Exposition de peintures Marc Pierre Encina

Sous le signe de la couleur et de la joie: Le dernier Week-end a filé vite. Maison familiale et exposition- présentation des toiles peintes de Marc Pierre Encina. Côté Charente, à Bonnes. Le prochain Week-end qui suit, Marc Pierre Encina exposera d’autres créations dans le village périgourdin magnifique de Saint- Jean de Côle.

« La créativité consiste juste à relier des choses entre elles. Si vous demandez à des gens créatifs comment ils ont fait quelque chose, ils se sentent un peu coupable parce qu’ils ne l’ont pas vraiment fait, ils ont juste vu quelque chose qui leur a semblé évident au bout d’un moment ».
Steve Jobs.

L’exposition a eu lieu en même temps que, dans le village, les artistes dans le jardin, initiative TRES intéressante de « Bonn’art ». Beaucoup de monde au château, tout le long des deux jours. Et beaucoup de tableaux de Marc Pierre Encina partis dans de nouvelles demeures. Travail. Satisfaction. Bonheur. Et réussite, on peut le dire!


« L’EMERVEILLEMENT arrache à la pesanteur ; non seulement à la gravitation terrestre, mais au poids des habitudes, des certitudes, des conventions, au POIDS DE LA RAISON ; il donne envie d’ENTRER DANS LA DANSE DU MONDE, dans la ronde des constellations, parmi les chœurs angéliques »…Jacqueline Kelen

Au rendez- vous, un public attentif et connaisseur, amateur de techniques, de couleurs, de tracé, de lyrisme.
Comme toujours, des sous -verres qui rendent difficile la prise de photo.
Exposition en situation sur fond de bibliothèque privée

« Chaque âme et devient ce qu’elle contemple ». (Plotin)

« La JOIE DE VIVRE vient de nos EXPERIENCES NOUVELLES;

donc il n’y a pas de plus grande joie qu’un horizon éternellement changeant, qu’un soleil chaque jour nouveau et différent. Si tu veux obtenir plus de la vie, il faut perdre ton inclination à la SECURITE MONOTONE et adopter un mode de vie désordonné qui dans un premier temps te paraitra insensé. Mais une fois que tu seras habitué à une telle vie, tu verras sa véritable signification et son incroyable beauté ».

John Krakauer

Pour accompagner ce beau Week-end amical et artistique autour du peintre Marc Pierre Encina, une citation (au-dessus) sur la joie, et une ancienne création textile: La joie de Josepha, (Josepha, une israëlienne créatrice de tissus colorés DIY que l’artisane textile a assemblés. Sur un pas de danse!)

A bientôt! Dansons: c’est l’été! La joie. De Josepha. Et la mienne!

Commentaire

Exposition de peintures Marc Pierre Encina — 16 commentaires

  1. La joie de Josepha se transmet super… a tous deux bravo ..et pour qui aime l’abstrait ces petits tableaux apporteront une note de couleur qui fera rêver ..j’aime ce rouge flamboyant sur lequel se dessine un arbre noir dénudé …cette image est presque d’actualité si l’on pense a l’intense chaleur qui fait flamber les forêts en cet exceptionnel été de canicule…

  2. Gigi: Abstrait où tu distingues un arbre dénudé; donc pas si abstrait que ça………Et ça a été apprécié; donc, peu à peu les gens aiguisent leurs regards, leurs esprits. Faire vagabonder l’imagination est une merveilleuse aventure qui transfigure le quotidien!
    De Pablo Neruda:  » Il meurt lentement
    celui qui devient esclave de l’habitude
    refaisant tous les jours les mêmes chemins,
    celui qui ne change jamais de repère… »

  3. Oui Anne c’est certainement parce que ce tableau n’est pas tout a fait abstrait qu’il a retenu mon regard pour l’ emmener vers une autre image ….oui laisser vagabonder l’imagination est une merveilleuse aventure… j’adore rencontrer le visage de la jeune fille a la perle peint par Vermeer avec l’envie de lui parler d’imaginer sa pensée…. tout comme je pourrais écouter les musiciennes de Matisse…ces tableaux comme bien d’autres me parlent d’une histoire que j’imagine….c’est pour moi un choix une attirance qui n’a rien a voir avec l’habitude juste une sensibilité qui est mienne …d’autres aimeront ce qui est abstrait y trouveront de quoi booster leur imaginaire c’est un autre choix l’essentiel et d’aimer et de tourner son regard vers l’émotion

  4. Oh la la, Gigi, trop à dire pour une simple réponse à un commentaire; juste ceci: Dans « connaissance » , il y a le mot « naissance ». Il est toujours légitime de s’accrocher à ce qu’on conNAIT et reconNAIT afin un jour de redécouvrir le monde, d’y renaître différemment. Avec émotion, bien sûr. Nul n’est un robot. Les émotions affleurent et sont essentielles mais peuvent aussi tromper; il faut les contrôler, leur ajouter le cerveau, le regard, le cœur. L’être humain est si complexe! Quant à Pablo Neruda, il est venu comme ça, ce n’est que l’extrait que je connais « PAR COEUR », mais ce n’est qu’un extrait qui parle de la manière dont on peut justement renaître à soi (entre autres, on évitant le piège de l’habitude, fut- elle celle du regard-)et ainsi se réapproprier le monde………..

  5. Une exposition est toujours une invitation à l’émerveillement, l’art renouvelle notre capacité à apprécier aussi ce qui est différent de ce que nous connaissons.
    J’aime beaucoup « La joie de Josepha », une très belle création !

  6. Oui, Tania, tu as raison, il faut apprendre à considérer et reconsidérer les choses, apprendre tout court, progresser dans la connaissance; disons que je vois les choses ainsi. Voir les « différences » (et dire qu’on les accepte ou qu’on ne les voit même pas comme certains hypocrites lorsqu’il parle des gens aux couleurs de peau différentes!) ne suffit pas, il faut éviter le mouvement de recul, le frein, et « rentrer » dedans, c’est à dire « comprendre et voir avec le cœur » et la tête! Trop à dire………Bises!

  7. Oui, ça ne marche pas toujours, mais là, l’ambiance était bonne, le public très averti, observateur, curieux et posant des questions en particulier techniques intelligentes et avisées.

  8. Créer c’est entrer dans la danse du monde…
    Pulsions et pulsations…
    J’imagine ton bonheur éclatant et partageur-partagé. Bisous,Anne,mail à suivre

  9. Oui, Mamaz, dans la danse du monde, celle où tu oublies le monde et où tu le refaçonnes; c’est une vision (cf la citation de Jacqueline Kelen que j’aime tant!). Ca ne s’explique pas…….Oui, on était bien, heureux. Tous!! Ne craignons pas le mot: une réussite, d’autant que le public était connaisseur et sympathique ainsi que chaleureux. Sans réserve, privilège de l’amitié! ET contente d’avoir lu des échos personnels dans ton mail: merci!

Répondre à Plumes d Anges Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.