LIBRE comme l’air, libre comme l’ART: concours textile

Merci à Anne Prunet pour son envoi de fournitures pour les ateliers de broderie avec les enfants de Pondichéry, son blog créatif : nanouanne.blogspot.com/

Merci aussi à Mary Laure du blog  mleclectic.canalblog.com  qui en plus des tissus et fils  a eu l’idée de joindre des tas de mini-trousses de couture offertes dans les hôtels; son envoi comme ceux reçus m’a fait fondre de gratitude.

Vous êtes merveilleuses de générosité. Je ne peux envoyer une carte à toutes, faute de temps, mais là-bas, je partagerai avec les enfants votre souvenir et vos attentions, je ferai des distributions dans l’orphelinat où vit Arokyia ma filleule. Cette année est spéciale pour moi, entre décès, mariage, évènements de la vie, et je suis un peu débordée, mais mon cœur est vaste: il y a de la place pour vous toutes!!!

——————————————————————————————————–

Libre comme l’air, libre comme l’art, libre, en somme! Quel mot, quel  programme: l’expression était le thème du concours de la  prestigieuse XI° Triennale Internationale des mini-textiles d’Angers; rien à gagner, tout à tenter! Etre choisi est une réussite personnelle, une sorte de reconnaissance; pour cela faut-il tenter le tout pour le tout, se lancer un défi!! Et juste un trimestre pour se mettre au travail et le mener à bout! Peu importe si mon œuvre n’a pas été retenue, je l’aime, elle est gracieuse…

figure libre

Libre comme l’art: 

Deux conditions: contenir du tissu, du fil, du textile et faire au maximum 12/ 12/12 cms! Aussi, en fils multicolores brodés à la main  au point de feston sur un support modelé en très fin laiton (+ glitter)

Jaillissement presque spontané après un moment de réflexion: j’ai dessiné-modelé une danseuse ou une gymnaste avec un ruban qui fait des boucles et des boucles, liberté créatrice, liberté du corps d’artiste, corps libéré, figure libre….

« Tu n’as jamais soupçonné que tu étais immense ?

Que cette immensité était repliée en toi ? »

(Jacqueline Kelen)figure libre 2

Ce n’est pas le but qui compte, mais le chemin sur lequel avancer…en dansant. Libre!

La sportive accomplit ses arabesques sur un parquet marqueté (imaginez la taille en vous rappelant que cela ne doit pas dépasser les 12 cms!) Ce socle a été créé par mon voisin artiste-ébéniste généreux et talentueux et âgé de 84 ans, voire plus…Figure libre comme l'art 2

« Il y a dans la capacité d’émerveillement,

L’un des secrets de l’ENERGIE vitale »

Sylvain TessonLibre comme l'art

J’ai voulu rester sobre; j’aurais pu imaginer un peu plus,  un rien au-dessus, rêver d’un dais étoilé, que sais – je moi, juste pour le plaisir de  faire; ne pas s’arrêter, surcharger est une tentation… ou prendre le temps de regarder ce qu’on vient de terminer: Poursuivre et mettre un point final, c’est autant un défi que celui de commencer…

Figure libre comme l'art 1

Même dire « au revoir » est difficile; pourtant, chaque fois, on y parvient à ce moment où nos routes se croisent……………A bientôt, donc!Figure libre triennale d'angers

 


Commentaire

LIBRE comme l’air, libre comme l’ART: concours textile — 14 commentaires

  1. J’aime la sobriété de cette gymnaste. Tu as bien fait de ne pas surcharger : c’est juste, élégant… parfait. Ta silhouette est très gracieuse, pleine de légèreté… Et j’admire également le travail de ton voisin sur la marqueterie : c’est un vrai quartier d’artiste 🙂 Bisous

  2. Libre comme l’air …libre comme l’art ..libre de créer l’image que le mot nous inspire …wouah Anne quel beau théme ….gracieuse ta petite gymnaste en équilibre ..le trois D …etait – il demandé ou alors juste ton idée ..si oui chapeau l’artiste .cela se rapproche de la sculpture.. dommage on ne voit pas bien les détails sur la photo…bravo aussi pour ce beau et fin travail de marqueterie de cet artiste ébéniste …

  3. Oui, mon voisin est un vieux monsieur habile dont la vie n’est pas facile; je lui sais gré de ce travail; il est en train de me faire un livre coffret avec des initiales gravées, une merveille (il m’en a déjà fait un pour moi!)Bon week-end Marie- Laure!!!

  4. Gigine, la 3D n’est pas demandée ou imposée, mais les mesures données étant 12/12/12, pourquoi pas? avec une fille restauratrice en sculptures du Patrimoine, je pense souvent en volume. Pas possible de faire une photo de détail, du moins avec mon APN, car les dimensions sont petites, ce n’est que du fil de laiton et du feston, plus du « glitter ». En revanche, on voit bien le travail miniature de marqueterie incroyable de mon voisin…Bisous à toi!

  5. En cliquant sur l photo,j’ai pu voir plus en détails. Décidément, broder est une deuxième nature pour toi. Broder en 3D!!! C’est étonnant! Ta gymnaste est très belle,aérienne et tu as eu raisn de t’arrêter là. L’essentiel est là,l’essence est là! Bravo aux deux artistes 🙂 Et bisous pour toi.

  6. Aussi fine et élancée que tu peux l’être chère Artis’Anne… Représenter une gymnaste lançant le ruban en fils et en laiton fallait le faire… alors peu importe si le jury n’a pas retenu ton oeuvre, l’important a été de la réaliser et de te faire plaisir… Félicitations à ton adorable voisin, son travail de marqueterie est admirable.
    Tu nous quittes déjà ? non j’espère bien que tu nous donneras des nouvelles d’ici Noël. Bisous et bon week end

  7. Merci Annie, en fait, j’aurais pu faire différemment, autrement; faire son auto-critique permet d’avancer aussi; c’et une manière de ne pas en rester là!!
    Amitiés! Aujourd’hui sur Flickr, deux papillons vont se poser…

  8. Oui, la sélection est dure, Mijane, je le savais, c’est normal, l’expo est superbe, j’irai; ils nous tirent vers le haut. Mais je regrette pour mon voisin à qui j’ai expliqué…Amitiés!

  9. Merci Sandrine, danse de vie, cette vie qui continue de m’habiter, cette nouvelle vie à laquelle je m’habitue………..Gros bisous à toi!

  10. Audace, je ne sais pas, Elena, j’ai fait selon mon inspiration……..Mais c’était long et pas aussi évident que ne le laisse supposer la grâce de la gymnaste!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.