Les fées vont parfois pieds nus…

fée funambule

Aujourd’hui, simplement, pour prolonger l’article sur leurs souliers  le désir d’illustrer le thème des fées: la fée funambule et la fée-papillon; je les ai brodées sur un triptyque pour une amie qui  les adore.3 petites fées « fée-main » peintes sur textiles et rebrodées; vous n’en verrez que 2, j’ai perdu la photo de la dernière………………

Les ailes de la 1° (sur fond jaune) sont réalisées avec le point « honey comb » (rayon de miel) inventé par la grande Helen M’Stevens dont je collectionne les livres (et à qui j’ai emprunté le dessin de la 2° fée, la 1° venant -si je me souviens bien!- d’un livre délicieux de Cathy Delanssay: Mieux que dix fées!) 

Déployant des ailes de papillon...La fée et l'arbre de Rackam

Sur la 1° photo,  regardez bien la petite fleur brodée en relief, nous en reparlerons…….la jupe est faite de pétales; notez l’araignée qui suit la fée, l’araignée symbole des couturières et des brodeuses: »Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l’araignée sa toile » (F.Mauriac).

PS technique: Merci pour vos commentaires gentils et avisés; j’ai affaire à des connaisseuses, pas à du blabla! Anne (Nansou) me demande si la peinture tient bien, oui, j’utilise en principe de la peinture textile; mais ici, j’ai changé car les surfaces étaient petites, et utilisé , des crayons -aquarelles que j’ai mouillés puis fixés au fer; je sais que ça résiste au lavage, mais comme en plus, il s’agit d’un triptyche, aucun danger! Si vous découvrez souvent d’autres artistes sur ce blog , je crois que cela tient au fait que notre créativité se nourrit de tout ce qui a remplit le puit (voir Julia Cameron, The artis’s way); plus vous lisez, plus vous regardez autour de vous, plus vous vous remplissez d’images, plus votre imagination gambade et restitue à sa façon tout ce savoir entreposé.  Bravo pour avoir remarqué la fréquente signature de l’araignée, j’ai eu pour nom de code sur plusieurs forums Arachné, celle qui rivalise d’adresse avec  la fileuse céleste…….Bonne journée à vous, mes amies et mes soeurs de la …Toile!

Il y a beaucoup d’arbres dans l’oeuvre de Rackham, car les arbres sont un des vecteurs du monde féerique, mais ici, la jeune fille n’est pas une fée, c’est le génie de l’arbre qui est ailé. (Tout ça pour Ella  et à partir de son commentaire, merci à elle, j’ai aussi de nombreux livres sur cet illustrateur des contes les plus célèbres)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.