Textes et textiles 1/2

Livre textile: autour d’une citation.

Le sous-titre pourrait en être: autour des mystiques .

J’aime beaucoup l’écrivain Jacqueline Kelen, et surtout son livre autour de la fée Mélusine (Mélusine ou le jardin secret) Récemment, elle a publié un livre sur Hadewijch d’Anvers (une béguine du XIII° siècle: Hadewijch d’Anvers ou la voie glorieuse); traversée poétique de l’Amour (dont parlent si bien les poètes mystiques); de là,  en état de grâce, je suis  tombée sur une phrase de celui-ci qui demandait : »Penses tu que ce soit là une petit chose que savoir vivre ; non seulement une grande,mais la plus grande ». Et, de là, sur une autre (de St-Bernard)qui me « parla » aussitôt, et à laquelle je décidai de composer un livre textile: 1- dans un tissu ancien, je découpai une doublure que certaines qualifieront de « vintage », et travaillai à un livre accordéon autour de la citation (vous la reconstituerez au fur et à mesure…) 

Elle allait bien avec le sens du texte. 2- j’imaginai une couverture qui aille avec la citation:  ciel bleu , vapeurs célestes, feuilles d’arbres matelassées, quilting….Le bouton est en Fimo, une fleur sombre réalisée par l’amie Florence (http://thyflo.canalblog.com/):

3- Le choix du tissu ne suffit pas; encore faut-il qu’il soit adapté au SENS de la citation, je tiens à ceci qui n’est pas un détail pour moi; (je souligne une fois encore le rapport étymologique entre texte et textile). Et je composai l’intérieur ou page de garde:

4- C’est là qu’intervient le pur plaisir de la création, de la composition, du choix de la broderie; je suis partie des mots, je les ai brodés au point droit relacé, et j’ai laissé vagabonder ma plume-aiguille, le temps s’arrête, je retiens mon souffle, la main avance seule, la ligne du texte aussi:

Une dentelle teintée se pose, accord  qui me convient, illustration en  vis-à-vis en  appliqué rebrodé, matelassé, orné d’un gros tournesol bouton:

En préambule, j’ai parlé d’Hadewijch dAnvers; les mots qui suivent sont d’elle, je vous les offre en guise de signature amicale (vous trouverez la suite du livre un peu plus tard): »Quand viendra le déclin de toute chose, je sais que l’amour sera vivant et que nous marcherons en sa clarté d’aurore »

Autre sujet:mercredi; la suite de celui-ci: vendredi!! Adiu!!!

PS: Régine, je t’ai laissé des commentaires sur ton blog.Les as-tu lus?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *