La Robe, … et notre présence au monde (17)

La robe mémorielle un tout petit peu encore …

Toutes ici, avez écrit des choses fortes qui témoignaient de votre sensibilité à la question des racines, du « matrimoine« , de la transmission. Cela m’a beaucoup servi, ça a cheminé en moi, ça m’a ouvert des horizons, donné des idées; jamais, je ne vous dirai assez merci! Dans quelques temps, peut-être verrez- vous  ici une robe de baptème ancienne et son histoire ; la robe n’a pas été « retouchée », brodée, modifiée.

Ses initiales brodées pour mon amie France

Dans tout ce  qu’il m’a été donné de lire dans vos commentaires, je me permets de reprendre celui-ci:

« Habit Habiter c’est pareil…comme tu dis vrai! Je dois quitter ma maison prochainement. En faisant mes cartons j’ai retrouvé une robe de satin que portait ma mère au mariage de ma soeur. En la revoyant j’ai pleuré tout mon saoûl…j’ai pensé à elle qui n’est plus tout à fait « là » et au fait que les robes effectivement sont mémorielles…que les habits habitent… que nous-mêmes, nous sommes « la maison » qui .. « demeure ».

la maison qu’un jour j’ai imaginée pour France

Sur ce message, comme sur d’autres, on pourrait écrire pendant des heures. Pourquoi m’a -t-il ému? Parce que je connais France, son courage, sa force; elle habite au Québec; elle n’a pas, comme moi, perdu sa maman, mais cela revient au même, sa maman est égarée, perdue -par la maladie d’Alzheimer, dans un autre univers. Ses habits l’habitent plus qu’elle ne les habite; sa robe fut un écrin pour elle, c’est une coquille presque vide où ne reste que le souvenir de celle qu’elle a été…….C’est terriblement cruel, puisqu’elle est encore là, et n’est plus présente au monde. France écrit: « nous sommes la maison…qui demeure ». cette phrase est étrange, sutout quand on sait que le mot demeure est dérivé  de la notion de durée, (mora en latin)….et aussi qu’on dit de quelqu’un un peu simplet qu’il est « demeuré »………..Il est resté à l’état d’enfant (figé dans le temps, en l’occurrence la maman de France y est retournée………) Bon, bref, cela nous entraînerait loin, mais avant de clore ce paragraphe ,je vous conseille un livre formidable,un petit livre où il est question de transmission , de femmes et de broderie: Les demeurées de Jeanne Bénameur!

Prochain article et dernier prolongement de la robe mémorielle: où il sera question de la robe de velours de Frida Kahlo………….

NB1: Si je ne réponds pas à vos gentils et avisés commentaires, c’est que je dois m’absenter  tout samedi et peut-être dimanche. Amitiés à toutes!

NB2: rappel:parution  des nouveaux  articles 3 fois par semaine, (en principe,  dimanche soir,  mercredi et vendredi soir ou samedi matin)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.