Cartes textiles et champignons de saison (cabinet de curiosités)

On pourrait titrer cet article: A la recherche de souvenirs hétéroclites. J’essaie de regrouper les thèmes dans un même article; parfois, je dois attendre un peu pour faire un article cohérent….

1- Le bolet, champignon textile. Je l’ai cousu pour mettre lors d’une exposition au milieu de mes corbeilles textiles (vous les verrez plus tard…):

Pas besoin de se baisser; le champignon a poussé daqns la laurière!

« L’automne est un deuxième ressort où chaque feuille est une fleur » » (Albert Camus)

Champignon posé sur un plateau de bois peint par une femme artisan (ce qui est rare en Inde), émaillé, à Jaïpur (Rajasthan) une merveille rare!

Un 2° champignon textile a poussé: pour un cabinet de curiosité!). Champignon à lamelles

Je cherchais un tissu et je suis tombée sur un plissé de taffetas (dessous du champignon)et un tissu haute- couture (des chutes de plissé donnée par une amie!) volanté …Et zou, en travaillant beaucoup est né un 2° champignon: « Excentris fungus » et celui -ci a trouvé sa place dans une boite- vitrine pour une expo- vente….Donc 2 tissus plus un pied en tissu teint par éco- print…et voile de mariée! Carrément!

Champignon textile: intérieur en taffetas plissé, pied en tissu teint par éco-dye et tête en gros grain plissé
Cabinet de curiosités (textiles)

2- Les cartes textiles -citations écrites au piqué libre sur des éco-print réalisés avec teintures végétales et broderies- main. J’ai eu le tort de piquer (piqué libre) la 1° citation en fil vert; pour qu’elle soit lisible, je l’ai repassée au feutre textile.

« Apprenez à lire les lettres d’amour envoyées par le vent, la pluie, la neige et la lune » (Ikkhiy)

Piqué libre, détails brodés à la main: la lettre, la pluie sur fond teint- maison (éco-print)
Détails du piqué libre et de la broderie- main

La 2° autour d’une citation inspirante également s’est bien promenée entre deux adresses….et devrait arriver (au moment où j’écris….)

« Rien que pour entendre passer le vent, il vaut la peine d’être né « . (Pessoa)

La 3° carte est très différente, éclatante. Sur un tissu teint DIY également; mais je ne sais plus: pelures d’oignon et curcuma. Un bouquet par collage, un piqué libre façon Zentangle. Regardez le travail de piqué libre sur l’envers

Un régal à réaliser. Cela me donne des idées. Un jour, broder au fil coloré sur un fond clair et montrer l’envers!

« La nature ne demande pas la permission quand il s’agit de naître et de fleurir. Faites comme elle! En tant qu’adultes nous avons moins besoin de permission que d’encourager encore les cycles sauvages, que d’avoir une VISION ENCORE PLUS ORIGINALE « .(Clarissa Pinkola Estès dans ma « Bible », femmes qui courent avec les loups)

Inhabituel. J’aime bien! A très bientôt, les abeilles, la fièvre: je prépare une belle exposition- animation! J’ai eu une idée; c’est elle que je montrerai, pas l’expo. Je l’ai fait l’an passé!

L’été, la mer: Majuscules brodées sur le thème de la mer, stumpwork en images:

Broder pour des hommes, changer des majuscules brodées de fleurs, annoncer la plage, l’été…Je reviens d’un endroit aimé, petit village en bord de Méditerranée:

Très inspirées par Elisabeth Sforza aux réalisations parfaites, ces 2 initiales et monogrammes brodés: Ricamare il mare Elisabetta ricami a mano

A :Que les vagues nous bercent le coeur, le regard, que s’y mêlent des cordages, que les embruns nous aspergent les souvenirs!

Cordes au point de Palestrina, coquille saint- Jacques rembourrée: du relief et des dégradés infinis de bleus.

« La vie est une  île dans  un  océan de solitude, une  île dont les  rochers sont nos espoirs, les arbres, nos rêves, les fleurs notre solitude et les ruisseaux notre  inspiration ». ( Khalil Gibran)

Points de poste, de noeuds, d’araignée, de tige et fendu…
Tous les coquillages et étoiles de mer sont en relief. Fond gris.
J’aime bien la barre horizontale du A, tout en légèreté et grâce.

Avant de passer à l’image brodée suivante (monogramme J), un tuto en images du coquillage en relief (stumpwork):

Plusieurs couches en sens contraires sont nécessaires; elles sont de plus en plus grandes.
Point de tissage pour les coquilles st- Jacques ou d’araignée pour ls autres coquillages.

J brodé encore sur le thème de la mer: Pour le frère, dans le même registre maritime, la lettre initiale brodée de la JOIE! Sur le même fond gris, avec les mêmes dégradés de bleus…Coquillages vraiment rembourrés, en relief, mais moelleux….

« La mer, la mer, toujours recommencée !  » (Valéry, le cimetière marin)
Point de Palestrina, point de tige, point d’araignée (sur le coquillage)…

Avant de vous quitter sur le J brodé dans sa totalité, je vous dis « A très bientôt », « bel été marin » pour ceux qui rejoignent les bords de mer quand j’en reviens. Le dernier mot à Valéry:

« Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre !
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !
Rompez, vagues ! Rompez d’eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs ! « 

Robe -rétrospective: 10°installation, Art sur le Causse du Périgord

3 articles ont paru sur le travail de broderie de cette robe ancienne teinte en teinture végétale. Cette robe- mémoire raconte mes 10 Installations précédentes Art sur le Causse, ancien terrain militaire entre Sorges et Coulaures en Périgord (24 Dordogne). Les photos ont été prises un peu avant l’ajout de certains éléments ou finitions. La 1° installation Robe rétrospective est sur le mur d’une grangette, juste à côté d’une jolie borie. En face, pour la signalétique, une 2° installation: L’arbre aux fées.

Liens :Ici, en 2017, la rétrospective des 6 années précédentes Art sur le Causse :

6 années de créations textiles sur le Causse: rétrospective | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Le 1° article sur cette robe eet son travail a paru le 27 mai: 2- Installation: 2° robe de mémoire (1/3)- Détails… | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Le 2 juin, le 2° article sur les broderies et détails de la robe: Installation: 2° robe de mémoire (2/3)- Détails… | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Le dernier article le 7 juin sur la robe terminée: Installation: 2° robe de mémoire (3/3)- Détails, SENS et fin | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

Mon album- photo de la ROBE-RETROSPECTIVE de 10 années Art sur le Causse.

Le plus difficile ( outre le fait qu’il faut se garder des intempéries ou les accepter afin qu’elles  modifient l’œuvre) c’est aussi de voir grand, car ce qu’on imagine n’est jamais à la mesure du lieu, semble petit, mesquin, perdu, bref à notre image dans l’univers!!!

« À quoi bon toujours garder sa vie soigneusement comme une petite noisette douce? Est-ce qu’on ne peut pas, un bon coup, la jeter toute entière du côté de ce qu’on aime? » (Giono )

Cette photo permet de voir à la gauche du chemin, en face, le bosquet des lutins, L’ARBRE aux fées (il a été complété ensuite). Françoise qui me parlait de « robe de fée », ne le savait pas, mais par son commentaire l’annonçait.

La lumière joue dans les arbres légers

 « Tout existe, y compris les choses cachées et les choses visibles. Tout existe en FONCTION DES YEUX QUI REGARDENT ou qui ont la faculté de voir. Tout existe en fonction des INTENTIONS qui sont les nôtres. On ne peut avoir accès qu’à ce dont on a conscience »( Lou Florian)

Je reprends le début de l’article: Les photos ont été prises un peu avant l’ajout de certains éléments ou finitions . C’est maintenant un peu plus dense, mais reste aérien (lorsque j’ai terminé…ce 2° travail d’installation, j’avais oublié mon APN!)

La photo jamais ne rendra grâce au charme du lieu, à la lumière, aux ombres, aux verts, à la façon dont l’œuvre parle de la mémoire du Causse et de mes créations textiles! Merci de votre visite. A très bientôt, les abeilles!!!

Dînette estivale: fraises et tasses à thé en tissu…!

En vue d’une exposition, j’ai fabriqué des petites fraises en tissu à mettre dans certaines corbeilles pour la présentation…Sur mes photos, je les ai placées dans une coupelle de dînette réalisée il y a très longtemps:

« La lumière de l’après-midi éclaire les bambous, les fontaines babillent délicieusement. Le soupir des pins murmure dans notre bouilloire. REVONS DE L’EPHEMERE et laissons-nous errer DANS LA BELLE FOLIE DES CHOSES ». (Okakura Kakuzo)

Et, en vue d’un cadeau, j’ai cousu une petite tasse à thé doublée de blanc pour la lumière à travers. Il y avait longtemps que je n’avais rien cousu de tel. 10 ans environ. Début mai 2011, vous retrouverez ENTRE AUTRES, la soucoupe ici. Et d’autres tasses en tissu, plus évasées: Vous prendrez bien un petit-four? | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr) Ou blanche, le 6 juin 2014: La saison du blanc, toujours d’actualité: couronne en tissu et tasses textiles d’esprit « vintage » | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr)

« L’art lave notre âme 
de la poussière du quotidien. »( Pablo Picasso)
Tasse à thé en tissu et sa soucoupe assortie, doublée de blanc aussi, translucide.

    « Ce que tu as appelé « monde », il faut commencer par le CREER. Ta raison, ton imagination, ta volonté, ton amour doivent devenir ce monde. La vie n’aura servi à rien à celui qui quitte le monde sans avoir REALISE SON PROPRE MONDE ». (Upanishad)

Comme l’indique la précédente citation, j’ai créé mon propre monde et j’ai rêvé d’Alice au pays des merveilles, mais cet univers aussi, je l’ai partagé. Et même, j’ai associé les fraises et la tasse de thé pour un pique- nique qui vous permettra d’attendre le prochain article qui ne tardera pas (La 10° installation sur le Causse!)! A samedi ou dimanche!

Vous prendrez bien une tasse de thé aux fraises en tissu? Vous êtes invitées!

Installation: 2° robe de mémoire (3/3)- Détails, SENS et fin

Je reprends les 2 articles précédents pour les 2 premiers paragraphes: Tous les ans sur le Causse de Coulaures- Sorges (24), ancien terrain militaire, je pose une Installation; pour la prochaine, et tout autant pour ma propre collection- mémoire, j’ai remarqué que j’avais créé 10 installations (dont une collaborative avec Marc- Pierre Encina. J’ai décidé de « planter » une robe de mémoire de mes 10 Installations sur le lieu.

La robe elle- même, vous la connaissez, vous l’aviez vue teinte à la pelure d’oignon, dorée comme le soleil du Causse l’été, rappelant un de mes personnages : « Mamie du Causse »! Aujourd’hui, les détails: J’ai recherché et imprimé les photos de chaque Installation sur le Causse, je les ai datées et titrées en brodant et ce fut difficile. La robe est en drap ancien, épaisse. Pas question de faire des broderies élaborées mais JUSTE raconter une histoire, celle de mon amour du lieu, de mes participations aux expos, celle de cet endroit particulier.

Suite des derniers détails sur la robe, nouveaux détails et photos:

Oiseau rebrodé, appliqué
Des glands appliqués et rebrodés; par ci par là, des glands en feutrine rembourrée (DIY)

“ Nous n’avons après tout que quelques années à passer dans ce mystère qu’est la vie. Autant l’éclairer par un peu de beauté, de passion, d’amusement. ” (Jean d’Ormesson)

Des baises appliquées et rebrodées (Berry stitch, en fait un point de Rhodes brodé en rond))

Vous trouverez le lien pour apprendre le berry stitch (point de baies) ici: Stitch Fun: Round Red Berries – NeedlenThread.com

Appliqué, broderies, feutres textiles pour ces arbres en automne.

Maintenant, alors que j’en finis des détails et m’apprête à montrer la robe de fée- Mémoire du Causse terminée (avant sa mise en scène, son Installation), je réponds à l’éventuelle question sur le pourquoi d’une robe comme support…

–D’abord, vous devez vous souvenir qu’il y a déjà eu 2 robes de mémoire (dont l’une de baptême). Ensuite,

–Sur une robe, parce que c’est celle de la fée du Causse, la seule qui intervienne sur le Causse avec du textile.

–Sur une robe parce qu’elle fera pendant chez moi à ma 1° robe de mémoire…

–Sur une robe parce qu’elle fait suite à la veste de mémoire du Causse. Et rappelle Mamie du Causse (Installation d’il y a quelques années) Mamie devait bien enfiler une « camisole » le soir….§ non?.

–Sur une robe, parce qu’il faut attendre l’Installation autour; c’est une Installation féerique…

–Sur une robe, parce que…c’est la façon féminine d’affirmer la présence féminine sur cette terre austère qu’est le Causse,

–Sur une robe ancienne parce que ce n’est plus une robe, juste un support…

-Sur une robe parce que. …

-Sur une robe parce qu’il n’y a pas de pourquoi, ni de parce que…Juste ce qui EST, Ce qui fait rêver, imaginer…Ce qui me fait rêver, moi, en tout cas!

Ensuite, penser à Daniel Pennac: « Etre libre, c’est d’abord être libéré du besoin de comprendre »! Enfin, enfonçons le clou en prêtant ma voix à Sonia Delaunay : « La beauté refuse de se plier à la contrainte de la signification . »

Pourquoi une robe bouton d’or? Parce qu’utiliser une robe blanche ancienne, c’était ATTENDU, CONVENU, banal. De sa baguette magique, la fée a jeté sur sa robe un air lumineux , tout le soleil d’une journée d’été et la gaieté d’une fée mutine.

A bientôt donc, d’abord pour un article sur un autre sujet, puis la robe Installée!!!