Nature: deux cartes textiles, une plante en pot! Et, encore, les couleurs indiennes…

1-Couleurs indiennes, le vert des palmes, le rouge des tiges….Palmes indiennes

Dessous, Valérie à qui j’apprenais à broder et à qui j’ai envoyé la carte brodée sur feuille (juste avant le paragraphe 2Brodeuse en Inde

, ce qui fascinait les indiens qui me voyaient faire…), et juste sous ces lignes, une potière qui peint à main levée ses créations, sur le marché de Pondichérry où ne vont pas les touristes (lorsqu’on passe le canal, dos à la mer, il est à l’extrême- droite de la ville)Potière en Inde

dessous, un thali typique à l’heure du déjeuner; ce grand plat du Sud a gagné toute l’Inde. On mange pour moins de 80 centimes, parfois moins:Thali et papadum en Inde du sud

Enfin, carte pour Valérie (j’en parle plus haut) dentelle de fils, une croix Kutsch sur une feuille d’arbuste; cette création indienne (dont je suis l’auteur) fait la transition avec ce qui suit!:Point kutch sur feuille d'arbuste

2- Si les mots de Louis Bromfield sont justes -et ils le sont, quel bonheur de faire une carte comme un petit tableau, et de l’envoyer, la partager, la donner à jamais :

« On n’est heureux que dans la proportion de ce qu’on donne ».

Pas nature du tout,   car Klimt est infiniment sophistiqué et construit, une carte: Klimt comme une obsession (après 2 patchworks et autres objets…): l’arbre de vie, brodé, le timbre Klimt récupéré, des perlesun arbre mais...pas nature

Et comme je n’arrive pas à choisir entre 2 photos, une 2° (c’est moi qui suis nature!)un arbre pas naturel du tout, mais beau, symbolique, arbre de vie

 Nature: une carteNature: la carte

Techniques employées (et nombreuses) du tissu teint à l’avocat, un tissu teint en éco-print, et le tressage des 2 tissus avant d’appliquer longuement, finement, un arbre en hiver (laine pailletée de cuivre), piqué libre, glitter.Nature: une carte nommée matin-de-givre

 » Croyais –tu que c’était cela les mots, ces courbes ? Ces angles, ces points ? Ce n’est pas cela les mots ;

les mots essentiels, sont dans la terre, dans l’air ; ils sont en toi. »

(Whalt Whitman)

Nature: une plante en pot, ma façon de CELEBRER LE PRINTEMPS!Nature: un pot de fleur

Cadeau- nature né entre mes doigts, comme ça, à l’improviste (et ça se voit!!):Un pot, l’injonction « SOIS NATURE » et un cactus pas méchant, pas piquant:nature: le cadeau cactus!

A bientôt, les amies; la prochaine fois, il faudra que ce soit un peu plus sérieux, mais tout aussi nature (mais que vais-je bien inventer?  )

 


Commentaire

Nature: deux cartes textiles, une plante en pot! Et, encore, les couleurs indiennes… — 16 commentaires

  1. Voilà au-moins une plante en pot que je ne risque pas de faire crever 🙂 Super idée ce petit cactus, et tes cartes natures sont très belles aussi… Je suis toujours épatée par tes créations ! Bisous

  2. Bravo a toi Anne et a cette indienne qui peint a main levée ….broder sur une feuille ou s’inspirer de klimt autour d’un timbre voilà ce que j’aime ….le timbre est pour moi source d’inspiration. Pas de limite a l’imagination ….on peut meme imaginer un cactus bleu dans un jardin des hauts de France un jour de printemps…

    • Gigi, c’est un plaisir de faire, c’est un plaisir de créer et c’est un plaisir de faire un peu de tout, de tout tenter. Il ne faut pas se mettre de frein, l’imagination n’en a pas!

  3. Voilà en effet un cactus idéal pour celles qui n’ont pas la main verte…Broder sur des feuilles m’a toujours épatée….Bravo Anne ton imagination n’a pas de bornes. Et si « On n’est heureux que dans la proportion de ce qu’on donne ». alors tu es une personne heureuse et surtout généreuse. Bonne première semaine de printemps et gros bisous

    • Mijane, ton message me touche énormément, tu es adorable, tout autant que moi -même. Quant à broder des feuilles, il faut essayer, juste essayer. Et parfois, recommencer, ici, c’était le cas, je ne trouvais pas de feuilles ad hoc! J’en ai déchiré plusieurs…Mais quand on aime, on ne compte pas.

  4. tout superbe, le cactus a un faux air d’une nana de Niki de st Phalle,tout dansant et aux féminines rondeurs,les « Klimt » tu t’en doutes, je suis émerveillée et pour ce qui est de la feuille brodée,je suis sans mot!bravo, bravo, bravo!!!!!pour les captcha(s?) très pénibles qui bloquent les commentaires de mon blog,Anne, navrée je nesais pas comment les enlever ni même si c’est possible pour ceux qui ne viennent pas de Blogger ou de gmail!!!!bisous printanniers

    • Tu as raison Patchacha au suet du sérieux, mai je ne le suis presque jamais et parfois, on m’en a fait reproche; il y a des gens qui, eux, prennent tout au sérieux!! J’ai beau y faire attention, les craindre un peu, bien sûr que comme tout le monde, j’en rencontre!!

  5. De photo en photo, on reste dans ton univers et on change d’univers à chaque fois! Et tu m’amuses. Je suis d’accord avec Patchacha 🙂 Sérieuse, mais pourquoi donc! Bises

    • Annie, je suis un peu cyclique, un peu versatile, je saute du coq à l’âne ( Anne!) et ainsi change effectivement d’univers; je n’aime pas la monotonie, les tics……………toi aussi semble-t-il. Mes lectrices sont habituées …..et je vous en remercie!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *