Cartes textiles: l’ Inde au menu!

L’Inde, quand tu nous tiens…..Un de mes petits- fils s’est emparé d’un fanion de pèlerin et adorateur de Shiva; ceux- ci sont souvent torse- nu et peints, pas celui qui hante les bosquets du Périgord! Les vrais pèlerins se dirigent vers les temples, pieds nus dans la poussière de l’Inde, on les voit le long des routes!

L’Inde au cœur: Pour remercier Annie
https://destulipesetdescoeurs.blogspot.com et ses amies Pascale et Réjane qui ont fait un bel envoi de matériels à destination d’un village perdu dans le nord-nord de l’Inde, une carte textile à base de collage et de quelques points; ce n’est pas pour autant que c’est facile, il faut trouver l’harmonie, l’équilibre; je coupe à main levée; j’aime mieux l’aspect spontané (voir la citation chinoise juste en -dessous!)!

1- L’Indienne aux boucles d’oreille en paisley: avec un BINDI sur le front (Ou Tikka) Je travaille en m’inspirant vaguement de photos, puis je collecte mes tissus…et je m’amuse!

« Plutôt qu’être labile, gracieux, léger et convenu, je préfère être gauche, déplaisant, DECOUSU mais VRAI ! » (Fu Shan)

2 -Carte textile de l’Indienne aux yeux verts: On en voit de sublimes parfois; on dit que ce sont de lointains descendants d’Alexandre le grand….

« L’expérience du peintre, c’est de faire un travail en soi pour être capable de transmettre ce qu’on ne sait pas de soi.. Et être capable, au travers de la peinture, de livrer une EXPERIENCE INTERIEURE qui  pourra apporter de la joie à celui qui regarde, c’est l’esprit, le premier, qui guide la peinture. »
Fabienne Verdier

3° carte textile: la peau brune (pour Annie, l’initiatrice de l’envoi). En Inde, on préfère les peaux claires, tous les mannequins et acteurs indiens sont blancs, sauf dans le sud: les tamuls sont plus foncés, leurs origines ethniques différentes.

Reine du sud: altière, sombre, mystérieuse!

Celle- ci est plus graphique; son voile est un voile de coton rapporté d’un marché d’Orissa, il y a près de 4 ans!

A bientôt. Merci à toutes!

Commentaire

Cartes textiles: l’ Inde au menu! — 16 commentaires

  1. De jolies cartes qui nous emmènent en voyage : j’aime beaucoup les yeux de tes indiennes, ils sont très réussis et on imagine une âme derrière 🙂 Bisous

  2. Oh Marie- Laure, tu me fais le compliment qui peut le plus me toucher!! C’est drôle, tant que tu n’as pas posé les pupilles, le portrait ne « prend » pas. alors, je me pose la question de ceux de Modigliani……………
    Merci vraiment pour ta lecture sensible!

  3. Merci Anne pour toutes ces cartes que nous avons aimées. Et pour le reste. Réjane et Pascale ont un grand coeur, chacune à leur façon et j’ai de la chance de les avoir rencontrées. Elles font partie de mon PAF (Paysage Amical Français). En fait c’est plutôt PAA (Paysage Amical Ardennais) Gros bisous pour toi, part de mon PAF 😉

  4. Le PAP (paysage amical périgourdin) est plus large que ton PAA: pour ma part, je considère que tu fais partie de mon PAP, tu t’es arrêtée en Périgord une fois, en espérant qu’il y aura une 2°..En revanche, pour moi « monter », ça paraît plus difficile……..
    Merci à toi, à vous 3! Et qu’un peu d’Inde et de moi vous parle lorsque je serai loin là- bas………..Vous serez tissées à nous et de la même étoffe que mes élèves!

  5. Bonjour Anne. J’ai été très touchée de recevoir une si belle carte. Je la regarde souvent. Merci pour votre gentillesse. Je vous souhaite un bon voyage. Amicalement. Pascale

  6. Ma gentillesse? Mais je reçois, et c’est facile et bon!!
    C’est vous 3, les gentilles et généreuses!
    Allez, je vous emmène en voyage, dans mes bagages, un peu de vous!

  7. Bravo Anne …ces portraits d’indiennes sont réussis …j’aime ce travail de collages et petits points cousus main ou machine …je pense que tu dois connaître Katherine Roumanoff qui excelle dans ce genre de création..eh oui c’est jouissif ce genre de collage ..tu me donnes envie de commencer un album …encore bravo a toi pour ces jolies cartes

  8. Bien sûr, Gigine, je connais Katherine Roumanoff, j’aime beaucoup, mais ses portraits que je connais (j’ai son livre) sont GRANDS et on lui offre beaucoup de tissus d’ameublement, mes cartes : seulement 10/15 environ; c’est un autre travail. Elle colle tout, moi, je pique un peu, mais ce n’est pas toujours réussi (exemple carte 1!) Et puis, c’est l’Inde, des photos comme modèle……….Je ne crois pas qu’elle ait tenté la peau noire………. Disons que c’est le même fil créatif?

  9. Tes cartes sont toujours le reflet de ton imagination fertile, mais trouvent leurs racines, la plupart du temps, dans les pays chers à ton coeur, l’Inde et l’Afrique en particulier… Il n’y en a jamais deux pareilles et cette diversité font leur richesse. Septembre approche… quand pars-tu exactement ? Salue l’Inde pour moi, veux-tu ? Je garde un souvenir merveilleux du Rajasthan et surtout de ses habitants. Fais un nouveau beau voyage et raconte-nous au retour, comme à ton habitude (je ne m’en lasse pas…) Bisous ma belle, prends soin de toi.

  10. Mijane, impossible de se copier; il faut varier les tissus; déjà, cela donne deux idées différentes; tout vient d’eux!
    Je penserai à toi en Inde; déjà en utilisant ton matériel. Maintenant, l’Inde tu le sais, c’est vaste et la région où je vais n’a RIEN à voir avec le Rajasthan. Les images que j’ai reçue de Kalimpong montrent à quel point quand même celle -ci est une belle région; je sais que je vais vivre un GRAND moment dans ma vie!

  11. Les couleurs de la première Indienne aux boucles d’oreilles me plaisent beaucoup.
    Je ne sais plus si je te l’ai déjà dit, mais j’ai vu un reportage sur Dom Robert à la télévision, superbe, et qui m’a fait penser à toi, bien sûr.

  12. Merci Tania, je t’ai répondu en privé. C’était sur la télé belge? Ca m’intéresserait mais je dois faire des recherches et aussi aller à Sorrèze un jour (musée Dom Robert)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.