Sac brodé ethnique

      

« L’intelligence est la force, solitaire, 

d’extraire du chaos de sa propre vie 

la poignée de lumière suffisante 

  pour éclairer un peu plus loin que soi’.

                 Christian Bobin

En novembre 2015, j’étais en Inde (5° voyage dans ce pays attachant à plus d’un titre), en Orissa et au Chattirsgarh  et j’avais noté que les femmes portaient des saris non pas classiques, mais imprimés de façon originale; j’ai acheté sur des marchés,  pour rien des tissus extrêmement fins, plus exactement des voiles de coton; très vite, j’ai pensé à en utiliser un pour faire un sac que je broderais au préalable. C’est fait.

Ma façon personnelle de me remettre à broder, à coudre, à tenter de revivre en créant!DSCN8629

Comme vous le notez plus haut, j’ai brodé l’empiècement en appliquant des fleurs coupées dans divers tissus, , je l’ai matelassé, perlé…et souligné d’un galon très ethnique cousu à la main (galon prévu pour faire un collier ou un bracelet, mais il convenait tellement!)detail sac indien 2

Le sac est fermé par un zip, son patron est tout personnel: une bande froncée sous 2 empiècements différemment décorés.detail sac indien

Le côté ethnique du sac est souligné par deux glands de tissu aux pointes du sac et le côté un peu « Calamity Jane » accentué par deux anses de daim authentique coupé au cutter (malgré mes craintes, la machine à coudre a bien voulu les piquer sans rechigner)DSCN8622Il semble grand, mais non:  le fait de l’avoir fait sans patron m’a permis de le faire aux dimensions souhaitées; bien sûr il a deux poches intérieures; il est doublé d’un beau coton japonais (les tampons et lisières l’attestent) acheté pour rien dans une brocante du Périgord!DSCN8625

“…Dans les heures de grandes trouvailles, une IMAGE POETIQUE peut être le GERME D’UN MONDE, le germe d’un univers imaginé devant la rêverie d’un poète. La conscience d’émerveillement devant ce monde créé par le poète s’ouvre en toute naïveté… »

BachelardDSCN8626

DSCN8627Un gros travail de méditation, sans compter le temps; je l’ai d’abord imaginé, puis, lentement, en brodant, en cousant, mes pensées se sont concentrées sur l’ouvrage, se sont allégées de ma peine; le temps ainsi s’est envolé et le sac a avancé, semblable à ce que je voulais au départ, mais m’ayant aussi échappé pour vivre sa vie propre.DSCN8630J’ai aimé le faire; c’est mille fois plus sympa de l’avoir rêvé qu’acheté tout fait; il est fait de mes souvenirs indiens et rêves, de mille et mille points qui sont de moi, à mon image et dans un style indien revisité.DSCN8631

A vous, mes amies-abeilles, avec l’immense remerciement pour vos visites dont je fais mon miel, baume sur les blessures du coeur!

 

 

 

.

 

 


Commentaire

Sac brodé ethnique — 34 commentaires

  1. au gré d’internet qui rame un peu là où je suis, je découvre ton sac et tes broderies. Je suis toujours autant fascinée par toi, ce que tu fais, ce que tu écris. Je suis heureuse aussi de lire ton cheminement. Bisous doux et tendres de coeur à coeur.

  2. Je n’aurais pas deviné que le tissu etait indien.. mais j’ai de suite reconnu les appliqués brodés a la facon de l’artis’Anne ..bien trouvé ce galon de style ethnique qui souligne l’empiecement …..ce sac a la fois ethnique et vintage peut se porter a tout age en ville comme a la campagne. …il est fait de ces souvenirs indiens que tu partages avec nous et qui signent ton amour pour ce pays ..belles citations de Bobin et Bachelard…..creer c’est parfois aussi ressusciter Anne..bravo a toi l’artis’Anne !

  3. Il est magnifique ce sac, très bien pensé, et quel boulot ! Il est vraiment à part. Et pour toi, il marque un peu ton retour à la créativité… il représente beaucoup de choses…
    Bravo belle Anne, pour tout !

  4. Un très beau sac, qui a demandé de la passion, a rappelé des souvenirs et t’a permis d’avancer tout doucement, sur ton chemin intérieur. Il sera unique, à bien des égards… Bisous

  5. Superbe ouvrage!J’aime les fleurs ajoutées et rebrodées.
    Les mains quand elles sont occupées à travailler, à créer, occupent aussi l’esprit. Je me demande toujours pourquoi, mais c’est ainsi.
    Bises

  6. Si ça rame, Annie, tu es encore plus méritante de me suivre; merci de lire entre les lignes, de ton amitié; ça fait chaud au cœur. Gros bisous! Bonne fin de vacances!

  7. Régine, c’est qu’on limite le style indien à un style stéréotypé; c’et un immense pays, varié que l’Inde. Je veux même y retourner pour connaître mieux, différemment; ça viendra……..Bises!

  8. Petit retour à la créativité, Nansou, mais ça a été si long de le faire et ma foi, prendre le temps, c’est bon et doux; j’en ai marre de tout faire trop vite!

  9. Merci Marie- Laure, oui, il est unique,, pensé, adapté à moi, je n’ai rien acheté, fait avec ce que j’ai; et là, je m’en sers!! bonne nouvelle semaine!

  10. Ah, la paix, Nanouanne, oui, elle descend en soi lorsqu’on brode, doucement la broderie, doucement la Paix; c’est exact!

  11. Oui, ce tissu avait besoin de couleurs, Isa et oui, il faut occuper les mains, penser son ouvrage et ainsi occuper l’esprit. en plus, il reste un souvenir utile du travail, c’est tout bénéfice!

  12. Magnifique travail ma chère Anne… je te reconnais bien là, si forte, si précieuse, si créatrice… j’adore ton billet coloré, apaisé !
    Bonne semaine à toi Âmie !
    à bientôt dans les allées de nos mots tricotés et nos images brodées…
    je t’en brasse fleurie en coeur.
    Den

  13. Une broderie comme une méditation, peu à peu, point après point, l’esprit est dans la main.Broder en gardant le souvenir de ce qui a été. Chaque souvenir est unique. Chacune de tes broderies aussi.Bisous d’amitié.

  14. Quel joli travail ! ton sac est ravissant, la forme me fait penser à une petite robe .
    Je te souhaite une belle semaine Anne , je vais peut être me rendre chez mes parents 3 ou 4 jours mais ce n’est pas encore sure …
    Je t’embrasse tendrement

  15. « Qui prend son temps n’en manque jamais »
    j’aime ton sac ! surtout la toute petite fleur jaune perdue dans les motifs verts ! et puis sa forme, le cordon galon, les petits petits glands, les appliqués perlés… tout me plait !
    Tous les ans je m’en fais un pour la belle saison, mais cette année j’ai un peu la tête ailleurs…
    je t’embrasse
    ml

  16. Encore une pièce unique dont tu as le secret… bravo l’Artis’Anne, ce sac est à ton image, fait de souvenirs et d’espoir. Il t’a permis d’avancer pour adoucir ton chagrin, puisses-tu avoir d’autres projets – comme celui de retourner en Inde – pour continuer le chemin…
    je t’embrasse fort l’Amie et te souhaite une bonne et belle semaine

  17. bonjour Marie; ça me fait sourire, le « sac -robe » moi qui ai taillé des besaces dans des chemises anciennes, un peu blanc pour moi, maintenant…..Mais je m’y’ remettrai!

  18. Bonjour Mary Laure, moi aussi, j’en fais un tous les ans, voire deux ou 3, mais ce qui est nouveau, c’est de prendre son temps pour le broder, le rebroder, le perler………….l’imaginer autre…………Merci d’avoir remarqué la petite fleur jaune!! Reviens-nous vite la tête à des créations originales!

  19. Mijane, je retournerai en Inde, voire comme bénévole, j’ai des pistes, mais pas la tête à repartir loin; j’ai si peu profité du dernier voyage, un mois après, c’était …..c’était! Et je dois faire avec; je ne peux pas regarder mes dernières photos, ça reste très douloureux; alors, je n’imaginais pas l’impensable. Bisous, chère Mijane!

  20. Tu t’es merveilleusement approprié ce beau tissu et je n’ose imaginer le temps passé à le broder, le perler, le matelasser….. mais il est si beau au final.
    Doux mais pas fade et tellement unique.
    Je ne suis jamais si bien que lorsque j’entreprends un travail « au long cours ». Je m’investis totalement, physiquement et moralement mais arrive toujours le moment du dernier point….. Il faut repartir pour autre chose.
    Je t’embrasse.

  21. Anne,

    Je suis si contente que tu aies repris ton aiguille et tes fils. Coudre est une patience; on pense, on a des blancs, l’esprit vagabonde, on revient à l’aiguille et au point, c’est une méditation.
    Plein de bises

  22. bonjour Amansie, merci pour ce beau message; c’est vrai, j’ai pris plaisir à l’imaginer, le créer, le broder, sans courir. J’ai des poches intérieures profondes, bref, il est pratique! Bons baisers!

  23. Exactement, Vénézia: une méditation. Mais j’ai pu penser aussi, réfléchir à ce qui m’est arrivé, à ma vie………..Créer est une nécessité, mais il faut pouvoir, pendant 2 mois, je ne pouvais pas! Je vais m’y remettre, doucement. Gros bisous!

  24. j’aime le mélange, et la façon dont tu l’as réalisé, sans patron, dans tes rêves d’abord … c’est comme ça que travaillent les artistes … et comme toujours les paroles et citations adéquates, je t’embrasse Anne

  25. Merci Isa, oui, je l’ai d’abord imaginé, rêvé et laissé courir l’aigiulle…et les rêves.
    Merci de ton message, Isa; ça me touche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.