Souvenirs de plage

Chères amies, je n’ai guère le temps de vous visiter, j’arrive juste à répondre à vos gentils commentaires, je me rattraperai quand la maison se videra, je vous le promets! Vous me manquez croyez-le bien!

 

La plage étincelle, fume
Et retentit, vaste enclume
Que les vagues et le vent
Couvrent de bruit et d’écume.
Je vais, selon ma coutume,
Le long du galet mouvant,
Les yeux au large, rêvant
Quelque rêve décevant
Salé de fraîche amertume.
Avec leurs doux cris joyeux
Et leurs mines ingénues,
De beaux enfants, jambes nues,
Se mouillent à qui mieux mieux.
De loin, les suit et les gronde
Une vieille grand-maman.
Une jeune femme blonde
Lit toute seule un roman.

Les légères mousselines
Des nuages vagabonds
Se déchirent aux collines.
Les grandes vagues félines
Se cabrent, puis font des bonds…………. »

(Emile Blémont)

Au début de juin est né un petit Constant.Un joli prénom assez rare , quoique traditionnel. Pour les chaussettes, les voyages, le goûter, un petit pochon brodé sur toile de Jouy:

 

Points chemanthy, basque,  tige….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Points de vannerie, lancé,  de rosette, de bouclette afin de donner de la couleur à l’imprimé et aux souvenirs.

Et un body brodé pour l’enfançon. Il est paré, il peut partir se promener, l’intendance suivra!!

C’est frais et doux comme l’enfance, comme les jeux,  comme la fameuse toile française, comme ses  couleurs, comme les  souvenirs……………Comme l’amitié! A vous toutes, un grand merci!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.