3- Mandala textile : à l’aube sur les ghats (n°8)

Réalisé pour  l’exposition italienne « Songes d’orient, regard d’occident » à laquelle j’ai participé (voir le lien:…) « , j’avais brodé un mandala  textile: « A l’aube sur les ghats ». (Mandala 8) dont j’avais oublié de parler. Sans doute, un acte manqué car ce n’est pas -loin de là!- mon préféré!

Lien pour l’expo (9 janvier 2020): http://www.artisanne-textile.fr/wp-admin/post.php?post=25145&action=edit#%MCEPASTEBIN%

Signification du mot (wikipedia): un ghat en Inde est un ensemble de marches[ qui recouvrent les rives des fleuves, rivières… Ils permettent de descendre au contact de l’eau, le plus souvent d’un fleuve sacré. C’est un lieu de baignade important pour les ablutions rituelles des hindous, ainsi qu’un lieu d’offrandes.

1- la teinture à la mûre: le mandala lui- même est brodé sur un tissu teint par technique du tie and dye à l’avocat , au centre, une pointe de curcuma.

Le tissu gris du dessus et de la doublure (photo suivante) est teint à la mûre après mordançage à l’alun. Trop peu de mûres, donc ton gris au lieu de mauve.doublure du mandala 8

2° la broderie du mandala textile a été longue: le lotus du centre et le mot « namasté » ont été brodés en piqué libre tout le reste à la main.Mandala textile 8, la broderie 3Mandala textile 8, la broderie 1

Points de broderie employés pour le mandala textile « A l’aube sur les ghats »: : point de rosette (violet autour) points de feston, points lancés, points de tige, points de nœuds, point chemanthy (un point indien)Mandala textile 8, la broderie 2

3° le montage du mandala textile: 

« Regarde attentivement car ce que tu vas voir

n’est plus ce que tu viens de voir. « 

 Léonard de Vinci 

Mandala textile 8: le montage 1

Le mandala textile brodé est incrusté (appliqué inversé) dans le tissu gris. Cerné d’un biais en relief qui le souligne et l’éclaire sans le faire oublier. Le tout entouré de couleurs ethniques.

“  Une fois que vous réalisez que le chemin est le but

et que vous êtes toujours sur le chemin, non pas pour

atteindre un but, mais pour vous réjouir de sa beauté

et de sa sagesse, la vie cesse d’être une tâche

et devient naturelle et simple, une extase en soi. ”

Nisargadatta Maharajamandala 8 A l'aube sur les ghats - Copie

A bientôt, et merci mes amies!


Commentaire

3- Mandala textile : à l’aube sur les ghats (n°8) — 16 commentaires

  1. J’aime bien la façon dont tu as entouré cette fleur de lotus, il y a toujours un rayonnement dans un mandala.
    Je vais essayer de retenir ce mot, les ghats. As-tu déjà essayé de les figurer, ces marches vers l’eau ?

  2. Un ghat …un ensemble de marches… que j’ai retrouvé sur le tissu coloré qui borde ce petit panneau…bonne l’idée de souligner avec ce même tissu le mandala ..cela illumine les broderies et fait contraste avec le fond gris un peu tristounet….

  3. Pour tout t’avouer, quand j’ai vu les premières photos de ton mandala, je l’ai trouvé joli mais un peu chargé (pour moi)… Puis les photos où l’on voit l’ensemble, avec le tissu gris et son contour apportent la sérénité qui lui manquait : une très belle mise en valeur de ce mandala, avec bien sûr la lumière au centre 🙂 un grand bravo ! Bisous

  4. Le fond gris quand il n’est pas pris en photo un jour gris n’est pas si gris…..Et il permet de mettre en valeur le tissu à rayures et le mandala. Merci Gigi! Tu vas bien? Dans la mauvaise météo?

  5. C’est vrai Marie- Laure que le centre est chargé, mais il y a tant de vide autour………Merci, bons baisers qui as tout compris!!

  6. Bonsoir Anne, je reviens enfin te voir un peu j’ai eu beaucoup de choses et n’ai pas pu venir te visiter autant que je l’aurais voulu, je vois que tu fais toujours de belles choses, ce mandala est très joli et je suis bien d’accord il s’équilibre bien avec l’ensemble, le condensé des motifs brodés et l’espace de respiration autour… bonne continuation et à bientôt, amitié Cécile

  7. Pourquoi mal-aimé ce mandala? déjà, je trouve son titre très inspirant: quand on parle de ghats, je pense aussitôt à ceux de Bénarès, si divers et impressionnnants.Jje pense aussi aux routes de montagne gratinées traversant ce qu’on appelle les ghats occidentaux, cette chaine de montagne du sud ouest indien. Bref, pour moi, ghats= Inde. Ensuite, j’aime bien les fleurettes un peu naïves que tu as brodées. Ne désavoue pas ce bébé 🙂

  8. Bien sûr Martine (si contente de te relire!) que j’ aime le titre du mandala s’est imposé à moi! Bien sûr, les ghats (je pense à ceux d’Udaipur au petit jour) m’évoquent forcément les femmes colorés en saris, les descendant……..Je pense que j’aurais dû broder ou matelasser un peu le fond (ce qui est toujours possible) afin d’animer le fond gris. Mais voilà, on a ses chouchous et ils le sont pour différentes raisons…..A bientôt!!!

  9. A l’aube sur les Ghats… souvenirs… Douceur des couleurs que tu as choisies, couleurs du ciel et du fleuve à l’aube et en fin de journée,lorsqu’on est assis sur ces marches, le coeur paisible, dans la douceur d’une amitié. Il faut bien des couleurs vives pour les bordures… on est en Inde ! Pourquoi est-il mal-aimé ce mandala ?

  10. Gabriel a découvert le bien-être à colorier les mandalas, comme il aime, et se fondre dans leurs teintes choisies avec goût et plaisir !
    merci à toi Anne.

  11. Ah Françoise, on voit que tes souvenirs remontent à fleur de mémoire, que tu restitues l’ambiance de ces ghats si actifs au petit matin ou lorsque pointe la nuit. Ce mandala n’est pas mal aimé; je pense que j’aurais au moins du quilter discrètement le fond gris afin de lui donner une texture……….

  12. Pour celle de Lure je pense que c’est une maison d’artiste sur laquelle celle -ci reposait à l extérieur sur un pilier de mur , personne ce jour-là dans les rues désertes et très agréables en août 2018, ma famille en Provence me donne l’occasion d’y aller régulièrement
    et
    Pour la très belle pub sculptée en Espagne
    C’est un ornement comme tu peux en voir dans cette merveilleuse ville
    Restaurant de la ville que je te conseille si tu y vas entre autre
    Flâner dans cette ville c’est comme carresser l’âme de ses habitants
    Je vais souvent en Espagne mais en principe dans le Sud
    Mais je ne manque pas les haltes dans ce beau pays de ma famille
    Sur mon ancien blog tu peux en voir les articles
    Voilà ce que je peux répondre à ta question sur mon blog ce matin
    Je suis l’hirondelle qui n’a de hâte de s’envoler de temps en temps mais revenir sur mes terres volvaniques , c’est aussi revenir chez moi car je suis née au pied d’un volcan que je contemple chaque matin hihi
    Tes broderies sont admirables
    Bravo
    Bonne semaine

  13. Bonjour Florette, j’ai répondu en direct par email; j’espère que tu as reçu mon mail. Je te remercie pour tes réponses!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.