La mer et les roses…………….

Lorsqu’elle   m’a demandé ces 2 corbeilles, j’ai pensé à Hérédia: ses poèmes marins, ses soleils couchants, son récif de corail; ses vers ont fait chanter mes mains, mes mains ont dansé sur ses rythmes.

La 1° corbeille devait dire l’amour de la mer, être dans les bleus, un soupçon de sable, un nuage qui traîne.

« Les ajoncs éclatants, parure du granit,
Dorent l’âpre sommet que le couchant allume ;
Au loin, brillante encor par sa barre d’écume,
La mer sans fin commence où la terre finit. »

Le bleu: » …Une tonalité, un climat, une résonance spéciale de l’air. Un empilement de clarté, une teinte qui naît du vide ajouté au vide, aussi changeante et transparente dans la tête de l’homme que dans les cieux. »(J.M.Maulpoix)

Petit coquillage et étoile de mer en breloque, coquillage véritable, « perles »,et le dernier rang spiralé d’un coton dégradé de bleu (un souvenir de Sicile qui m’est cher) …………..

Et puis, il fallait pour la 2° corbeille des tons chauds, la lave, l’orange,le rouge, le feu, la passion… 

« L’horizon tout entier s’enveloppe dans l’ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d’or de son rouge éventail. »

Et là, comme s’il y avait une continuité entre la mer et le feu,  véritablement, mon coeur s’est embrasé, j’ai adoré piquer, tourner, associer……………

« Le soleil sous la mer, mystérieuse aurore,
Éclaire la forêt des coraux abyssins
Qui mêle, aux profondeurs de ses tièdes bassins,
La bête épanouie et la vivante flore. »Trois roses, oui, il ne m’en fallait pas une seule, ni deux, (les chiffres pairs, bof)…………mais trois, trois en diagonale, pas une de moins! Et je l’avoue, j’en demande pardon à celles qui me commandent des corbeilles, je ne pense plus à la corbeille elle-même, mais à un objet qui perd toute fonction, je suis libre, libre de créer non une corbeille,mais un bel objet de déco; je pense à mon plaisir  d’imaginer et de faire osant espérer qu’en écho, il surprendra, comblera  celle qui le recevra.
Il m’est impossible de refaire la même, pourtant, cette corbeille, une fois encore, il me fut difficile de m’en séparer, je l’aurais bien gardée…………

Merci à vous pour votre confiance,  vos idées, vos associations, votre façon personnelle de me dire ce que vous désirez, de me laisser libre; parfois, de façon étonnante, ça fait TILT et je suis heureuse, heureuse plus que je ne peux le dire; c’est tout à fait mystérieux……………Jamais, je ne vous dirai assez merci, mes amies ailées qui visitez ma ruche, et qui,  de temps à autre , semblez l’aimer! A mercredi!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.