1- Carte textile triptyque vintage

Un jour, j’ai reçu, cousue à la main, une sorte de pochette de Polline Moineau dont je fréquente le blog aimé depuis toujours http://toutvegetal.canalblog.com/ , ainsi que son précédent blog: Le curieux petit lieu. j’aime TOUT ce qu’elle fait. Je garde précieusement sa drôle de carte qui n’a pas de nom, mais a du ♥ et une âme. J’avais une carte de remerciements à envoyer; j’ai repris différemment l’idée de Polline (alias Isabelle) et l’ai transformée, surtout en la brodant. En y collant des timbres aussi pour répondre à Gigi qui m’avait régalé d’un cadeau pour mon anniversaire; je ne peux détailler tout son contenu si riche, dans lequel des cartes- collages avec beaucoup de timbres. Voilà en écho ma « carte- livre » de remerciement vintage!

1- 1° côté du triptyque (carte textile):

L’extérieur est en lin; sur les 3 parties de mon triptyque sont appliquée à la main, à grands points des chutes de tissu vintage retravaillées ou non. Sur la 1° ère face ( la couverture de ce qui n’est rien d’autre qu’un journal ou cahier textile), un petit sous-verre en dentelle ancienne jauni, vieilli (il est en lin, dentelle à l’aiguille de ma grand- mère):

Plisser des rubans fins pour faire une fleur au centre du mandala de dentelle

« Et la beauté parfois nous brûle,

comme une branche basse giflant notre visage,

et la beauté parfois nous mord,

comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

Christian Bobin ( car Gigi avait brodé une phrase de Christian Bobin…)

Autre page extérieure du journal textile …

Journal ou carte textile fermée par un ruban et un timbre…

Ce journal textile à poche est donc un triptyque; la 2° partie est un peu plus complexe: tissu vintage ( brocante du Périgord) posé sur du lin écru avec broderies- main toujours, pyrogravure sur tissu (merci pour l’idée, Gigi!) et fleurs en relief « tricotée » sur un crayon, technique toute personnelle souvent montrée sur ce blog:

Les tissus anciens chinées en brocante périgourdine et la broderie à la main, surtout réalisée de façon libre, ont le charme du fait- main. Un oiseau en porcelaine de Limoges s’est perché sur une branche:

2- Le journal textile ou la carte ouvert avant finitions:

En fait, c’est un livre rouleau et textile, mais moins long et plié! (photo avant finitions)

« Cherche la beauté, la vérité, l’excellence en accueillant aussi ta fragilité, ta vulnérabilité (…) Occupe joyeusement ta place : il y a de la place pour chacun, sinon ni toi ni moi ne serions là. Pense que ta place que tu n’occupes pas pour ne pas déranger reste vide à jamais et réjouis-toi que chacun occupe la sienne autour de toi. » (de l’Indien et Prix Noel Rabindranah Tagore)

a-Au centre, une poche brodée très vintage, tissu très usée. Prévue pour une carte et une lettre.

Dans la poche, une carte dans une pochette vintage ancienne (chicorée du nord, comme Gigi!)
Une poche dans la poche! Dedans une carte, coeur au crochet! Timbre rouge aussi, évidemment…
Gigi avait brodé des feuilles de gingko, celle – là, bel éventail, en réponse…TOUT est un jeu d’échos!

b- un petit bouquet d’hellébores coupées dans de la feutrine pour les feuilles, un blanc glacé qui a de la tenue et des pistils en coton perlé.

Encore un timbre et des pétales détachés…

c- Enfin, à droite, une fée devant un bouquet brodé dont le vase est un dé ancien; le papillon est en boucles (autour d’un peigne). Un tampon de pyrogravure rythme le fond en lin. Timbre rouge -passion, papillon encore …

Ainsi, du livret -carte offert par Isabelle, j’ai tiré un fil ; avec, j’ai tricoté une autre création; qui répond à celle de Gigi; tout se tient! Pour vous remercier de votre passage ailé, la photo d’une nature morte lumineuse. A dimanche sans doute!


Commentaire

1- Carte textile triptyque vintage — 22 commentaires

  1. A mon tour Anne de te dire MERCI …en feuilletant ce petit carnet à la fois désuet et très particulier très touchant aussi par ses petits clins d’oeil j’ai retrouvé ce bonheur de petite fille comme lorsqu’on m’offrait une pochette surprise …j’ai tout aimé…. ..je ne connais pas le travail de ton amie Pauline Moineau mais j’ai reconnu de suite celui de l’artis’Anne …bravo et encore Merci pour cet adorable création

  2. Une superbe carte, toute en petits détails et clins d’oeil… Un très beau cadeau que ton amie a dû apprécier à sa juste valeur… Très bonne journée ! Bisous

  3. Oui, gigi, c’et plein d’échos: les timbres, les feuilles de gingko, etc…Va voir le site de Tout végétal, celui d’Isa et regarde à droite ce qui vient de Le curieux petit lieu. Tu aimeras, j’en suis sûre!

  4. Plus qu’une carte, ce livret est un cadeau en or !
    La récupération des différents tissus, napperon et timbres en fait un cadeau unique.
    Le bouton oiseau est absolument magnifique ..
    J’avais repéré l’idée du dé brodé d’un bouquet depuis longtemps, suis retombée dessus hier, avec l’envie de le broder … et voilà que tu as été plus rapide que moi !!!
    Je connais le blog d’Isabelle où je vais me promener parfois .. elle a de très belles idées, et j’aime bien sa dernière robe d’une originalité certaine.
    Belle soirée et bises.

  5. Merci vraiment Claire, tu sais, c’est un jeu d’échos, une suite de clins d’oeil et je craignais que vous ne puissiez comprendre cela . J’aime vraiment beaucoup ce que fait Polline- ISa!

  6. C’est vrai Anne l’idée du pot du dé pot de fleurs n’est pas neuve ..on la doit à Hens Teeth qui nous a offert durant plusieurs années ses créations au style très personnel et attirant …que l’on peut admirer sur flickr…et puis il y a le blog dePauline Moineau que je vais aller visiter ….les idées foisonnent de partout …et nous invitent à les recréer avec notre regard …inspiration et création vont de pair et cela n’a pas de fin …et c’est un vrai bonheur !

  7. j’aime bien quand tu tires mon fil ! c’est poétique, délicat, inventif, c’est toi quoi … ça me donne envie de me remettre aux livres/cahiers cousus , ça tombe bien, j’en ai un commencé il y a un an, qui est resté en plan. belle fin de semaine à toi

  8. Que c’est beau !!! Je vous admire, moi qui suis si peu habile de mes mains.
    Surtout que, au-delà de l’habileté, il y a de véritables œuvres d’art… sans parler des beaux poèmes qui les accompagnent parfois.

  9. Tant mieux, Isabelle si je te redonne le goût de faire tes très beaux livres et cahiers. Souvent, je regarde tout ça, tes autels…….C’et plein de charme, plein d’ancien, c’est un beau vagabondage; tu es très forte!

  10. Mayalila, merci. Chacun a un domaine de prédilection; et vous, je vois bien que vous maniez les mots, les idées avec talent!Merci de votre visite!

  11. le mandala de dentelle me rappelle les visites que je faisais enfant à ma tante qui avait posait non pas sur tous les meubles des mandala mais des napperons de dentelle qu’elle avait réalisé elle-même au crochet. Mais c’est une bonheur de descendre avec ma souris pour voir tout cela! Bonne nuit, Gisèle

  12. Chaque détail dis tu est un écho. C’est superbe et ces échos ont dû réjouir et émouvoir da destinataire. Bisous, Anne

  13. Merci Gisèle, j’ai connu aussi des intérieurs bourrés de dentelle partout; il vaut mieux les utiliser ainsi que sur les tables, les fauteuils……Trop, c’est OUPs…

  14. Mamaz, la vie aussi est une suite d’échos, et toi aussi répond en écho. ET mes amitiés te reviennent en échos! Eco-logique 🙂

  15. Frida Kahlo pourtant Marie, a été l’objet de TOUT: abat-jours, jupes, tapis, vase…Et tissus. Iconique, plus ou autant que Notre Dame de Guadalupe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.