Trésors d’ateliers : des cahiers comme je ne rêvais même pas d’en avoir ! (1/2)

1/2

En ce monde -malgré ce qu’en disent les médias qui ne parlent que du pire!- existe une vraie générosité, celle dont on ne parle pas, mais dont moi,  ravie de flotter encore et encore à contre -courant, j’aimerais parler!

Attention: je sais comme je vais en faire baver certain (e)s, mais GAFFE :l’humidité est préjudiciable au clavier !

Voir sur ce blog  les 26 et 21 octobre 2012:mac2

Vous connaissez ma collection incroyable de plus de 40 machines à coudre -jouets ; je l’ai accessoirisée de tas de choses parfois rares; parmi lesquelles, un cahier de couture , celui d’une élève médiocre… mac

« Les choses se produisent toujours si vous y croyez vraiment. 

La croyance en une chose engendre sa manifestation. » 

[F.L. Wright]

 Raymonde, excellente  et généreuse couturière  de près de 80 ans, m’a offert 6 très grands et gros cahiers de couture  et 4 petits (un véritable trésor, des pièces de musée!); les siens lorsqu’à Périgueux, juste après la guerre (années 50), elle suivait les cours de CAP de tailleuse-couturière; c’était -au vu des notes- une bonne élève; et, la couturière de Thiviers où j’habite- les ayant feuilletés longuement avant de les mettre en vitrine en septembre, ne s’y est pas trompée; plus personne aujourd’hui n’apprend à coudre aussi bien (surtout pas ses stagiaires….)!

Raymonde le sait: je veillerai sur son trésor comme une gardienne du temple! Mille mercis à toi qui as compris la valeur de ton travail et du legs! Je suis et resterai confuse!  CAmontage 1

DES CENTAINES DE PAGES; il m’est impossible de tout prendre en photos…J’ai dû acheter un très gros carton de stockage pour les ranger! Certaines pièces sont invisibles perdues dans un motif à carreaux (voir dessous au milieu de la rangée supérieure); pour voir l’accroc réparé, il faut mettre la main dessus…Vous noterez par exemple, au-dessus à droite, que pour chaque épreuve, il y a un temps alloué très court parfois! (vois en bas à gauche)!!!CAmnt2

« Le monde est très grand et plein de contrées magnifiques,

que l’existence de mille hommes ne suffirait pas à visiter. ”

                                        Arthur RimbaudDSCN1114 - CopieDSCN1114

« Le bonheur n’est pas un gros diamant,

c’est une mosaïque de petites pierres

harmonieusement placées. »

Alphonse KarrCAmont3

Ceci, j’insiste, n’est qu’un survol, mon acte de grâce envers cette généreuse donatrice, et un partage avec vous; suite au 2° article sur le sujet ! En tout cas, A MERCREDI !fin article


Commentaire

Trésors d’ateliers : des cahiers comme je ne rêvais même pas d’en avoir ! (1/2) — 60 commentaires

  1. Un magnifique trésor, et un très beau témoignage d’amitié aussi. Nos couturières actuelles auraient bien des choses à apprendre… Bonne soirée

  2. Je vois bien chez toi un mini-musée consacré à la couture, avec tes pièces de collections, ces fameux carnets (des trésors en effet) et ensuite une expo de tes créations… ce serait fabuleux !

  3. La collection est impressionnante… Je penserais dorénavant à toi lorsque je verrais une machine à coudre dans les brocantes… Bisous

  4. Comme Nansou, je crois que tu pourrais envisager de monter un musée de la couture car tu as de magnifiques pièces, et ce splendide et très rare cahier de couture le mériterait bien! Où sont passées les couturières d’antant???? Disparues ou presque avec leur savoir-faire, et c’est bien dommage. Au nom du féminisme et du « progrès » industriel de nombreux métiers avec un savoir-faire inégalable ont disparu, ou sont réservés à travers la haute-couture à une clientèle fortunée!
    Je comprends que tu puisses être émue par ce magnifique cadeau, qui est désormais entre de bonnes mains!
    Gros bisous

  5. C’est effectivement un très beau cadeau et il est tombé en de bonnes mains. Cela me rappelle mes propres cahiers quand j’étais au collège dans les années 60. Oui, dans le cursus scolaire normal les filles avaient des cours de couture (et de cuisine), qui sont révélés bien utiles quand on a des enfants.
    Ma maman a été couturière mais je n’ai jamais entendu parler de cahiers…Y en a-t-il eu? Que sont-ils devenus? Mystère.

  6. oh lalala !! ce trésor !! cette dame t’a fait un cadeau inestimable mais je sais que tu le sais . j’ai récemment trouvé sur une brocante ,un cahier de brodeuse magnifique ,mais je ne l’ai pas pris le brocanteur en voulait une somme qui n’était pas dans mes moyens , et sans possibilité de marchandage,dommage pour moi ,il aurait lui aussi bien agrémenté ma toute petite (contrairement à la tienne ) collection de machine à coudre . ma cousine est prof de couture dans un lycée professionnel , je pense que si elle apprenait à ses élèves toutes les subtilités vu sur les pages de ton cahier , elles se feraient bien rire au nez , les filles veulent du moderne et surtout du concret , les débuts d’années sont souvent plus que pénibles quand elle rentre une nouvelle classe ,mais il faut bien apprendre les bases pour finir la 2ème ou 3ème année par un défilé de mode .eh eh !!
    belle journée amie Anne . bises

  7. Anne… un trésor immense bien placé, je crois… merci à Raymonde.. généreuse donatrice… le temple sera bien gardé.. j’en suis sûre..
    Merci à toi d’habiller si bien de mots et citations tes images..
    Original(e)’Anne.. !
    Pour ton miel.
    « gentille-amie-ailée »
    Den

  8. Lilou, c’est pour moi inestimable!! Et je n’ai pas encore tout regardé, feuilleté, admiré. Bonne semaine à toi!

  9. anne V, une sorte de musée ou de capharnaïm………………Mes pauvres enfants qui un jour auront à faire un grand ménage……………….Pas drôle!! Gros bisous!

  10. Laurence, merci, j’ai commencé ma collection bien avant qu’elle soit à la mode, et il faut de la place, j’en ai, je manque d’étagères…………………….Bises!

  11. Merci Joëlle, oui, ce savoir-faire se perd, car même nous toues qui cousons ne maîtrisons pas toutes ces techniques, c’est absolument incroyable! quant au musée, ma maison en est un peu un, elle aurait surtout besoin d’un bon coup de balai…

  12. Anne P, j’ai eu moi aussi des cours de couture, mais rien à voir, car LA; il s’agissait normalement d’une future professionnelle, je n’ai jamais abordé ce que contiennent ces cahiers………….Ta maman elle a bien dû en avoir, mais ne les a pas conservés..dommage pour toi!!

  13. Merci flo de ce long commentaire, je sais que chaque cahier (et d’une élève lambda, pas d’une future professionnelle!) vaut une fortune, mais j’y attache surtout tu t’en doutes une valeur affective!! Je pense que mes enfants le savent; plus tard, je ne sais ce que mon trésor deviendra, mais peut-être un d emes petits-enfants sera touché par cette transmission!!! Gros bisous à toi (et surprise pour toi dans la journée!)

  14. Merci Den, j’aime aussi ton blog, ses mots, aussi tu peux te douter que je suis touchée par ceux que tu déposes ce matin à ma porte. bonne semaine sans maux mais avec mots………………….;;

  15. Raymonde a choisi de léguer ses cahiers à la bonne personne, je crois. Il ne pouvait pas y avoir de plus passionnée que toi, de plus respectueuse du bien d’autrui,
    Ses cahiers sont en de bonnes mains et ne seront pas oubliés.
    Quant à ta collection, elle me sidère: 50 machines, c’est incroyable! Quelle superbe collection!

  16. Isa merci, j’ai trouvé et lu ton mail, j’y répondrai plus tard; merci de ce commentaire qui prouve que tu me connais et m’estimes; je pense que Raymonde aussi l’a compris! Ma collection, Isa , je l’ai déjà montrée, un peu détaillée; elle prend de la place, toutes ou presque marchent, et mes petites -enfants la dernière fois ont fait avec un beau raffut on aurait dit un atelier clandestin 🙂

  17. Comme tu le dis, c’est une véritable pièce de musée ! C’est presque dommage de les laisser dans un carton…
    J’admire réellement la perfection de cette couture.

  18. Bonjour Elena, le carton, c’est pour ranger provisoirement, ils seront derrière la vitrine d’une couturière pendant au moins 3 mois et quand je les aurai récupérés, je réfléchirai………..Mais on ne peut exposer ça, ça prendrait une place folle, il faudrait en tourner les pages régulièrement, l’encre pâlirait…Comment veux-tu que je remercie pour un cadeau pareil……………………C’et impossible! bonne semaine à toi!!!

  19. Oui, je crois qu’au moins une partie doit être vue. J’imagine bien qu’il est impossible de regarder l’intégralité, et de plus seuls les initiés apprécieraient l’ampleur de la tâche.
    Mais n’y a t-il pas un musée des arts populaires qui serait intéressé ? C’est une idée comme ça 😉

  20. j’ai fait une école de couture , pendant 2 ans
    nous avions les mêmes présentations , dans un cahier cartonné
    tous les cols , toutes les boutonnières , toutes les ouvertures de poches
    puis , tout c’est envolé , ma mère faisait du grand nettoyage par le vide ::::::
    j’ai donc beaucoup d’émotions à regarder toutes ces chef d’oeuvres
    quand nous avions un devoir à faire c’était nos références
    pour le concours de l’examen , j’ai eu à faire un pyjama chinois
    en satin (horreur ) pour la taille , ensuite col Maho :::::et plein de petites boutonnières en  » passe poilées , décalées sur le côté
    delai = 1 journée
    j’avais 17 ans :::::::::: ce que tu as en main est un nombre incalculable d’heures de travail
    à bientôt
    tendresse
    edith

  21. Edith, oui, un nombre incalculable d’heures de travail dont tu ne vois que le centième!!!!Merci de partager tes souvenirs, c’est émouvant…….franchement!

  22. Elena, un musée d’art populaire, je n’en ai pas près de chez moi, et pas un musée qui mettrait ça aussi bien en valeur, car le problème d’un musée, c’est qu’on présente une page de livre, le reste est caché, regarde les livres dans les biblis …………..Raymonde me les confiés, je les garderai. Après, mes enfants en connaissent la valeur, ils aviseront…Ca peut aussi vraiment intéresser une excellente amie de ma fille restauratrice comme elle, mais en art textile……………..Bon, le trésor ne sera pas brulé, séparé,on verra……………….Merci de tes suggestions!

  23. alors pour moi le cahier d e couture ,oh le cahier d e couture…le mien….était une horreur….je n’ai fait couture qu’un an ,en CE2,j’en étais malade par anticipation, je haïssais ce cours et il me le rendait bien, mon cahier était immonde…MAIS le cahier d e quelqu’une passionnée , et travailleuse, appliquée, un cahier si complet,un cahier auquel contnuer d e se référer, quelle merveille…quelle richesse,certes matérielle mais comme tu le dis, humaine!!!!quel don!!!!

  24. Mamazerty, oui, c’est d’une générosité absolue; je respecte. Ce sont des heures et des heures tu sais de couture!!!!

  25. J’imagine combien ce don t’est précieux, nul doute que tes enfants sauront garder ce trésor… J’avais mis un msg plus tôt mais il a disparu dans la sphère mystérieuse de l’informatique….
    Je disais que depuis le temps que j’essaie de chiner un cahier de couture ou de broderie je n’ai jamais eu l’occasion d’en voir l’ombre d’un…
    Bisous l’amie et bonne semaine

  26. Anne un cahier de couture j’en avais un debut des années 50… je me souviens des points de broderie.. du racommodage ..des pieces sur tissu vichy ou il fallait faire raccorder les petits carreaux.. pas facile les coins .. les boutonnieres passe-poilées …les smocks ..les nids d’abeilles.. les coutures rabattues.. anglaises ..les nervures etc…il nous fallait choisir un théme pour présenter notre travail ..j’avais dessiné des petites hollandaises et en découpant par exemple leur coiffe et petit tablier je laissais apparaitre ma broderie ou mon travail de nervures ..etc…ce cahier a du disparaitre lors d’un démènagement …par contre ma mére qui etait couturiere avait un énorme cahier cartonné sur lequel elle avait surtout dessiné des modeles avec explications pour faire ses patrons ..maman excellait dans la confection de tailleurs.. manteaux… robes de mariée….oh làlà ou est ce temps ou le fait main prenait toute sa valeur … aujourd’hui Anne j’ai reçu une jolie petite machine a coudre qui me plait beaucoup..elle est brodée sur carte …mais j’envie il est vrai de voir ta collection pour de vrai!!! Grand bravo a Raymonde pour son travail et merci a toi l’Artis’Anne de penser a sauvegarder tout ce savoir faire en vue de le trasmettre ….

  27. Mijane, ne t’inquiète pas, j’avais bien trouvé ton 1° message et j’y avais répondu; merci, bisous!!!

  28. Merci gigi de partager tes souvenirs de coutrière fille de couturière, merci de ta visite et de ton commentaire; ma collection est en grande partie dans l’entrée de ma maison, personne ne la rate!!! ET le reste disséminé………………..C’est comme une chasse aux trésors!

  29. séraphine, en peu de mots, tu as tout compris: les couturières sont généreuses et aiment transmettre…………….l’article n’est pas fini, ce sera pour vendredi, avant, il y aura un autre sujet intercalé……..Bisous!

  30. Les précieux cahiers généreusement offerts seront à présent transmis et je m’en réjouis ! j’appréciais le talent de ma mère qui fut également une très bonne couturière , des finitions parfaites que l’on ne voit que rarement de nos jours …
    Merci pour ce partage et régale toi en admirant ces jolies pages qui mêlent le passé au présent !
    Bisous Anne .

  31. Merci Marie- poupées , ma mère et mes grands-mères cousaient bien aussi; ma maman avait suivi des cours de modiste, j’avais fait un feutre avec elle…….C’était drôle à faire! Je ne sais pas si je saurais refaire sans elle…C’et vieux ça, ça me rend triste…………….Bisous!

  32. Comme tout cela est ravissant et plein d’émotion !
    Vraiment, ce sont des bonheurs que tu nous livres avec ton cœur et je te suis reconnaissante de nous montrer ces trésors.

    Passe une belle soirée,
    eMmA

  33. J’ai sauvé le cahier de ma mère en le cousant dans un livre textile aux pages de drap ancien. Petite je jouais avec c’est un souvenir merveilleux
    Tes collections sont merveilleuses
    même si les photos des cahiers ne rendent rien, l’imagination nous porte, Merci de les partager avec nous

  34. ce sont des trésors qui se transmettent de passionnée à passionnée et raymonde à sentir qu’elle pouvait te les confier !! Et on devrait se faire aussi un cahier de couture pour nous souvenir plus tard !! je pense à toi j’ai bavé devant tes aumonières brodés et j’en ai trouvé pour mes mise en scène
    je t’embrasse mon amie
    une reviendue hihih

  35. Quelle merveilles, comme j’aimerai rien que pouvoir les feuilleter. Tu as beaucoup de chance, je suis sure que tu en prendras bien soin.

  36. Oui, « graine de blé noir », c’est d’une telle générosité, c’est CONFONDANT. Absolument. Merci!La suite, vendredi!

  37. Nadine, impossible de le coudre sur du drap, il y a 6 CAHIERS de grands formats et 4 petits!! Impossible aussi de tout prendre en photo. Il faut en tourner les pages avec des gants…Bisous à toi!

  38. Oui, Marilee, tu es une revenante………..Quoi de neuf? J’ai pensé à toi, mais j’aimerais de vraies nouvelles sur ton blog; il va reprendre?

  39. MC., merci de ton passage; tu n’es pas si loin, si un jour, tu passes en Périgord, arrête-toi, tu es la bienvenue!!!

  40. oui anne je vais beaucoup mieux et surtout spirituellement tout va mieux aussi !! Désolé de donner peu de nouvelles mais tu connais l’angoisse de la page blanche et ne pas savoir quoi dire , la fatigue , le boulot dont j’en ai marre , les a quoi bon le blog !!
    Je reviens booster et surtout j’ai pas mal bosser à coté pour des expos-photos et autres !!
    bisous

  41. quelle collection magnifique de machine à coudre!!!
    la collection de carnet de couture sera bien en sécurité chez vous, et les extraits que vous partagez sont un joli témoignage du passé!
    merci

  42. Bravo Marilee pour t’être boostée et bosser à de nouveaux projets! C’est parti pour un nouveau tour de manège!!!

  43. Merci Marielle, oui, ma collection est envahissante mais spectaculaire, j’ai commencé il y a longtemps; l’héritage de Raymonde (à suivre vendredi) ira très bien avec…………………….Amitiés!

  44. bravo! c’est magnifique!
    je suis bien placée pour savoir que les médias ne parlent que du pire!
    je découvre la générosité, l’entraide, tous les jours ici!
    à découvrir sur mon blog…
    bonjour de Medinet Habu

  45. Marie, je connais ce lieu Medinet Habu, j’y suis allée, tu soulèves des souvenirs………………..Contente de te lire ici et que tu ailles bien; je pense à toi en ces jours difficiles dans un pays où la famille de mon frère a passé 18 années lumineuses, nous y entraînant. Prends garde à toi!

  46. Anne je leur souhaite (et je te souhaite) d’avoir à faire le ménage le plus tard possible… mais quand ils le feront, ils auront le sourire… Ils y verront encore un peu de ton étincelle….

  47. Je l’ai expliqué à Nadine aussi : autrefois, moi aussi, j’ai appris la couture et la broderie à l’école, depuis le primaire jusqu’en classe de troisième. Cela s’est terminé avec un petit tablier pour petit garçon en vichy bleu marine. Je sais ce que j’ai fait de la petite blouse (offerte à un petit cousin pour sa naissance) mais j’ignore ce que sont devenus tous mes exercices. Ma mère les aura jetés, je crois. Elle s’est toujours débarrassée de tout, hélas. Mais, j’ai récupéré un cahier d’échantillons de crochet qui est superbe. Les pièces sont cousues à grands points sur les couvertures de cahier de brouillon et j’ai aussi récupéré un grand catalogue d’échantillons de tissus très anciens. Pour les pièces au crochet, je tenterais bien une restauration et une mise en scène sur pages de lin ou de drap, moi aussi. Mais j’hésite. J’ai peur de faire pire que mieux. Pourtant, les supports craquent à la manipulation et ne demandent qu’à être consolidés. Que faire ?
    Pour les petites machines, je n’en ai qu’une mais je l’aime bien. Je me dis d’ailleurs qu’il faudrait que je la fasse fonctionner…. Pourquoi pas ? Parmi les tiennes, peut-être y a-t-il la même que celle que j’avais, enfant ? J’ai toujours regretté de ne pas l’avoir gardée… Elle n’avait pas de canette et faisait un point de chaînette qui se défaisait illico dès que je tirais sur un fil. Ma mère ne m’avait pas expliqué que je pouvais démarrer ma couture en sens inverse puis tourner ma couture au bout de quelques points et faire en fin de couture pour l’arrêter solidement !!!

  48. Comme je l’ai expliqué à Nadine : autrefois, moi aussi, j’ai appris la couture et la broderie à l’école, depuis le primaire jusqu’en classe de troisième. Cela s’est terminé avec un petit tablier pour petit garçon en vichy bleu marine. Je sais ce que j’ai fait de la petite blouse (offerte à un petit cousin pour sa naissance) mais j’ignore ce que sont devenus tous mes exercices. Ma mère les aura jetés, je crois. Elle s’est toujours débarrassée de tout, hélas. Mais, j’ai récupéré un cahier d’échantillons de crochet qui est superbe. Les pièces sont cousues à grands points sur les couvertures de cahier de brouillon et j’ai aussi récupéré un grand catalogue d’échantillons de tissus très anciens. Pour les pièces au crochet, je tenterais bien une restauration et une mise en scène sur pages de lin ou de drap, moi aussi. Mais j’hésite. J’ai peur de faire pire que mieux. Pourtant, les supports craquent à la manipulation et ne demandent qu’à être consolidés. Que faire ?
    Pour les petites machines, je n’en ai qu’une mais je l’aime bien. Je me dis d’ailleurs qu’il faudrait que je la fasse fonctionner…. Pourquoi pas ? Parmi les tiennes, peut-être y a-t-il la même que celle que j’avais, enfant ? J’ai toujours regretté de ne pas l’avoir gardée… Elle n’avait pas de canette et faisait un point de chaînette qui se défaisait illico dès que je tirais sur un fil. Ma mère ne m’avait pas expliqué que je pouvais démarrer ma couture en sens inverse puis tourner ma couture au bout de quelques points et faire en fin de couture pour l’arrêter solidement !!!

  49. Anne V, merci pour l’étincelle, ça me plaît bien; et si elle réchauffe encore un peu et témoigne de ma passion, c’est bon et doux!

  50. Myriam, j’ai aussi appris la couture, mais nous déménagions beaucoup, ma mère jetait et donnait beaucoup lors de ces déménagements. Tous tes souvenirs, parfois, je les partage; ma mère cousait bien, mais ne nous apprenait que les bases rébarbatives, ma grand -mère elle m’a appris à broder, à faire du crochet; elle avait beaucoup souffert, mais se reposait avec moi, l’aînée de ses petites filles. J’ai peut-être ta petite machine à coudre; si tu passes « par chez moi », arrête-toi et regarde; dis moi au moins ce que c’était: marque, couleur….Je te la prends en photo si je l’ai!! (la plupart n’ont pas de canette!)

  51. Myriam, j’ai aussi appris la couture, mais nous déménagions beaucoup, ma mère jetait et donnait beaucoup lors de ces déménagements. Tous tes souvenirs, parfois, je les partage; ma mère cousait bien, mais ne nous apprenait que les bases rébarbatives, ma grand -mère elle m’a appris à broder, à faire du crochet; elle avait beaucoup souffert, mais se reposait avec moi, l’aînée de ses petites filles. J’ai peut-être ta petite machine à coudre; si tu passes « par chez moi », arrête-toi et regarde; dis moi au moins ce que c’était: marque, couleur….Je te la prends en photo si je l’ai!! (la plupart n’ont pas de canette!)

  52. Myriam, j’ai aussi appris la couture, mais nous déménagions beaucoup, ma mère jetait et donnait beaucoup lors de ces déménagements. Tous tes souvenirs, parfois, je les partage; ma mère cousait bien, mais ne nous apprenait que les bases rébarbatives, ma grand -mère elle m’a appris à broder, à faire du crochet; elle avait beaucoup souffert, mais se reposait avec moi, l’aînée de ses petites filles. J’ai peut-être ta petite machine à coudre; si tu passes « par chez moi », arrête-toi et regarde; dis moi au moins ce que c’était: marque, couleur….Je te la prends en photo si je l’ai!! (la plupart n’ont pas de canette!)

  53. Non, Claire, pas de NLetter………….mais je publie 3 fois par semaine, sauf qu’une bonne partie de janvier, je pars……..Merci, et GROs bisous!!
    Joyeux noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.