fourre-tout 3: pique

 
 

 Aujourd’hui, une babiole, car, vendredi, pour le week-end, je vous offre une gourmandise ….textile, bien entendu!……

Le tissu nous monte à la tête!!

Am stram gram ,
 PIQUE et PIQUE et colegram,
bourre et bourre et ratatam,
amstram gram,

PIQUE gram! 

  

  J’ai les cheveux longs et le plus pratique, ce sont les piques à chignon (je connais une trentaine de chignons, mais si certains sont très beaux, ils sont un peu longs à faire si on est pressé ). J’ai aussi une vingtaine de piques: en buffle de Madagascar, en scrimshaw (os gravé) en piquants de porc-épic, en ébène, en nacre, …..j’ai acheté la dernière pique à une asiatique, élève à l’école Dupérré (magasin de l’école le jour des portes ouvertes)
Elle était si jolie que j’en voulais deux ,mais il ne lui en restait qu’une, J’en étais réduite à réaliser la 2° dans mes propres chûtes de mousseline
  et autour d’une pique toute bête en bois. Donc, l’inspiration n’est pas personnelle, la réalisation, oui!C’est doux, coloré (la photo ne lui rend pas justice) et caresse tendrement et joyeusement la joue………..spirales de tissu, fil métallique doré et perles.

Voili -voilou…et puis, c’est tout!

 

Pour la futée qui me demanderait : »pourquoi t’en faut-il deux? » et bien, je fais souvent une sorte de tressage autour de 2 piques, c’est magnifique, mais je ne l’ai pas fait pour la photo!

Quand le tissu me monte à la tête!

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.