Clefs et timbres

Des clefs, des timbres, des feuilles…………toujours des cartes. Les échanges postaux, c’est important (« j’ai ce que j’ai donné » écrivait Giono et qu’un blog ami me rappelait ces jours-ci). Et récupérer les beaux timbres (je n’utilise jamais les Marianne, je  les trouve monotones, sans esprit!) Broder un échantillonnage de points, utiliser ce que j’ai sous la main quand je me déplace,  envelopper la broderie sur un carton pour le relief, la molletonner pour la douceur, dire merci:

Si vous désirez en savoir plus sur un point, dites-le, j’essaierai de vous renseigner. La 1° ci -dessus, celle qui suit, je ne sais plus à qui je les ai envoyées……………….Je suis très en retard, certaines de mes amies, déjà, les ont publiées sur leur blog………Ce qui est donné est donné:

Du Roussillon, j’ai envoyé (ça coulait de source!)  La sardane à Joëlle (http://lesmatinslumineux.blogspot.com) elle fêtait son anniversaire! Bouton de tissu « Bonheur »! et à mon amie Alice qui avait elle aussi un an de plus, un coeur Lanvin……Comme un cerf-volant, coeur léger…………….

Un petit noeud souvent pour la couleur, le relief, le symbole (pour les faire mini, mini, voir la technique de gedane.over-blog.com/ . Ou une breloque: papillon, valisette…………Et pour Nadine qu’on ne présente plus (http://journaltextile.fr), une carte à volet; des bobines, de la dentelle, des mots…….: Un ruban à dénouer, et dessous, les clefs de l’atelier et  de la création qui ressemble à des ciseaux……………

Les vers d’Apollinaire si poignants et mystérieux:
« (…)Ouvre tes yeux puisque tu m’aimes
Ouvre pour moi tes yeux fermés
Mets de l’huile dans la veilleuse
J’ai perdu la clef de mes yeux
Mes yeux aux pierres précieuses
Cherche la clef prends la veilleuse
J’emporte la veilleuse adieu(…)
J’ai cherché longtemps par les villes
Où est la clef des yeux fermés
Des clefs J’en ai vu mille et mille
Reste avec moi dans notre ville
Tu ne la trouveras jamais
J’ai cueilli ce brin de bruyère
Mets-le sur ton cœur pour longtemps
Il me faut la clef des paupières« (…)Des amants vont au bord du lac
Où je ne reviendrai jamais
La clef des yeux dans l’eau se rouille
Je la rapporterai demain

 La clef se rouille
La nuit descend dans les chemins
Au bord du lac sont les sandales
Et la veilleuse consumée
Sur la robe ont chu des pétales
Deux anneaux d’or près des sandales »…

Enfin, pour Laurence Rocher (http://leblogdeliberty.canalblog.com)dont j’aime le blog créatif et qui semblait avoir apprécié mes clefs au crochet, la clef des songes (fil teint- maison)et les mots de Valéry, une feuille de lierre brodé

Et la fin du poème d’Apollinaire pour faire durer le temps heureux où nous sommes ensemble, unis par  l’amitié, des clefs, des timbres, des mots, des vers:
« Passèrent deux cueilleurs de roses
Vois-tu pas deux anneaux briller
Je vois des fleurs fraîches écloses
Je vois tes yeux je vois nos roses
Je vois deux anneaux d’or à tes pieds »…………………………….
A bientôt les roses, les amies………….

A mercredi, les roses, les amies…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.