Corbeille textile: le goût du bonheur

L’avez-vous remarqué? Le baiser de Klimt reste mais la bannière a changé, elle montre un peu tout ce que je peux faire en matière de broderie, de corbeilles…Cette bannière est due à un magicien de la Toile que je remercie TRES fort pour ce cadeau de noël unique!

Un soupçon de fraîcheur, des couleurs tendres, presque printannières, nichées au creux de l’hiver…

En tournant cette petite corbeille pour la fée faribole foliesdesandrine.canalblog.com/,  je pense à  Guillevic qu’aime tant Naline (http://beaute.over-blog.net/, les noms se superposent, la Toile permet des échanges, des rencontres; ils nous enrichissent:

                                                                  « Tous ces frétillements

                                                                   Que tu sens en toi,

                                                                   Autour de toi : 

                                                                   Les ramasser,

                                                                   Les rassembler,

                                                                  Avant qu’ils ne se perdent, 

                                                                 En faire

                                                                 Comme une sculpture

                                                                Qui défiera le temps. »

Autour, court un ruché, une lisière froncée déchirée dans un tissu très « vintage » et dégotté sur une brocante, 100% récup’! Et je pense, emplie de gratitude,  à ces menus et humbles bonheurs: celui de faire, celui d’offrir, celui de dire « merci », celui d’ouvrir les yeux sur le frémissement de la lumière …

                                                         Le bonheur  » est là,

                                                         À côté de nous, et on passe sans le voir,

                                                         Car le bonheur est tout petit.

                                                         Il ne se cache pas,

                                                        C’est là son secret.

                                                       Il est là, près de nous

                                                       Et parfois en nous. »

                                             « Le bonheur, c’est tout petit,

                                             Si petit que parfois on ne le voit pas,

                                            Alors on cherche, on cherche partout.

                                           Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,

                                          L’oiseau le crie dans le ciel,

                                          La rivière le murmure,

                                         Le ruisseau le chuchote,

                                        Le soleil, la goutte de pluie le disent.

                                      Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant »

Le bonheur, tu peux aussi le voir dans le regard qui pétille, celui d’une artisane qui fait des corbeilles comme des nids et comme des chapeaux.Clic! Suprise: Allez, les abeilles, je reprends mon vol. Bzzzzzzzzzzzzz, Bizzzzzzzzzzzzzzzz!

                A vendredi, amies fidèles que je remercie!


Commentaire

Corbeille textile: le goût du bonheur — 2 commentaires

  1. en ce qui concerne ton baiser de Klimt (bizarre façon de parler)j’ai cru comprendre qu’il avait paru dans un BURDA mais sur ton blog je ne l’ai pas trouvé
    snifffff

  2. Mamazerty, oui il était sur mon site qui a avalé mes archives; tiens, je te rechercherai une photo et je te l’enverrai, chiche?
    en attendant, contente -toi du bout qui est sur la bannière!! Ce Klimt est même dans mon salon (mal éclairé, mais il y est!)Bises week-endesque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.