Sac- médecine, amulette, gri-gri: quand deux sorcières se rencontrent:

 Namasté!

1-Vous allez voir le lien entre ce  qui suit et qui semble un peu fourre-tout ; cela ne l’est pas. Venezia connaît l’Inde et c’est d’ailleurs grâce à une de ses recettes que nous avons commencé à échanger!Tournons les pages de l’album de voyage bien plus gros que ces quelques photos:

Images d’Inde, l’ombre alterne avec la lumière: Statue de Gandhi à Clacutta (2)

Char de mariage et Gandhi, ombre si présente:statue Gandhi in KolkataStatue de Gandhi à Clacutta (1)Dans une grande artère de Calcutta, un indien fait sa toilette, mais au marché des fleurs, opulence florale et colorée:fleurs indiennes 1 (2)

Un enfant se faufile à l’ombre d’un tag ancien, un camion magnifique est chargé de fleurs…Calcutta dans l'ombre communiste (1)

camion typiquement indienLe poids coloré des fleurs vendues par guirlandes, bouquets, ballots, la récolte est incessante, inépuisable: (dans quelque temps, allez sur Flickr, vous aurez bien plus de photos si vous désirez voyager par la pensée!)fleurs indiennes 3 (1)fleurs indiennes 1 (1)Enfin, les fameux « oeillets d’Inde » (marygold ou carnatius)fleurs indiennes 3 (2)

2- Venezia est une alchimiste qui concocte des recettes savonneuses et mousseuses ou des baumes apaisants; c’est la Princesse au petit pois: http://princesseaupetitpois.eklablog.com/

Pour elle, un sac médecine, un sac à gri-gri protecteurs, un clin d’oeil amical à porter autour du cou, accroché au montant du lit, dans l’entrée, dans la chambre….DSCN6796

Dessus, une pièce (=la fortune), une plume (= la liberté et légéreté de l’esprit) deux anneaux de fil, pour la fidélité à l’autre, à l’ami fut-il de ♥, à soi-même, deux breloques :serrure et cadenas (protection et ouverture, résolution des problèmes)DSCN6794Dedans, des graines pour la vie et la renaissance,, un tissu pour la reconstruction, la guérison et un éléphant porte-bonheur, un petit fagot (le bois= la vie) lié d’un fil d’or qui relie la terre au ciel, le corps à l’esprit, une médaille pour la protection…DSCN6795

« Tout prend SENS, tout prend VIE, tout est INFINIMENT PRECIEUX. On a envie de dénombrer ce qui surprend, ce qui ENCHANTE, ce qui ravit et d’écrire comme Marco Polo notre propre livre des merveilles du monde… »J.Kelen

Beaucoup de texte pour un petit rien … me direz-vous, c’est que le rien a du sens et du ♥. Je ne le trouve pas vilain, mais un brin mystérieux; ce n’est pas le 1° que j’offre, ni le dernier!sac médecine

A mardi soir amies fidèles ou qui l’êtes moins…On fait ce qu’on peut, pas toujours ce que l’on veut; je le sais bien d’expérience!


Commentaire

Sac- médecine, amulette, gri-gri: quand deux sorcières se rencontrent: — 28 commentaires

  1. Je suis certaine que Venezia va adorer ce sac médecine…
    Et tu as raison, ces potions sont magiques, je suis une fan de longue date !

  2. Merci pour ces nouvelles photos. La seule qui me dérange est celle de cet homme qui se lave en pleine rue mais si j’en crois des amis qui aiment ce pays et ses habitants autant que toi c’est quelque chose de courant et de non choquant. ..
    Les gris-gris, amulettes et porte-bonheur j’y crois et j’en posséde alors je respecte ce genre de croyance et tu as bien raison d’en parler, d’en fabriquer et d’en offrir…
    Bonne semaine et grosses bises

  3. Le gri-gri si joli est accroché au dessus de mon ordi! Le reste a filé dans ma chambre! Mille mercis ma chère Anne aux doigts magiques
    je suis en train de te chercher mes photos du marché aux fleurs de Calcutta, mon vieil ordi étant KO, les photos sont quelque part sur des cartes mémoire, car elles n’ont pas suivi sur le nouvel ordi… mais tout n’est pas perdu, ton gri gri veille!

  4. J’aime beaucoup les fleurs et j’ai un peu tendance à imaginer le Paradis en version « marché aux fleurs indien  » !
    Pour le petite sac , une amie m’a offert un jour « une trousse de secours » dans cet esprit .Lorsque je la regarde simplement , ça va mieux …
    Je t’embrasse

  5. Ce char est splendide. Mais si le siège principal sert aux mariés, à qui est dessiné l’autre siège, plus bas?
    J’aime beaucoup ces petits sacs pour les symboles qu’ils transportent.

  6. Ombre et lumiére …fleurs et gri-gri porte bonheur…tes petites créations sont de belles pensées amicales signées d’une jolie petite plume bleue..Oui les plus beaux gri- gri Anne se sont les amis que l’on porte en son coeur ces peintres qui recolorent votre ciel gris de leur palette porte-bonheur… en Inde ou ailleurs …..

  7. Nansou, je crois que j’ai « rencontré  » Vénézia sur ton blog……….Mais ses recettes indiennes (un pays qu’elle connait) ont fait tilt!! Vous êtes différentes: j’aime les deux!

  8. Mijane,, je te comprends, je l’ai pris de dos, c’est la 1° et seule fois que je vois ça, en plus dans une grande artère Kolkata! Cela choque les occidentaux, pas les indiens. quant aux gri-gri, c’est sympa!

  9. Merci Vénézia, ne te mets pas martel en tête; si tu trouves un jour ta photo…….Ce sera tant mieux.
    Je te recommande le livre qui est sur u ne des photos; j’ai fait beaucoup de choses avec, à ma façon, avec ce que j’ai…………….

  10. Tu vois: Sandrine, le pouvoir des pensées magiques!!! Le marché aux fleurs de Calcutta, c’est quelque chose, mais « paradis », je ne sais pas…….Il y a beaucoup de fêtes en Inde, et les fleurs y ont toujours leur place, en guirlances plus qu’en bouquet, mais c’est dingue ce qu’ils arrivent à faire avec des fleurs………….

  11. Ce jour-là, Fleur de lis, j’aurais pu faire des photos toute la journée…………….Une sorte d’enchantement ou plutôt de fête des yeux!

  12. En fait, Gigi, les indiens sont croyants, mais cela ressemble aussi à de la superstition; en tout cas, leur sens philosophique de la religion les rendent ouverts au monde, ils accueillent les évènements de la vie, les gens, les étrangers…………..

  13. Je crois que cela le vaut, mais tes petites sont un petites; a moins de le leur lire! en fait, je ne regrette pas cet achât! Tu peux le feuilleter dans une librairie!

  14. que de choses dans ce cadeau, Anne, et je ne parle pas des choses matérielles qui le constituent mais tout ce qui accompagne ce présent…et qui lui donne une valeur incalculable…
    en oyant les photos que tu nous montres d e l’Inde dans cet article, je te demande s’il est facile, la première fois qu’on y va, d e passer du dénuement (cet homme qui s e lave dans le caniveau et etc….)à l’opulence de couleurs, d e parfums? N’y a t il pas un choc à chaque fois , une sorte d’ oscillement qui, non contrôlé, peut absolument choquer?(choquer dans le sens de renverser ou paralyser) …Ou bien d’emblée s e laisse t on porter par ces pôles qui ne s’opposeraient pas mais se complèteraient?????
    Bisous

  15. Mamaz, je comprends ce que tu veux dire, mais aussi tu donnes la réponse; je dirais qu’en France, la misère se cache, en Inde, tout se complète; je n’ai jamais vu de mendiants (très peu sur les 5 voyages=; il y en a dans le métro parisien; ceux qui mendient à Paris ont été faire leur toilette au Secours catholique, au secours populaire………………Ils font tous des petits boulots, avec fierté. Le problème est vaste, mais tu sais: ils ont un président qui devraient encore aider à se retrousser les manches! Mes amis et moi, sur 5 voyages ont a constaté de TRES grands changements……………Amitiés!

  16. j’aime beaucoup le petit sac plein de symboles…je suis très sensible à ça….j’imagine que fabriquer un petit sac est méditatif comme faire un ‘prayerflag’ aussi….. enfin pour moi ça marche quand je fais un ‘prayerflag’.

  17. C’est exactement CA, Anja, et beaucoup de filles-conditionnées négativement- qui entendent le mot prières fuient; alors que créer avec une intention positive toi qui crées
    et celui pour qui tu crées te relie avec le reste de l’humanité : les bien-portants, les malades, les créatifs! Merci de souligner ça; le monde va mal, fautes de gestes symboliques des uns et de tous les autres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.