Un grand moment que cette visite de Gandhi ashram (école jésuites) de Kalimpong; l’amitié s’y trouve aussi bien que les enfants! Quelle émotion en ce lieu!

2- Les enfants, école de jésuites de Kalimpong (Inde): comme partout en Inde, pays jeune, l’enthousiasme, l’élan, la curiosité, le dynamisme. Galerie de portraits et inoubliables souvenirs!

Une partie de la chorale: les plus jeunes
Les très jeunes font les timides.
Ces deux- là, deux copains et deux drôles de zigotos sympathiques!
Yeux bridés, les enfants d’Inde du Nord, aux frontières du Népal, de la chine et du Bouthan.
Je craque!!! Je fonds! Ils me font rire…et le voient bien!
J’adore leur joie de vivre si communicative; cette jeunesse est un volcan qui me fait espérer et danser! Ce pays, c’est une bombe, un pays en devenir, pas sclérosé ni confit dans ses certitudes; il y a déjà longtemps, il m’a changée. Merci aux indiens!

« La solitude ne vient pas de l’absence de gens autour de nous, mais de notre INCAPACITE à COMMUNIQUER les choses qui nous semblent importantes » (Carl Jung)

Les plus grands consultent leur bulletin de notes; mais ils ont le sourire!
Dans un escalier, un jeune enfant qui n’a jamais appris (et malgré son talent ne pourra jamais prendre de cours particuliers de musique), caresse son violon, et, avec moi, fondent les anges!
Sur une musique descendue du ciel -et d’un escalier, je plane et rejoins la cohorte des oiseaux -musiciens: à bientôt! Je dois bien redescendre sur terre…….