Du fil à retordre!!!!

Ouille, c’était..coton et  ça m’a donné du fil à retordre!!

 

Une autre Anne  m’a demandé si je pourrais faire un couffin pour une poupée. Chic, c’est nouveau, c’est OK; l’aventurière funambule va suivre un nouveau fil!!!Mais rien de moins facile; le défi mange du fil, consomme du tissu, bouffe du temps! Le panier est grand: 30 cms sur 24 et une hauteur suffisante pour caler un poupon!! Pour faire un fond ovale,il faut plier une bonne longueur de fil sur 14 cms; plus vous enroulez autour, plus vous ajoutez  des centimètres en largeur, mais aussi en longueur, c’est logique (alors que pour un rond, la répartition est la même partout………!)

 

 

 

 

Un seul moyen d’élargir sans trop allonger, glisser des « colombins » de tissu entre  les longueurs (ce sont les 4 barres horizontales sur le schéma) et le faire sans qu’ -évidemment- cela soit soupçonnable. Vous me suivez? Bref, j’ai dû biaiser, tricher, calculer, cogiter, exercice par ailleurs très sain: Il ne faut pas laisser les neurones s’engourdir, pas vrai?

Fond aux couleurs du Sud

Il en faut des tours et des tours! De plus en plus grands! Et quand on a obtenu cette grande base, il faut monter les bords, tout enlever autour qui gêne la libre circulation du « truc » qui ne ressemble pas encore à grand chose, sauf  peut-être à un set de table! Et puis, ça prend forme……….

 

 

 

 

 

 

Peu à peu, je reprenais confiance, voyais ce que ça allait devenir; le moral -satisfaction d’avoir résolu de nombreuses difficultés- revenait. Je pensais à ce principe de créativité qu’on pourrait résumer par les  mots de l’écrivain Isaac Asimov: »J’ai toujours eu pour philosophie de croire que les difficultés de la vie s’évanouissent quand on les affronte hardiment ». On a toujours raison d’avancer, de relever des défis; l’énergie est meilleure que la défiance de soi et la croyance qu’on n’y arrivera pas; on ne parviendra à rien en effet , si on ne tente rien!!!

 

Et la voilà donc! Deux yoyos  à la base d’une anse et de la laine fantaisie enroulée autour des 2 rangs supérieurs.  Maintenant amies, imaginez la corbeille quand elle accueillera un  matelas qui dissimulera le fond (pour lequel je me suis donnée tant de mal!) une poupée et surtout une ravissante courtepointe brodée comme la fée qui a demandé le Moïse est capable de la faire…… Laissons lui du temps! Pourvu que notre couffin ne l’ait pas déçue! Merci à elle, à la confiance qu’elle a eue en moi. Je vous invite à visiter son blog superbe: http://pausecouleurs.canalblog.com/ Les abeilles, amies  butineuses,  ont-elles  ce coup- ci, les pattes chargées de pollen?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.