La folie Kawandi (2)

J’ai déj publié un article sur les kawandis quilts (ou sidi quilts) La folie Kawandi | ArtisAnne Textile (artisanne-textile.fr) le 7 janvier dernier; les kawandis viennent d’Inde, inventés par les noirs installés par les portugais autour de leurs possessions indiennes, par exemple à Goa. Il sont tellement matelassés à la main qu’on pense qu’ils sont longs à faire; pourtant non! C’et même le contraire! (celui que je vous présente ici a été fait en une semaine, tout à la main!)

Work in progress, Essais de 2 tissus finalement non utilisés
Work in progress 2, 2 autres tissus sont essayés…en vain

J’avais créé un jardin (60 cms/60), symphonie de verts (LIENS); pour une personne qui les aime, j’ai eu envie de créer un kawandi ethnique, avec des tissus imprimés africains, wax, pagnes et quelques unis pour ne pas saturer le regard. Celui – ci, plus grand, mesure 80/ 80 cms.

Travail en cours, 1° « rang »
Détail, les « fameux » cauris qu’on trouve dans toute l’afrique et en Inde, ancienne « monnaie », les pagnes,les wax, le matelassage à la main (quilt de 80/80)
Le quilting tourne en spirale jusqu’au centre!

« Ce qui compte finalement n’est pas de raison garder, mais bien de PERDRE LA TETE -de joie, de reconnaissance. Autant dire: ne plus s’appartenir, se limiter à soi, mais SE JOINDRE A LA MARCHE DE LA LUMIERE, à la RONDE des saisons, à la valse des atomes; mais se livrer, petite mouche éblouie,  à la giration du monde et au FLUX D’AMOUR qui  fait tourner le soleil et les autres étoiles » (Jacqueline Kelen, dans l’inventaire vagabond du bonheur)

Aux 4 angles, en wax, 4 phula ou fleurs, indispensables (dans la règle du kawandi quilt)
Ethnique, il sera sur une table, en quinconce

« Toute création est, à l’origine, la lutte d’une forme en puissance contre UNE FORME IMITEE « (André MALRAUX )

A très bientôt, chères amies! Ca rime avec merci!

Bon week-end coloré!


Commentaire

La folie Kawandi (2) — 26 commentaires

  1. J’aime bien les coquillages que tu as ajoutés. La folie des kawandis s’est emparée des dames de mon atelier créatif. Je suis vraiment heureuse car elles adaptent à leur envie, leur difficulté de coudre, leurs besoins! Bises et belle fin de semaine.

  2. C’est vraiment intéressant de voir la lente élaboration d’un tel ouvrage, il y a derrière la réalisation, toute une belle réflexion… Merci Anne et bravo une fois encore. Bises. brigitte

  3. pour celles qui dėbutent en patchwork ..le Kawandi semble facile a réaliser et donne de beaux rėsultats ….l’artis’Anne n’est pas une débutante et l’on reconnait dans son carré les tissus qu’elles aime …ils viennent de loin et font chanter les couleurs sur des imprimés aux dessins originaux ..c’est beau !

  4. Très intéressant de voir ta démarche et la réflexion autour des tissus : on comprend mieux comment tu opères et qu’il n’est pas facile d’associer plusieurs tissus. Le résultat final est top ! C’est gai et coloré, et ça doit être très sympa avec tout ce molleton, ça peut faire une petite couverture ou un tapis de jeu… Bisous

  5. Bonjour Annie, les cauris, ça fait partie de ma culture « africaine »; or, en Inde, on en trouve aussi; ceux- là, je les ai rapportés d’un « basaar » indien; sais- que les les cauris étaient une monnaie autrefois?

  6. Oufffff, pour un kawandis, Brigitte, la réflexion, c’est l’action. Pas trop de choix avant, ça avance presque tout seul!

  7. Très facile, Gigine et ce n’est pas vraiment du patchwork (pas de couture, directement le matelassage!), mais une nécessité et une sorte de rite ou de traditions. J’ai un prototype commencé pour l’Inde et montrer la technique aux bengalaises, mais depuis que je l’ai montré, 3 amies de France en ont fait un…. En revanche, ça se prête bien aux wax! Celui- là, n’est pas pour moi!

  8. Oui, couverture, set de table, jeté de table, coussin, sac………Ultra rapide. Mais ciel, toujours autant de chutes de tissus!!!!

  9. j’aimerais bien utiliser comme tu le fais les bouts de tissus qui me restent de mes travaux de coutume du temps jadis. Mais hélas, je suis trop paresseuse et moins habile que toi, vraie génie de la couture. Bravo Anne, un grand coup de chapeau, Gisèle

  10. Pas facile de combiner les unis avec les imprimés, mais la couture en pointillés leur donne de la texture… et ça prend forme !

  11. Bonjour,
    Un carré superbe aux couleurs que tu affectionnes, les combinaisons de couleurs sont réussies et les cauris cousus une belle idée

  12. Merci Gisèle, on peut tout utiliser, mais on en a toujours trop aussi. Problème insoluble! (tu vois que le « génie » n’a pas réponse à tout!)

  13. Continue à bien travailler . Ca me rend optimiste ! Tout comme la victoire hier de NADAL! Aucun rapport mais du COURAGE ET DU TALENT tous les deux. Nonne journée, Gisèle

  14. Oui, tu as raison Gisèle, la création, c’est la vie; donc, ça rend infiniment joyeux. Ca permet de vivre aussi! Courage oui, talent oui, je prends tout………C’est nécessaire. Merci, tu es bonne avec moi!

  15. Ecoute Bernadette, j’en ai même un 3° presque fini (pour un bébé), un 4° en début de création, pour apprendre aux indiennes….Une sorte de prototype!!
    Tout à la main, mais étonnamment rapide!
    ET ce n’est jamais, jamais pareil. On peut varier les styles.

  16. Merci Pascale, chez moi (où je ne suis pas) j’en ai un pour bébé à finir, et puis un prototype commencé pour mes amies indiennes……….Bonne fin de semaine à toi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.