Inde 2019: Album photos 6 1/2: Bikaner (Rajasthan)

J’avais oublié une partie des photos de Bikaner, je reviens un peu en arrière, d’où ce chiffre 6 1/2!

Je cite Nicole Menant dans une excellente préface à un livre d’art sur l’Inde: L’Inde que j’aime ( 197 6)

1- Marchands des rues (Bikaner)

Ce marchand vend (comme presque tous!) un peu de tout…
Ficèle pour les fidèles, poudre, encens…ce marchand de Bikaner vend surtout les objets qui servent au temple
Etal coloré à Bikaner: poupées traditionnelles du Rajasthan
On a toujours l’impression d’avoir déjà vu cet étal; les indiens savent merveilleusement cuisiner leurs légumes: un chou- fleurs n’est plus un choux- fleur mais un met délicat, les champignons sont parfumés et deviennent met de roi!
La saison des gombos… (Bikaner)
Belles grenades tant aimées de l’artisane textile (Bikaner)
Devant, du curcuma, épice et thérapie
L’Inde est végétarienne à 75%; les légumes sont des mets de maharadjah!
Le textile partout…….LA couleur aussi!
Pas de droit de plaçage comme en France; les marchands sont partout sur les trottoirs!

« …Constater avec bien des regrets que bien des voyageurs contemporains

[et même des gens qui n’y sont pas allés!] émettent sur l’Inde des jugements péremptoires, tant les occidentaux ont de la peine à admettre qu’il existe des vérités différentes de la leur »

2- Havellis et Palais de Bikaner (Rajasthan)

Il faut lever la tête pour voir ces palais de grès rose!
Palais immense aux balcons gracieux et à la pierre des moucharabieh ciselées (Bikaner- Rajasthan)
Palais de Bikaner, ciel, nuages, beauté du bleu intense: une merveille
Palais de Bikaner et inspiration pour brodeuse, pas de symétrie ennuyeuse mais profusion des motifs floraux!
Elégance des bouquets de marbre ou peint (palais de Bikaner -Rajasthan)
Inspiration pour la brodeuse…Je devrais publier un livre de motifs à force d’en prendre partout en Inde…
Pétales d’œillets d’Inde et bougainvillées dans un bouquet tout frais…

Bikaner: portraits

« Pour aimer l’Inde, il faut s’abandonner à son immensité, s’ouvrir à toutes ses démesures, s’y perdre pour la trouver. Pour apprendre à voir au- delà de son dénuement et de sa malpropreté apparents, qui forment les deux grands leitmotive de complainte des visiteurs étrangers trop pressés, il importe de connaître la frugalité fondamentale des indiens et leur totale indifférence aux apparences ».

Les enfants non, ne sont pas comme tous les enfants du monde; ceux-là sont joyeux, confiants, curieux…Ce ne sont pas des petits occidentaux blasés et gavés!
Héritage de la colonisation britannique, les jeunes indiens vont tous à l’école et portent l’uniforme!
La maîtresse, derrière ses jeunes, surveille des enfants souriants qui vont au- devant des étrangers…
Bleu intense, jaune, une femme dans la rue…
Mon chauffeur de tuck-tuck, comme tous, sait slalomer dans la foule
L’homme aux moustaches les plus longues du monde; chacune fait un mètre!
Conversation dans la rue à Bikaner (notez mon sac bleu indigo paru sur le blog avant mon départ!
Photo (Marc Pierre Encina) prise d’un peu loin, mais la moustache me passe sous le nez!! (Bikaner- Rajasthan)

Etc…on pourrait rester ensemble à feuilleter l’album durant des heures; mais il est temps de se quitter. A très bientôt pour d’autres photos!


Commentaire

Inde 2019: Album photos 6 1/2: Bikaner (Rajasthan) — 15 commentaires

  1. C’est merveilleux de cheminer à tes côtés. Tout est extraordinaire, des légumes aux tissus, en passant par les façades sculptées, les bouquets fleuris et bien sûr, les moustaches.Si longues, ma foi, ne finissent-elles pas par devenir un handicap?
    Quant aux enfants, évidemment, évidemment: ils sont beaux, pas blasés, comme tu le dis si bien.
    Merci pour le partage.

  2. C’est toujours un plaisir de flâner sur les marchés ou dans les petites boutiques : on y découvre toujours de merveilleux trésors… Les palais du Rajasthan sont si beaux avec leur dentelle de pierre, de mosaïque. Merci pour cette jolie promenade ! Bisous

  3. Oui la couleur s’expose en Inde on en prend plein les yeux sur les étals.. les fresques.. les saris.. les tucks tucks …et même sur l’artis’Anne qui semble apprécier la moustache de cet indien ….je crois qu’il y a des clubs de moustachus en Inde …

  4. Les moustaches Maïté sont roulées en macarons sur ses joues, et tiennent avec Deux barrettes. JE pense qu’il gagne ainsi sa vie………Il sort sur le pas de sa porte quand le « téléphone arabe » lui signale une occidentale en rouge 🙂

  5. Merci à toi Marie- Laure de revisiter avec moi le Rajasthan. Je ne pense pas y retourner un jour, mais en Inde: oui: le pays est si grand, impossible de tout voir. Durant cette seconde visite, j’ai découvert tant et tant de choses!

  6. Gigine, il m’a fait rire. Il était mince lui aussi, avec des yeux d’ogre, il savait engager la conversation, m’attirer dans la toile d’araignée de son système poilu. Un bon moment, un souvenir! Comme le sont presque chaque moment de ce 7° voyage……….

  7. Anne, je passerai volontiers des heures à regarder tes photos et lire tes commentaires et citations…. Je ne connais qu’une petite partie (qui est peu touristique) dans l’est du Rajasthan… alors Bikaner… quelle découverte ! les magies de l’Inde…..
    Bonne journée du premier Mai !

  8. Françoise, tu me flattes et moi, j’aimerais bien un jour aller avec toi dans ce pays que nous aimons toutes deux!! Je connais l’est du Rajasthan vu lors de ma virée longue au Gujarat; et j’aime beaucoup!Qui rime avec BISOUS!

  9. Tu as des souvenirs plein la tête et plein le cœur… une magnifique nourriture terrestre que les voyages, les rencontres et la joie ! Merci Anne de partager ainsi ces moments. Belle journée, à bientôt. brigitte

  10. Merci, merci Brigitte de ce beau mail qui me parle de « nourriture » terrestre , voire spirituelle….La joie est un moteur; elle no us fournit une énergie incroyable; j’ai besoin de VOIR AUTRE CHOSE, d’ainsi courir le monde……….qui ne se voyage pas assis; grande imaginative, je ne déprécie pas le voyage intérieur, mais il faut le nourrir, on y revient! Amitié!

  11. Oh les bleus oh les rouges un feu d’artifice…et les peintures de fleurs j’adore

  12. Merci Mamaz; je reviens en Inde à la fin de l’été; je ne ferai pas pour vous un tel reportage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.