Tapis de bain

Je suis abonnée aux Nouvelles du Patchwork depuis deux décenies au moins; la 1° fois que j’ai vu l’article de Pascale Goldenberg sur la fabrication de tapis, je me suis dit qu’elle avait vraiment du temps à perdre! Puis, quelques années après, une amie m’a montré  ceux qu’elle-même avait inventés; j’en ai posé un dans ma salle de bain, et elle a pris un air très différent; elle était transformée! Depuis, j’ai bien dû en faire une quarantaine: tissus provençaux, africains, imprimés maritimes . Ceux du commerce sont fades, sans intérêt, et chez moi, personne ne songerait à en acheter; on me les commande, et ça m’amuse de les faire! Je vous incite donc à faire de même. (Façon log cabin et bien moëlleux)

NB: vous pouvez voir d’autres tapis dans mes plus anciennes galeries; mais il faut aller chercher dans le fouillis…….

Celui présenté aujourd’hui a pour centre un carré de batik rapporté d’Indonésie, et une coquille st-Jacques molletonnée et appliquée. J’ai rapporté l’étoile dorée (dans une sorte de pâte fimo pailletée) de Taos au Nouveau-Mexique, un des états américains les plus créatifs que j’ai visités (avec le Rajhasthan, mais dans un autre genre, et puis le Rajasthan, ce n’est pas en Amérique!)

Pour le sourire, sachez qu’un de mes amis, l’ôtait soigneusement avant de prendre un bain pour ne pas l’abimer et le faire durer…Il a eu raison, je ne lui en ai pas offert un deuxième………

Notre reporter était donc sur les plages de la mer des Caraïbes. Un peu d’été dans le gel hivernal.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *