Piqué-libre sur une carte textile et corbeille en lin

Piqué libre et corbeille en lin:

D’abord: Pour un cadeau qu’on m’a commandé, une corbeille longue en lin grège et blanc: on y mettra les oignons à la cuisine, les crayons dans le coin-bureau, les tubes de crème dans la salle de bain…Elément de rangement, elle est sobre, dépouillée, simple et lavable.corbeille longue en lin

Au- dessus, je l’ai prise en photo avec une petite partie de mes piques à chignon.Corbeille DIY en lin

«  L’homme n’a pas tissé la toile de la vie, il n’est qu’un fil de tissu…Tout ce qu’il fait à la toile, il le fait à lui-même. « (Un chef indien)DSCN8842

Et, pour un anniversaire printanier, un envol de papillons, texte du poète Charles Guérin, au piqué-libre (toujours sans le pied de machine ad hoc!) sur un fond en batik, pétales de soie peinte à l’encre:Piqué libre sur une carte

« Une troupe de beaux papillons entrelace

Des guirlandes de fleurs sans tiges dans l’espace »…piqué libre sur une carte textile

Abeilles, comme les papillons, envolez-vous ainsi que les idées noires; regardons le ciel.

Avec amitié, au revoir! (prochaine fois, à l’ouvrage, des tout -petits doigts …….)


Commentaire

Piqué-libre sur une carte textile et corbeille en lin — 19 commentaires

  1. Joli billet ma chère Anne..
    Je t’embrasse…. semaine grippée, mais aujourd’hui je vais mieux.
    Den

  2. Merci Den, je t’ai répondu par mail et je t’embrasse; j’espère que tu vas aller mieux. Bisous!!

  3. Jolie corbeille, aux tons doux et nobles… Et j’aime beaucoup ta carte aussi : je suis admirative de tes phrases réalisées au piqué libre… Quelle patience et quelle dextérité ! Bisous

  4. Trouver de jolies fleurs de papillons roses en ce mois de juin plutot gris ..c’est esperer le retour de jours plus ensoleillés…bravo Anne pour ces mots en piqué libre ……

  5. Patience pour le piqué libre, Marie- Laure, oui mais pas tant que ça….quand ça marche; en ce moment, la machine renâcle!! Je t’embrasse sous le soleil du Périgord!

  6. Je n' »espère » plus Gigi, les jours ensoleillés; depuis 3 jours, nous les avons : nous déjeunons et même dînons dehors……..ET ça fait du bien!

  7. Oui Anne nous sommes privilegiées en Dordogne et au Nord ..meme Avec un soleil un peu capricieux on peut dejeuner au jardin mais je pensais a ceux qui les pieds dans l’eau et sous un ciel gris ont de quoi esperer l’arrivée de papillons Roses en découvrant ta jolie guirlande de fleurs

  8. J’ai du retard dans mes visites! Tu n’arrêtes pas, j’admire aussi ta constance dans tes publications. Comme j’essaie de changer de plate-forme, je suis en stand by.

  9. bonjour Gigi, je ne regarde que ce soir (le lendemain de ton com’) mes commentaires, et je lis le tien, alors que le Nord lui aussi vient de se faire « saucer »; j’espère que les dégâts dans ton jardin ne sont pas trop importants! tiens-moi au courant. Bisous du soir =espoir!

  10. Venezia, constance, non je ne crois pas, pour écrire sur ce blog, il faut avoir créé, là est le problème hélas……..mais j’essaie d’être un peu régulière!! ET là est la difficulté, tu t’en doutes!!!

  11. bonjour Gigi, je ne regarde que ce soir (le lendemain de ton com’) mes commentaires, et je lis le tien, alors que le Nord lui aussi vient de se faire « saucer »; j’espère que les dégâts dans ton jardin ne sont pas trop importants! tiens- moi au courant. Bisous du soir =espoir!

  12. Janik, contente de te lire ! Raphaëlle utilise son sac, mais résistera-t-il longtemps au poids de ses pierres, collections, livres…

  13. Le ciel est redevenu bleu , la lumière nous apporte un regain de vitalité , abeilles et papillons vont danser , tu t’ associes à eux et d’un souffle tu les envoies vers nous avec des pétales de fleurs , quel beau partage ! Je me souviens d’un vers de Baudelaire : la clarté. , les parfums , les couleurs et les sons se répondent … Après un hiver douloureux je te souhaite des moments de paix ..et encore bien du plaisir à créer … Pour notre plaisir à nous aussi …

  14. Peu à peu, a pais revient, Olga, l’envie de créer est là, elle m’est nécessaire, mais l’oubli, comment le trouver?
    Ceci dit, on se nourrit de tout ce qu’on vit. Sans doute…………

  15. Nous sommes là dans le raffinement du lin et des papillons-pétales qui, par leur finesse viennent égayer cette fin de printemps maussade.
    La corbeille est très originale.
    Bonne semaine, Anne.

  16. Maïté, les papillons de soie volent, ma foi, ça remplacera le gris du ciel, le pimentera, l’animera: merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.