Des cartables pleins de lettres d’amour!

Elle a 2 ans 1/2,mais elle rentre à mi-temps à l’école; elle en rêve: faire comme le fils de la nounou ;elle me demande de lui faire son premier cartable « mais qui se porte sur le dos comme Romain!! Va, pour un cartable où mettre le goûter, un petit tricot, les chaussons. Une nouvelle étape de la vie  sera franchie lorsqu’elle franchira la porte de l’école ; et je sais bien qui a le plus la gorge nouée!

Grosso modo, je me suis surtout inspirée du blog de Lila Fanfreluche (qui est fermé  ), mais je l’ai mis à ma sauce; il est en lin doublé de tissu à pois

et à fond blanc, avec bretelles et poche intérieure. Evidemment avec une vraie fermeture  de cartable!!

 

 

 

 

 

 

La broderie vient d’un livre de Sylvie Blondeau, je l’ai entourée d’un feston crocheté. Et en le finissant, je me souvenais d’une très jolie parole de Max Jacob » j’ouvrirai une école de vie intérieure et j’écrirai sur la porte: école d’art« . Je dédie ces mots  à la petite Raphaëlle qui a deux L comme un ange. Bonne rentrée à toi, ma grande haute comme 3 pommes!

Et puis si les enfants rentrent, les profs aussi, qui aiment les mots, les livres, les lettres:

 

 

 

 

 

 

 

Ce cartable-là est sans bretelles, mais avec poche intérieure, poignée évidemment, et bien sûr fermeture de cartable traditionnelle!!

 

Et puis, il y a celles qui veulent un cartable, mais pour s’en servir comme  sac à main, avec un rabat, et toujours l’amour des mots et des lettres.

 

Le cartable  est devenu besace, il est accroché au portillon qui sépare un jardin d’un chemim, il ouvre sur la liberté, la promenade et évoque cet extrait d’Anatole France: » de toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnnière qui m’a paru la meilleure » (Le petit Pierre)C’est pour cette raison qu’une autre grande fille  l’emmènera à la maternelle puis s’en ira cueillir un bouquet de fleur des champs, gentils coquelicots mesdames!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fermeture magnétique est dissimulée par un coquelicot de velours, mais notez-bien que le sac,  est imprimé de mots, ceux sans lesquels je n’aurais pu vous raconter cette saga des sacs, cartables et autres besaces de rentrée! Ces cartables sont pleins de mots d’amour, celui-là même qui nous donne des ailes!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *