3 cartes textiles nées d’un catalogue inspirant (rapporté de Santa Fe, Nouveau-mexique)

D’abord, à la suite de nombreuses demandes, j’ai cherché pour vous un tuto montrant comment broder une fleur au point de poste sur un bouton; j’ai trouvé ceci en anglais, mais je ne fais pas tout à fait ainsi; un jour où j’aurai du temps je ferai mes propres photos………..Contentes?

http://www.shawkl.com/2012/05/bullion-rose-button-tutorial.html

« Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont ;
nous les voyons telles que nous sommes. »

Anaïs Nin 

Une façon de voyager, de créer et de partager:  les cartes textiles

J’ai rapporté de Santa Fe (nouveau-Mexique, USA) plusieurs très beaux catalogues d’art (le N.M. est un état connu pour sa créativité, un inoubliable souvenir de voyage!) et ses peintures m’inspirent; parfois, je me contente de rêver, parfois j’ose (au bout de plusieurs années!) découper et créer autour; les 3 cartes qui suivent viennent d’un de ces catalogues:

-Le canyon est plongé dans l’ombre écrasante,mais au creux de son ombre fleurit un arbre improbable, blanc comme un amandier; métaphore de la vie qui alterne ombres  et lumière, nudité et opulence: du tissu noir rebrodé autour du canyon, des points de bouclette, du tulle pour accentuer l’ombre, une carte différente (c’est entre autre raison pour celle-là qu’elle m’intéresse); pas sûre qu’elle ait été bien comprise par celle qui l’a reçue et qui semble l’avoir trouvé sombre; j’ai pourtant adoré la faire!DSCN4499

Et puis, cette ouverture dans le noir du canyon, cette lueur dans l’ombre me semble après-coup un peu prémonitoire de jours à venir…Partout, les arbres peuvent refleurir et envoyer leur verte clarté aux cieux!

 » Il vaut mieux attraper un torticolis en VISANT TROP HAUT que de devenir voûté en regardant trop bas… » (Chancel)

-Le paon: toujours dans ce catalogue, la peinture d’un paon différent (une fois encore la différence est intéressante!) Et très vite, un jeu de rapprochement de tissu, feutrine, couleurs:DSCN4497

Vous remarquerez le tissu imprimé de plumes de paon; je ne l’avais pas lors de la confection du quilt brodé (voir  le 2 juillet dernier, sur ce blog

http://artisanne-textile.fr/index.php/le-panneau-des-paons-brodes-enfin-termine/2014/07/02), je l’ai trouvé (hélas!) après…………..

Enfin, les bouleaux:

Toujours dans ce même catalogue, un tableau avec des bouleaux, j’ai brodé les miens autour sur de la feutrine et sur un fond de ciel. Je me fonds au tableau, je tente de rendre plus intéressante la création  du peintre, je rêve autour, je me l’approprie et la détourne:bouleau

A vendredi pour un drôle de truc à déguster..des yeux!!! Goûter de week-end !


Commentaire

3 cartes textiles nées d’un catalogue inspirant (rapporté de Santa Fe, Nouveau-mexique) — 41 commentaires

  1. J’aime beaucoup cette 1ère carte : entre lumière et ténèbres, comme un paysage qu’on découvrirait en sortant d’une grotte… (un rappel d’un paysage que j’avais vu en Thaïlande, d’ailleurs…). Ton paon est très beau, mais petite préférence pour la dernière carte, où tu poursuis le tableau, l’agrandis et le sublime… Bravo pour ton imagination et ton savoir-faire… Bisous

  2. J’adore la première et la dernière.Ces deux là me rappellent des souvenirs.J’en aime beaucoup l’interprétation.Le paon est aussi très réussi.

  3. C’est vrai Anne nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont mais telles que nous les interpretons par rapport a notre sensibilite notre vécu ….ce que j’ai dabord vu dans cette image c’est ce noir cette couleur qui pour moi n’est pas synonyme de joie…..
    et puis ce cote vertigineux comme un enfermement dans ce canyon …oui ce fut ma premiere impression ..apres bien sur on peut .y voir avec ces arbres comme un espoir une renaissance tout cela depend de ce que l’on vit de ce que l’on a vecu de ce qu’inconsciemment on souhaite …j’aime cette vision des bouleaux aux cicatrices qui marquent leur écorce comme pour signer une certaine beauté de leur vieillissement dans un lumineux automne ….merci Anne pour ces images et ces voyages interieurs qu’elles suscitent ..

  4. Toujours le bon message au bon moment …
    Moi, j’aime beaucoup tes trois cartes, j’aurais une préférence pour les deux premières mais j’aime ton interprétation de la troisième aussi …
    J’ai repris le chemin du boulot c’est peut être pour ça que la troisième m’attire moins : bouleau – boulot, j’en avais pas trop envie !
    Côté atelier, j’ai relevé un joli texte sur le blog de Den « le monde des chemins et celui des routes » qui m’a beaucoup touché et je réfléchis à en faire quelque chose …
    As- tu reçu mon mail art ? ça m’inquiète !!!
    Bises

  5. Merci Marie- Laure, oui, la 1° a de la profondeur, on sort de l’ombre pour pénétrer dans la clarté…J’ai voulu refaire une carte unpeu semblable à la 3°, et je n’ai pas trouvé ce qu’il me fallait; je n’étais plus dans l’improvisation, la spontanéité………….Bisous!!

  6. Merci Michèle; vous faites des cartes textiles?
    En c edomaine, tout est possible; il faut du rêve, une image de départ, et zou, on prend le tapis volant…………..

  7. Nansou, le nouveau Mexique est l’état sans doute le plus créatif des USA, on me l’avait vanté en ces termes, je n’ai pas été déçue!!! ET j’y reviendrai bien, mais j’y retourne souvent en rêve: White sands, the petroglyph valley, Tent corck monument, Santa Fe, Taos…………………

  8. Annie, tu as besoin de « vie »? Moi, ce matin, j’en ai terriblement besoin aussi; tu as raison: ce sont 3 cartes avec 3 émotions différentes………3 moments superposés, enchaînés……..Gros bisous, récupère!

  9. Gigi, le noir n’est pas triste surtout quand à côté, s’ouvre la profondeur de la clarté; c’est une métaphore, un voyage vers la lumière. Gros bisous!!

  10. bravo Nath, pour le jeu de mots, je n’y avais pas pensé du tout!!! Je lis le blog de Den, j’ai lu ce texte, j’ai hâte de voir ce qu’il t’inspire. amitiés!

  11. Si le noir
    n’est pas triste il a en tout cas la réputation d’etre sombre
    ….mais sur le noir le VERT des feuilles Brodées me parle d’espoir et de liberté …en qq sorte j’y trouve là une autre metaphore peut etre parce que le vert est pour moi comme pour Michel Pastoureau la couleur que je préfére …celle de la nature qui renait a chaque printemps Bisous Anne ..as tu recu ma carte j’essaye d’apprivoiser le noir en l’associant au rouge et au blanc

  12. Aujourd’hui ne ne peux que te souhaiter qu’après l’ombre il y ait enfin la lumière ….
    j’aime beaucoup tes créations textiles, tu le sais, mais j’avoue que j’ai une nette préférence pour le paon et la clarté qu’il dégage.
    je t’embrasse

  13. Beau travail Anne… merci pour le partage et le voyage vers cette lumière si profonde… pour les bouleaux que tu as brodés.. autour et sur la feutrine, où nous nous fondons comme toi .. en une belle création artistique… comme le peintre sur sa palette.. douce interprétation poétique.
    Soirée si reine !
    bisous d’amitiés.
    Den

  14. Autant de diversité dans l’inventivité !
    Si j’aime l’idée et la réalisation de la photo intégrée dans la broderie (aquaphotorelle, en aquarelle, alors en broderie ?), mon coup de cœur va à la première, cet arbre tout doux sur le noir profond, les nuances de noir de l’opaque au transparent, pour arriver à cette trouée de lumière…
    Expression de J Luc Godard, en résonance avec Chancel, Quand on regarde un film au cinéma on lève la tête, quand on regarde la télévision on baisse la tête.
    Je te souhaite des journées douces et créatives.

  15. Non, gigi, je n’ai pas reçu ta carte, tout a été dramatiquement chamboulé et je ne suis toujorus pas chez moi!! Plus tard? je ne sais quand, je vis au jour le jour.Bisous!

  16. Merci Mijane, ce paon triomphant est moderne. ET l’orange le fait ressortit, li donne de la lumière.Gros bisous à toi.

  17. Merci Den, bien sûr, j’aime les 3, 3 émotions différentes, mais les bouleaux sont lumineux, j’ai adoré les faire.Amie-t’y es!

  18. Bonjour Françoise, oui, ce canyons aussi me parle, avec l’organza pour adoucir les ombres. et j’adore cette citation de J.LGodard, mais si je baisse la tête devant la télé, c’est que je brode en même temps!!!

  19. Merci Maïté, en fait, on n’a pas à choisir; ce sont pour moi 3 inspirations différentes, 3 émotions différentes, des coloris différents.Te lire, c’est voir que tu es bien, ça me fait plaisir!!!bisous!

  20. As tu reçu ton mail art sur Frida ? L’autre est arrivé à la Rochelle depuis plusieurs jours, alors je suis inquiète ! Bises

  21. Nath, désolée; comme je te l’ai dit en privé, je ne suis pas chez moi………………..je ne sais quand je rentre, je suis sûre que ta carte y est, m’attendant…….Amitiés!

  22. comme j’aime tes cartes textiles , ma préférée ce sont les bouleaux , je les trouve si doux si poétiques , c’est pour moi un souvenir de Russie.
    le canyon aussi plein de poésie, étant peu sensible à la faune en général le paon … bof , mais là je suis partiale, j’ai un peu le droit ?
    Bisous

  23. Marie- claude, comme toi, je suis peu sensible aux animaux (dizsons que je n’en ai pas, que ce n’est pas ma préoccupation 1°!),mais j’ai brodé tout un patch sur le paon, symbole de l’Inde où je n’irai pas cette année……………….Bisous!!

  24. Merci à toi Laurence; au fond, on n’a pas à choisir; ce sont 3 désirs différents, 3 moments, 3 émotions différents!

  25. Lumineuses, fleur de lis, pas sûr; d’après ce qu’on dit, la 1° est sombre….mais je ne la vois pas telle quelle………………Mille amitiés, bon week-end!

  26. Bonjour ,
    Laquelle devrais je choisir ? Toutes ; pas de préférence et c’est vrai que chacune interprète les choses à sa manière et encore , différemment selon les jours et les humeurs du jour .
    Bravo en tous les cas et encore
    Merci de nous faire partager tout cela
    Chantal

  27. ton canyon est extraordinaire et l’explication symbolique que tu en donnes me touche beaucoup….là où est l’ombre est la lumière (je l’ai écrit il y a quelques instants sur un autre blog)mais parfois l’ombre est dense, touffue et on ne croit à la lumière que parce qu’on a la foi et non parce qu’on la voit….(la foi,je dirais la vie qui nous pousse et nous meut ,sorte de force perpétuelle,maelstrom universel où tout se brasse et s’embrase, ou toute autre forme de foi)
    les bouleaux me font penser à la foret d e Klimt et le paon, lui, me fait penser à toi, non que tu fasses la roue encore que je t’en crois fort capable,mais à cause d e l’admiration que tu as pour eux^^…Bisou du dimanche

  28. J’aime ce que tu écris Mamaz de l’ombre et la lumière, « tout se brasse et s’embrasse » ou « tout se passe et s’embrase » ?Bisous du lundi 🙂

  29. Oh la la ! Pourquoi me suis-je privé de « Tout ça » si longtemps…
    Punition datant des mémoires judéo-chrétiennes, quelquefois dans la vie, on ne fait pas ce qui nous est vraiment utile…
    On est sot ! ! !

  30. Merci, merci Milie, c’eset le bal des fleurs; elles n’ont pas froid et ne connaissent pas l’hiver, unepaire de collants et les voilà parée.Bisous, bonne nouvelle semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.