Cyanotypes d’arrière saison: sur tissu (2) et portraits indiens

1- Souvenirs indiens de janvier 2017, à Pondichéry (Sud de l’Inde)

Aujourd’hui, des portraits indiens, colorés, rieurs, heureux, une image de l’Inde bien loin des à -priori et stéréotypes qu’aime imaginer une France si peu souriante et schlérosée: on dit que les indiens ne sont pas contents d’avoir des filles; ça, c’était autrefois!

Je n’ai jamais vu un père si fier de ses 3 filles. Les 2 aînées étaient de vraies beautés. attachantes aussi. celle de droite a eu du mal à me quitter!

Famille indienne, janvier 2017, Pondichéri

Magasin de vêtements indiens, dans un village

La marchande de vêtements étaient fière de sa petite échoppe colorée dans un village: Tharagambadi (Tranquebar)Dessous, assise sur un trottoir, pendant les fêtes de Pongal,  la marchande faisait des guirlandes de fleurs, les vendait, et venait de m’en accrocher une dans mes longs cheveux dont elle s’étonnait de la couleur:. Marchande de guirlande de fleurs, Pongal, janvier 2017, Pondichéri

Enfin, la dernière du jour, colorée, exotique, à Pondichéry encore,  un perroquet apprivoisé et la prof  qui l’a appris ou tenté de m’apprendre- l’art du tressage de guirlande et celui ardu aussi du kolam à main levée!Une indienne et son perroquet

II-Pour l’amour du tissu, les créer soi-même; avec la technique du cyanotype et, ici, avec  des essais, par exemple sur un tissu brillant texturé ou sur un imprimé!

1- cyanotype japonisant, subtil, discret, élégant, sur coton blanc:cyanotype japonisant

2- cyanotype sur un blanc brillant avec texture en relief:cyanotype sur tissu texturé

« Le tableau qu’il soit à l’huile, à l’eau, qu’il soit fait d’étoffes ou de la boue des chemins, n’a qu’une seule signification : la qualité de celui qui l’a créé et la poésie qu’il porte en lui. Tout est permis, tout est possible, pourvu que derrière le tableau un homme apparaisse, tel qu’il est, tout nu, comme la vie. »

(Roger Bissière)

3-Cyanotype sur tissu imprimé de quadrillage, avec une grande feuille de plastique transparent et un feutre indélébilecyanotype sur tissu imprimé

4-Cyanotype: le même dessin qu’en 3, mais sur tissu blanc: ce plastique transparent, c’est un essai, on peut utiliser une grande longueur pour imprimé un tissu suffisamment grand; essai intéressant!

« C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche ».

Pierre soulages

cyanotype avec patron dessiné sur plastique

5-Cyanotype sur un peu de tissu imprimé avec des branchettes d’acacia: C’était la 1° fois que j’utilisais un imprimé à carreaux, j’aime bien le résultat, mais il me reste bien des essais à tenter. Surtout sur une matière…inattendue pour une artisane  textile qui peut bien s’égarer puisqu’elle refuse d’être rangée dans une catégorie!!cyanotype: acacia sur imprimé

A bientôt, amies -abeilles ivres de tout le bleu du ciel!


Commentaire

Cyanotypes d’arrière saison: sur tissu (2) et portraits indiens — 18 commentaires

    • Oui, bien sûr le trait blanc signifie un passage au temple, mais à quel dieu, déesse?…..Mamaz, tu sais, on ne passe pas tous les arcanes de la compréhension hindu, c’est complexe!!! Bisous à toi, la fidèle entre les fidèles, merci!

  1. Tu as raison Anne je n’ai vu personne ne pas sourire en Inde les gens aussi pauvres soient-ils sont heureux de ce que leur donne la vie et ils s’en contentent ! De plus en plus ils sont demandeurs de photos souvenirs avec les touristes…tes clichés sont de magnifiques souvenirs… quant à tes cyanotypes je les trouve très reussis et si je devais avoir une préférence ce serait le japonisant. .. bisous Anne

    • Merci Mijane, les indiens ne sont pas gavés comme nous le sommes; ils sont dans le présent, dans l’accueil, et, peu à peu, ils m’imprègnent de cet état d’esprit. Ils sont dans le présent MAIS actifs, pas passifs, loin de là. Je t’embrasse avec amitié!

  2. J’avais visité une boutique de tissus en Inde, mais j’avais été un peu déçue car ils étaient ternes, un peu tristes… Je m’attendais à trouver ce qu’on voit sur tes photos, plein de couleurs vives… Tes photos me donnent envie d’y retourner 🙂
    Sublimes cyanotypes encore : tu maîtrises vraiment le sujet ! C’est superbe ! Bisous

    • Ternes, tristes, Marie- Laure, mais dans quelle échoppe es -tu rentrée? Et tant mieux si je te donne envie d’y retourner. Moi, c’est sur que je le ferai. Peu importe les clichés véhiculés, les opinions toutes faites, je sais où me ressourcer, sur le sujet, je peux être intarrrissable !!

  3. Dans cette Inde ou la position sociale de la femme est en mutation mais encore trés fragile cela fait du bien de voir le sourire d’un pére fier de ses filles ..reste qu’en Inde l’homme reste le dominant et toujours superieur en nombre…mais la femme en sari coloré rose indien reste souriante ..en bleu japonisant les cyanotypes de l’artis’Anne nous offrent toujours un plaisir des yeux tout comme celui qu’on éprouve lorsqu’on découvre un tableau …bravo Anne pour ces differents essais

    • Oh la la, Gigi, l’Inde change bien plus vite que notre pays; il faut la regarder en y vivant; c’est un pays jeune, actif, sympathique. Tout le reste est clichés, relations de voyage biaisées et opinions intellectuelles de bas étage distillées par des médias français qui se croient supérieurs au reste du monde. La méfiance face au fluctuant n’est pas de mise, nous marchons sur des sables mouvants! Pour le style japonisant, je parlerai dans le prochain article d’une belle expo vue à Paris. A se pâmer! Je t’embrasse!

  4. Que tous ces sourires et ces couleurs sont bons à regarder. S’en imprégnier pour qu’ils m’accompagnent et embellissent toute ma journée. Le bleu de tes cyanotypes, le bleu du ciel, que c’est bon! Tu es toujours aussi imaginative dans tes choix. C’est la japonisant qui me touche le plus. Bisous doux et belle journée.

    • Ah annie, ici, il faitt beau, on déjeune dehors; le ciel est très bleu, et des envies de création me viennent au cœur. Et utiliser ces cyanotypes, encore et encore!!

  5. Tes cyanotypes sont de plus en plus perfectionnés et de plus en plus variés. J’ai un faible pour le n°2.
    Les Indiens sont vraiment très souriants. Ce ne sont pas des sourires timides, gênés ou polis, ce sont de vraies offrandes.
    Bises

    • Isabelle, oui, le sourire indien est véritablement une offrande et un accueil de la vie qui passe……….Tout un esprit………..J’adhère, il va sans dire!

  6. J’ai grand plaisir à suivre, au fil des jours, ton album indien, tes beaux tissus et tes cartes textiles ! Aujourd’hui, je prends enfin le temps de te le dire ! Je t’embrasse.

    • Merci de ton message, Patchacha. Je suis tellement occupée que j’ai du mal moi aussi à laisser des traces; je passe, j’absorbe, je contemple et le rythme de nos vies suit son cours…………Bons baisers, bonne semaine!

    • Maïté, au sujet de Bissière, je suis comme toi, intéressée par la citation, les peintures………Quant aux rencontres, ah les rencontres……..Beaucoup de femmes formidables rencontrées en Inde, généreuses, dévouées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *