Cyanotypes d’arrière saison: sur tissu (2) et portraits indiens

1- Souvenirs indiens de janvier 2017, à Pondichéry (Sud de l’Inde)

Aujourd’hui, des portraits indiens, colorés, rieurs, heureux, une image de l’Inde bien loin des à -priori et stéréotypes qu’aime imaginer une France si peu souriante et schlérosée: on dit que les indiens ne sont pas contents d’avoir des filles; ça, c’était autrefois!

Je n’ai jamais vu un père si fier de ses 3 filles. Les 2 aînées étaient de vraies beautés. attachantes aussi. celle de droite a eu du mal à me quitter!

Famille indienne, janvier 2017, Pondichéri

Magasin de vêtements indiens, dans un village

La marchande de vêtements étaient fière de sa petite échoppe colorée dans un village: Tharagambadi (Tranquebar)Dessous, assise sur un trottoir, pendant les fêtes de Pongal,  la marchande faisait des guirlandes de fleurs, les vendait, et venait de m’en accrocher une dans mes longs cheveux dont elle s’étonnait de la couleur:. Marchande de guirlande de fleurs, Pongal, janvier 2017, Pondichéri

Enfin, la dernière du jour, colorée, exotique, à Pondichéry encore,  un perroquet apprivoisé et la prof  qui l’a appris ou tenté de m’apprendre- l’art du tressage de guirlande et celui ardu aussi du kolam à main levée!Une indienne et son perroquet

II-Pour l’amour du tissu, les créer soi-même; avec la technique du cyanotype et, ici, avec  des essais, par exemple sur un tissu brillant texturé ou sur un imprimé!

1- cyanotype japonisant, subtil, discret, élégant, sur coton blanc:cyanotype japonisant

2- cyanotype sur un blanc brillant avec texture en relief:cyanotype sur tissu texturé

« Le tableau qu’il soit à l’huile, à l’eau, qu’il soit fait d’étoffes ou de la boue des chemins, n’a qu’une seule signification : la qualité de celui qui l’a créé et la poésie qu’il porte en lui. Tout est permis, tout est possible, pourvu que derrière le tableau un homme apparaisse, tel qu’il est, tout nu, comme la vie. »

(Roger Bissière)

3-Cyanotype sur tissu imprimé de quadrillage, avec une grande feuille de plastique transparent et un feutre indélébilecyanotype sur tissu imprimé

4-Cyanotype: le même dessin qu’en 3, mais sur tissu blanc: ce plastique transparent, c’est un essai, on peut utiliser une grande longueur pour imprimé un tissu suffisamment grand; essai intéressant!

« C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche ».

Pierre soulages

cyanotype avec patron dessiné sur plastique

5-Cyanotype sur un peu de tissu imprimé avec des branchettes d’acacia: C’était la 1° fois que j’utilisais un imprimé à carreaux, j’aime bien le résultat, mais il me reste bien des essais à tenter. Surtout sur une matière…inattendue pour une artisane  textile qui peut bien s’égarer puisqu’elle refuse d’être rangée dans une catégorie!!cyanotype: acacia sur imprimé

A bientôt, amies -abeilles ivres de tout le bleu du ciel!

Slow -Stitching (=broderie qui prend son temps!): les débuts d’un patchwork de la mémoire

C’était hier, LA JOURNEE DE LA FEMME -comme il y a la journée de la migraine, la journée de la citrouille, la journée du film porno.!- mais ça devrait être tous les jours; aussi je vous adresse cette belle phrase de Romain Gary, amateur de femmes s’il en fut. Celle qui suit vient de Clair de femme:DSCN9357

« Je n’avais pas la moindre chance de m’en tirer seul et la raison était bien simple: j’avais trop aimé pour être encore capable de vivre de moi-même. C’était une impossibilité absolue, organique: TOUT CE QUI FAISAIT DE MOI UN HOMME ETAIT CHEZ UNE FEMME. »

Romain Gary

1- Suite de l’album indien( rappel: j’étais à Pondichérry, tout le mois de janvier, aux 9/10° bénévole)

Avant  de me mettre au vélo, j’ai beaucoup utilisé les services de ces taxis audacieux dans leur conduite…Les « tuck-tuk » colorés, décorés, et audacieux dans leur mobilité et conduite. Celui-ci est décoré à l’occasion de la fête de Pongal dont j’ai largement parlé!Tuk-tuk indien décoré pour Pongal

 Et toujours les couleurs, comme le démontre la photo suivante: des grenades, mon aliment-booster; j’en consomme tous les jours en France, mais en Inde, chaque jour, un jus de grenade (qui était fait avec 3 fruits!)Grenade: élément énergie

La preuve ici: je bois mon jus quotidien de grenade avec mes amies Valérie (au milieu)et Clémence (à droite): mon verre est bien plein…d’énergie!Inde: jus de grenade au comptoir!

Vous avez dit « couleurs indiennes », en revoilà: une chaise rouge, le vert des palmes, une tunique jaune et le sourire d’une jeune indienne qui patientait dans la cour d’un petit restaurant bon marché, célèbre et bondé; on y fait la queue matin, midi et soir!couleurs et sourire de l'Inde

2-Le « slow-stitching », une attitude face à la vie:

Vous me connaissez, je parle l’anglais, je le lis,  je l’écris, mais je privilégie notre belle langue française si précise; j’ai cherché un synonyme au mot « lenteur », j’ai trouvé « inaction, apathie, paresse, nonchalance, tergiversation, atermoiement, retard, pesanteur, engourdissement; Rien de tout ça  ne me correspond ni ne me va!  Le « slow- stitching c’est tout un état d’esprit, une philosophie, une attitude: il y a le « slow- fooding », le « slow -life », …… parce que, simplement, dans ce monde frénétique où tout va trop vite notre qualité de vie passe par un meilleur équilibre entre rapidité et lenteur. En Italie, on a même institué la journée de la lenteur!

Liens en ce qui concerne le slow-stitching ou prendre le temps d’avancer pas à pas sur le chemin de la guérison

Le slow- stitching a même son magazine aux USA, son site https://theslowstitchingmovement.wordpress.com/ et surtout le livre éponyme de Claire Wellesley-Smith dont le texte  (en anglais!)est PAS-SION-NANT!! slow-stitching

 Le slow-stitching ou le chemin de l’apaisement: J ‘ai vécu il y a quelques mois le deuil le plus douloureux qui soit, la perte du compagnon de 40 années, et, en utilisant ses tissus de chemise, en cousant lentement, avec beaucoup de points kantha, j’ai pris le temps de MEDITER, de changer. Je n’ai pas PREMEDITE  chaque carré, j’ai médité en faisant….. slow-stitch-2Le slow-stitching ou la réparation : Vous les verrez peu à peu, un jour, ils seront cousus encore, assemblés; ce qui compte, c’est que j’ai utilisé les chemises de mon mari, les déchirant, les lacérant douloureusement -pour moi: c’était comme une plainte, brisant les souvenirs mais ne les jetant pas et les réassemblant…le patchwork d’une vie, la fantaisie de soirs qui se suivent et ne se ressemblent pas.

1° carré en slow – stitching:slow-stitching carré 1

 » Ces êtres qui m’ont manqué comme le cœur vous manque… J’ai mal à ces êtres comme on a mal à un membre amputé. »

Jacqueline Kelen

2° carré en slow- stitching: rien de prémédité, j’emportais le soir, sur mon canapé, mes chemises , mon carré de fond et zou, voilà des biais croisés, recroisés, groupés, regroupés, séparés comme nous le fûmes…slow-stitching carré 2

 » Ne pas lutter. Laisser aller. Laisser se faire… L’arbre qui « perd » ses feuilles ne cherche pas à les retenir. Il sait ou il espère. L’arbre ne perd que les choses vieilles, usées, passées. L’arbre vit pour demain … »

Jacqueline Kelen

3° carré en slow-stitching: défaire pour recréer, c’est le contraire de la mort, c’est une lente guérison, une lettre d’amour aussi:slow stitching carré 3Ces si nombreux points  sont des mots, sont des pensées;  cousus sur ses chemises ils parlent à jamais  de lui, de moi,  de nous….

A bientôt, amies-abeilles!