Une porte, un oiseau…L’envolée, œuvre textile

Pour l’exposition de 3 mois en Italie (14 décembre 2019), un panneau en beaux tissus teints DIY et imprimés du commerce; je voulais tenter de les associer ce qui est rarement essayé; il me semble avoir réussi ce défi -là.  L’oiseau que j’avais créé (trait continu brodé -main) répondait sans que je le sache à l’oiseau de l’association; il a donc été choisi pour l’affiche; la graphiste a fait un beau travail!

Je voulais figurer mes voyages, mon besoin souvent de partir, loin ou plus près…………J’ai donc attrapé dans mes réserves personnelles, un tissu que j’ai teint et trouvé lumineux, presque trop. Je l’ai donc utilisé sur l’envers! (Avocats, curcuma et technique du Tie and dye) Autour, j’ai monté une porte, un thème que j’affectionne; d’ailleurs, au départ, mon quilt flirtait avec un projet de porte d’or ou quelque chose comme ça…

Peu à peu, en me servant plus ou moins d’une sorte de technique de log- cabin, j’ai créé ma porte, une idée comme fil conducteur: tissu japonais, tissu provençal en bandes, batik……….Beaucoup, vraiment beaucoup d’essais et rapprochements de tissus, couleurs… avant que cela ne me plaise; la porte est placée sur un large coupon de lin (1.20 sur 94) :

Essai de placement

Un de mes essais: Les ronds me plaisaient bien, mais ils avaient l’air de tomber, plutôt que de s’enfuir! Comme je travaille beaucoup pour créer mes dessins de broderie ou piqué libre, j’ai créé le dessin en trait continu d’un oiseau s’envolant dans la lumière, pas tout à fait dans la diagonale. Il a été repris sur l’affiche (voir plus haut) . Broderie au point avant relacé:

 “Etre surpris, être émerveillé, c’est commencer à comprendre”.
( José Ortega y Gasset )

Envolée, panneau textile et dessin au trait continu brodé

Dans la foulée, j’ai préparé au dos (doublure) l’étiquette; les dessins au trait continu sont formidables à broder en piqué libre; c’est pour cela que je crayonne beaucoup, presque tous les jours, ce style de dessins qui délie la main; l’oiseau du dos du quilt est différent de celui brodé à la main et qu’on voit s’envoler vers la lumière. D’ailleurs , j’ai fait celle- ci directement à la machine (vous le savez: je ne suis pas outillée pour ça, mais j’adore dessiner ainsi)!

 » L’homme a été créé afin de soulever le ciel ! »

(Rabbi Ménahem Mendel de KOTZK )

Le voilà au sol, prêt à être doublé.

Peu à peu, essais après essais, l’idée a germé, porté ses fruits et l’œuvre prend son envol. Un jour, je ne sais plus dans quel livre, j’ai lu ceci qui dans mon cas pourtant, souvent, semble contestable; créer est intéressant, réaliser, parfois moins; dans ce cas, finir, c’était parvenir au bout du rêve; il se poursuivra autrement.


« L’étape de l’action est une étape souvent très satisfaisante dans le processus de création car vous ne faites plus que rêver,  vous  concrétisez ce à quoi vous aviez songé ; les choses prennent forme devant vos yeux. Quelque chose qui était invisible devient visible. »

Les portes sont là pour être franchies, invitation au passage, à l’évasion; l’œuvre elle- même se détache du créateur, vit sa propre vie:

La lumière vient caresser la porte dorée; je suis l’oiseau des yeux, je deviens l’oiseau, je m’enfuis…..A bientôt!

La prochaine fois, un Bouddha, un cyanotype, de la rouille. …Toujours pour l’expo prochaine de 3 mois, en Ombrie SOGNI D’ORIENTE, SGUARDI D’OCCIDENTE.

Dernier article sur l’Inde juste en dessous; c’était un moment intense de mon voyage.


Commentaire

Une porte, un oiseau…L’envolée, œuvre textile — 19 commentaires

  1. Félicitations pour ta sélection, l’affiche est très belle.
    Associer les thèmes de la porte et de l’oiseau, quelle bonne idée, bravo pour cette nouvelle création.
    Les citations qui accompagnent tes présentations sont bien choisies et très stimulantes aussi. Merci, Anne.

  2. Bonjour l’écureuil! J’ai aimé faire ça en grand, faire envoler mon oiseau, faire décoller ma création! Bises et bon Week- end!

  3. Bonjour Tania, on nous a demandé nos dossiers de présentation , on a été acceptés; merci de nous en féliciter; depuis, on travaille sur le thème.
    La porte chez moi, c’est du constant. J’aime ce thème, j’aurais trop à dire sur le sujet, j’élude…Merci pour ton message, merci de lire les citations. A bientôt chez l’une ou l’autre. Bon Week-end!

  4. J’aime ce tissu teint maison sur lequel un fil bleu dessine d’un trait l’oiseau voyageur messager de souvenirs indiens….on suit l’oiseau des yeux …vers cette porte ouverte comme une invitation a franchir celle de l’expo della città della pieve per vedere gli artisti Anne e Marc..impressioni di viaggio in Inda..bravo et beau succès a tous deux

  5. Oui, j’aime moi aussi le tissu de fond; il est de l’autre côté un peu vif! J’ai deux ou 3 oiseaux que je faits ainsi et j’ai appris à certaines indiennes à le dessiner; elles n’en revenaient pas de les réussir! Je les dessine souvent pour les faire sans pied en piqué libre; là, c’est à la main. tu aimes toi aussi, les oiseaux. Oui, c’est une invitation ET TU ES INVITEE. Bon dimanche!

  6. Ton tissu teint maison est vraiment magnifique : léger et aérien. Il se prêtait admirablement à l’envol de cet oiseau. Et ta porte me fait penser à ces portes orientales, souvent richement décorées. Une très belle réalisation ! Bravo ! Bisous

  7. Bonjour

    la dernière photo avec ce rayon de soleil qui effleure les ailes de l’oiseau …
    pour moi cette porte est plutôt une fenêtre , la bande de tissu horizontal me faisant penser à un garde corps.

  8. J’aime bien ton mélange de tissus teints ou de différents coins du monde. J’aime ce trait continu de l’oiseau. J’aime la porte en bas, comme un palier vers une forme de liberté. Bisous doux, très doux.

  9. Oui, Marie- Laure, mais j’ai bien cherché dans mon stock avant de trouver celui qui convenait. ET puis, j’ai retrouvé celui- là; j’ai vu tout de suite que c’était le bon. Que d’essais avant! Porte orientale, oui aussi!! Merci à toi, bons baisers!

  10. Bonjour Françoise, je vous ai répondu en privé.
    La barre horizontale, c’est pour structurer l’espace; à vrai dire, c’est une éclaircie plus qu’un vraie porte ou une vraie fenêtre. L’accent est mis sur la lumière, l’oiseau! Et c’est plus abstrait ou symbolique que REEL. Je crois qu’Annie, voir plus haut a bien saisi!
    A bientôt, j’espère!

  11. Annie, tu m’épates (bien que je soies habituée ta grande compréhension clairvoyante), oui, c’est abstrait, c’est le garde fou, c’est le palier d’où monter plus haut comme une flèche.
    C’est toi, la flèche!
    Bons baisers!

  12. Je te posais moi aussi la question en privé sur la bande de tissu qui barre cette porte dans le bas ..je me doutais que tu l’avais ajoutée pour casser la hauteur de ce panneau uniforme..mais peut être que l’idée de Françoise d’un garde corps de fenêtre en y ajoutant qq barreaux ou volutes aurait été plus compréhensible aux regards non habitués a traduire de l’abstrait …ceci dit on peut y voir aussi comme Annie un semblant de palier ..mais quelque soit le point de départ l’oiseau s’est envolé …volare nel blu dipinto di blu felice di stare lassú ….merci pour l’invitation Anne …J’aime l’Italie et les expos ..hėlas je n’ai pas la possibilité de faire un tel voyage…

  13. L’endroit, l’envers, après tout, ce n’est qu’une question d’angle de vue ! Et tu es une magicienne pour révéler l’invisible à nos yeux. Bizz

  14. Des barreaux, Gigi, alors que je parle d’envol, de liberté? An non, surtout pas!!! Ni des volutes, ni RIEN. L’oiseau s’envole………..Sans contraintes, ni joliesse, ni réel, ni quoi que ce soit! Epure………….

  15. Suggérer, Patchacha, il faut juste suggérer, pourquoi appuyer, etre disert, explicatif? Alors merci pour tes mots et l’invisible révélé!

  16. S’envoler Anne c’est aussi pour moi se LIBERER de certaines contraintes …j’ai imaginé.l’oiseau ayant pris son ELAN sur les barreaux d’un garde corps de fenêtre pour voler vers un IDEAL …une image qui donne il me semble plus de force au mot liberté….ton image est plus simple seule une bande de tissu vient barrer l’espace..a chacune son imaginaire sa vision son interprétation..mais tu le sais j’adore toutes les images …seul l’abstrait n’habite pas mon imaginaire ….bises et belle journée

  17. Je crois que votre travail nous touche toutes et nous y réagissons selon notre personnalité…C’est le propre d’une œuvre d’art d’être vue, reçue de plusieurs façons.
    Françoise

  18. Bonjour Françoise,c’est juste; on ne tient pas de blog si on ne veut pas se « frotter à l’autre »
    Ceci dit, on s’expose aussi. Parfois, certains s’obstinent à penser selon leur point de vue sans vouloir s’ouvrir à autre chose, changer leur façon de voir et donc de penser! Le plus important est ce que vous écrivez: qu’on soit tous touchés, qu’il y ait une contagion de l’œuvre, de son émotion, de l’auteur aux autres.
    C’est toujours intéressant de se « confronter à l’autre », ceci dit. Mais, juste pour écrire un commentaire ne pas s’obliger à « chercher la petite bête »… .Se rappeler que celui qui prend la peine de travailler sur un blog est chez lui aussi, dans SON espace….Bref, du pour et du contre; parfois, l’envie d’arrêter, parfois l’envie de partager, jamais celle de polémiquer. Le monde autour s’en charge assez! Amitiés à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.