Blanches branches (1/2)

Plusieurs fois depuis deux ou 3 ans,  sans projet défini, sur un faux uni blanc- crème tacheté je brodais lorsque j’avais juste un peu de temps, un arbre ou une branche en PIQUE LIBRE. Parfois, sous ma broderie machine, j’ajoutais un soupçon de tissu teint –maison.  C’était juste un exercice au départ….

« L’unique joie au monde, c’est de commencer ».

(César Pavese)

Envol de l’oiseau, broderie- main ( je ne peux m’empêcher!) et piqué libre

Et puis, j’ai organisé en juin 2019, l’exposition Végétaux, chez moi, avec Valentine Armand, ses montages –photos magnifiques, ses ramures nues qui s’étendaient sur les fonds blancs de la toile ; j’ai commencé à réfléchir à mes petits arbres nus.

Et si le blanc était une couleur?

L’expo en Italie était déjà en préparation, mes branches évoquaient les traits au pinceau des orientaux; enfin, je me mis à monter  sur un faux uni blanc imprimé blanc, mes petits bouts piqués. La création est un jeu d’échos. Ca rime avec photos ! Blanches branches pouvaient s’inscrire dans des ronds -mandalas; un détail, c’est aussi un monde! La boucle était bouclée.

 » Les arbres sont des poésies 
écrites par la terre en offrande au ciel » 
 
(Parfois attribuée à Khalil Gibran, cette phrase est gravée sur un rocher du côté de Darjeeling)

« Nous n’inventons rien à vrai dire. Nous empruntons et recréons. Nous dévoilons et découvrons. Tout a déjà été donné, comme disent les mystiques. Nous n’avons qu’à ouvrir les yeux et nos cœurs et à nous unir  avec ce qui est ». Henry Miller

Il manque deux arbres encore.

En attendant, la suite, à très bientôt! Merci à vous qui par vos mots souvent, détissez les doutes qu’on éprouve en créant et nouant les fils de nos récits textiles……Celui qui n’a pas de doute, s’assoit et satisfait, attend…


Commentaire

Blanches branches (1/2) — 20 commentaires

  1. J’aime L’arbre qui bourgeonne au printemps, paré de vert l’été, ou de sa superbe palette en automne, ou encore dénudé l’hiver …c’est pourquoi j’ai aimé ton panneau en Italie…et je ne suis pas la seule puisque ce fut le premier que tu as vendu …j’ai moi aussi beaucoup dessiné et brodé sur l’arbre et plus particulièrement sur l’arbre dénudé… mais à défaut de ne pouvoir broder machine c’est toujours pour moi du fait main beaucoup plus long mais tellement jouissif aussi …mėme si parfois on doute du résultat…bravo à toi Anne pour tes broderies machine

  2. Piquer à la machine, sans pied, c’est à la fois de la concentration, du jeu, une façon de dessiner, de délier le poignet. Cela n’empêche pas que j’aime broder main; d’ailleurs Gigi, les petits détails sont brodés à la main….. Et, ici, en ce moment, comme je peux, je travaille à la main sur un projet………Emeraude! ca, j’en parlerai plus tard, car justement, je lie une part du projet à une 2° en piqué libre que je ne pourrai pas faire en ce moment du fait de ma vue, toujours difficile ou gênée! A part ça, la montagne est belle, le ciel bien bleu; et c’est mon roman qui a tellement avancé que je l’ai quasi fini. Ensuite, ce sont d’autres étapes….

  3. J’aime bien lorsque tu ajoutes un « sol » ou un feuillage, tes oiseaux sont toujours là pour insuffler un peu de poésie et de vie. La ronde des saisons se retrouve dans le rond de ton mandala, la boucle est bouclée 🙂
    J’espère que tu vas bien et que tu te reposes un peu… Bisous

  4. Les oiseaux Marie- Laure sont des êtres ailés à qui est donné le ciel…Regarde mon oiseau de l’affiche en Italie. Il a été choisi pour illustrer l’évènement, car il me définit, je pense.
    Je ne sais pas si je me repose, je suis toujours occupée mais je fais autre chose et ça repose l’esprit. Sans doute! Bises!

  5. Encore une fois, tu me surprends et me charmes! Pour avoir lu les commentaires et les réponses, le repos de l’esprit, c’est super! Le repos du corps, surtout en ce moment, ce n’est pas mal non plus! Oui, je sais, pas facile! Un certain M m’avait dit que c’était pas gagné 😉 Bisous doux.

  6. Ah oui, j’aime les arbres; chez moi, il faut la visite prochaine d’un élagueur; mais lorsqu’il sera là, je vivrai recluse chez moi; je ne veux pas vivre Massacre à la tronçonneuse. MEs grands arbres, ce sont des SEIGNEURS!

  7. Quelle mémoire, Annie. ET puis, c’est drôle, je viens de finir mon livre, mon roman, Acarouany. Et j’ai revu la dédicaces, à M aussi, un autre. Tant de M dans ma vie. Aime………..

  8. Arbres, oiseaux… Ce sont des thèmes qui nous amènent à nous envoler comme à nous enraciner, et forcément, plus loin et plus profond que ce que l’on imaginait au départ ! Bizz

  9. Sylviane; ce que tu dis touche au plus vrai; j’aime les oiseaux pour leurs ailes mais eux aiment les arbres aussi, comme moi. quand on habite en Périgord, on les chéris, ces seigneurs………..Pieds en terre, ancrés, tête en l’air……..

  10. Pas facile de broder les courbes des branches. Oui, les arbres nous séduisent à toutes les saisons. Quand ils sont nus, on voit bien les oiseaux qui s’y posent et aussi les nids. Les pies reviennent déjà à celui de l’an dernier dans le sycomore derrière chez nous et brodent ou plutôt tissent à leur façon, ajoutant un long ruban de plastique, l’ajustant du bec… On attend ta suite.

  11. Les arbres Tania, n’ont pas tant que ça de courbes quand on enlève leur peau feuillue…Quant aux nids, ah oui, il y en a chez moi; de toutes sortes, des petits et des grands comme ceux des pies. Mais les pies s’en prennent aux oisillons, je m’en méfie tout en les aimant! Je jette par la fenêtre mes bouts de fils de broderie; je les retrouve dans les nids; ça les pare, bouts parfois de tissus comme des drapeaux…

  12. « auprès de mon arbre … comme le chantait Brassens.

    Je rend visite de temps en temps à « mon » arbre ; un très vieux hêtre dont les branches se soudent entre elles .
    Il faut franchir un chemin boueux, passer sous une voute de noisetiers, sauter un ruisseau…
    c’est une échelle pour mes pensées. j’y voie les saisons passer…

  13. Quelle beauté et quelle douceur dans ces branches !
    Je suis entourée d’arbres et c’est un bonheur de les voir changer au fil des saisons, et d’observer les oiseaux qui s’y posent .

  14. Merci Christine; aujourd’hui, suite de l’article sur Blanches branches….
    moi aussi, j’ai de grands arbres autour de moi (j’habite le Périgord) ET un immense chêne qui doit cette semaine être élagué; c’est un Seigneur! Je m’enfermerai pour ne pas voir ça….Il faut dire qu’à la dernière tempête ses branches frappant la grange d’un voisin, ont fait un trou dans la toiture………..
    Merci de votre visite. A bientôt j’espère! Avez- vous un blog que je le visite?

  15. Comme tout est beau !!! tu excelles dans Le piqué libre poétique :)! J’ai admiré plus haut, post précédent, le panneau en entier. C’est vraiment superbe et une idée très originale. Bravo Anne !!!

  16. Merci Annie, je peux faire mieux, parfois, mais bon, il est parti; c’est très bien comme ça, neigeux, hivernal, dépouillé………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.