6 années de créations textiles sur le Causse: rétrospective

Tous les ans, tous les étés, je participe à l’animation de l’ancien terrain militaire, avec mon Installation sur un lieu aimé, habité: le Causse en Périgord, entre Coulaures et Sorges. J’en suis à la 6° année d’Installation; j’ai  toujours aimé réfléchir au sens de mon travail et de l’Installation, préparer, procéder à l’Installation . Mais surtout penser à ce lieu comme un lieu de mémoire et de vie. Procéder à une Installation qui soit le souvenir de ce qui a existé, de ceux qui y vécu, y ont travaillé, sont passés… Bories sur le Causse de Sorges (24)

Rappel: cliquez sur certaines photos pour agrandir.

1-En 2012, la veste de mémoire, installation qui parle du labeur des travailleurs sur le Causse du Périgord, entre bories et vieux chênes: Installation 2012 -1 Causse de SavignacInstallation 2012-2 Causse de Savignac

« L’inconnu est de plus en plus proche. Il ne se déguise plus en terres lointaines, en azurs, en chimères. Assis là sur la chaise, il t’attend devant la porte »

J-M.Maulpoix

2- 2013: Installation d’un tissage naturel entre 2 arbres, un gardien ailé veillant sur le tissage d’herbes et de fleurs.Installation 2013 -1 Causse de SavignacInstallation 2013 -2 Causse de Savignac

Installation 2013 -3 Causse de Savignac Ne soyez pas triste si vous faites quelque chose

de noble et de beau et que personne ne le remarque.

Car tous les matins le soleil donne un spectacle

magnifique et pourtant la plupart des spectateurs

sont encore en train de dormir. 

John Lennon (1940 – 1980)

3- 2014, Installation : L’uni-vert de Mamie du Causse:

Rêverie autour d’une périgourdine: elle attend son travailleur de mari, parti faire sa vigne sur le causse; elle attend avec son canevas, sa vieille cafetière et la Ricoré, le chat qui sommeille et garde, la vieille poule, les tissus clinquants années 50, le trophée du chevreuil pendu près de la pendule…Il est coupé dans une nappe brodée. Le tissu pour mémoire, des blouses, des reprises, des trousseaux…Installation 2014 Causse de Savignac

4 -En 2015, Installation autour du souvenir de la Glycine, peinture textile, tissage d’herbes et plantes…

Détails de l’ Installation:Installation sur le Causse 2015-1

Installation sur le Causse 2015-2« Pour faire une prairie,

il faut un trèfle et une abeille,

Un trèfle et une abeille,

Et de la rêverie.

La rêverie seule suffira

Si les abeilles sont rares. »

                                                             Emily DickinsonInstallation sur le Causse 2015-3

5-Pour l’installation 2016:  j’ai travaillé sur le temps, la mémoire ouvrière, les outils, le métal rongé par la rouille:Installation sur le Causse 2016
6- Participation double: la 1° en collaboration avec l’artiste Pierre-Marc Encina, voiles bleues et rouges qui voilent le paysage et font écho au bleu de mes cyanotypes:Installation et cyanotype sur le Causse

  Installation cyanotype et oeuvres de P.M.EncinaMa création personnelle de 2017, parle de nouveau, encore de mémoire: celle des enfants qui jouèrent, vécurent là, revinrent parfois, grands, mais aussi ceux dont le souvenir reste, les passants du Causse, ceux dont la mémoire rétinienne garde le bleu souvenir …Si je peux, à ce sujet, je vous montrerai une photo inédite intéressante.

Détails:details installation cyanotype Causse 3details installation cyanotype Causse 2details installation cyanotype Causse 1

Cyanotype double, installation sur le CausseJ’ai retrouvé mes souvenirs, en espérant que vous avez apprécié de marcher à reculons, de mettre vos pas dans les miens; sans doute, y aura-t-il d’autres expos, d’autres Installations sur le Causse ou ailleurs, mais je tenais à dire ma joie de participer à ce rêve d’un lieu idéal, sorte de paradis perdu qui resterait à jamais dans nos mémoires. Land art sur le Causse de sorges et SavignacL’Installation sur le Causse est visible jusqu’à la fin août.

A bientôt!


Commentaire

6 années de créations textiles sur le Causse: rétrospective — 21 commentaires

  1. De jolis souvenirs… Je me rappelais de certains, j’en avais oublié d’autres. Tes créations sont toujours si variées… Dommage que ce soit si loin de chez moi. Gros bisous

  2. ton tissage qui s e confond avec la nature est un émerveillement et tes glycines , fleurs d e ma toute petite enfance parisienne me vont droit au coeur…Bisous,Anne, deux de mes petits-fils pour 24H,ce qui doit te sembler un détail, ahah…suffisent à mon bonheur de fin de semaine…

    • Ne me parle pas de petits-enfants, j’en ai 8 pour le moment, ça défile, et la maison est dans un état……………..Mais oui, je les aime tels qu’ils sont dans le cœur des femmes est grand!!! Biz Mamaz!!

  3. Ah la veste bleue ..veste mémoire..veste émotion … un bel hommage aux travailleurs du Causse …j’avais beaucoup aimé cette idée …tout comme celle de ce tissage d’herbes et de fleurs….merci pour ce rappel pour ces mots de John Lennon ..et pour ces deux belles photos des bories et de cette coupe de tronc d’arbre au graphisme tres interessant….

    • Merci Gigi, ce lieu m’inspire oui; le jour où ce ne sera plus le cas, je ne participerai plus, mais j’ai déjà une idée pour l’an prochain…………….

  4. Quelle richesse! J’aime tes différentes approches et ces hommages aux hommes, aux femmes, à la nature, au travail. As-tu vu mon courriel où je te parle de tissus pour toi? Bisous doux.

  5. J’imagine ton bonheur à participer à ce très bel hommage ! c’est parfaitement réussi , j’adore et serais heureuse de pouvoir l’admirer en vrai … peut être un jour … en attendant je t’embrasse en te confiant que ton travail est noble et beau et que chacun peut le remarquer ( belle citation de J Lennon)

    PS : ce soir sur Arte les Beatles à l’honneur avec un film et documentaires qui suivent …

    • Merci Maïté, tu n’es pas si loin. si tu veux venir, je ne serai pas dans le coin, mais l’an prochain? Une belle balade pas si loin de chez toi… Comment vas-tu? Bises amicales!

    • Beaucoup de bleu, dis-tu? Je crois Vénézia que non, pas tant que ça, surtout cette année; mais en fait, les cyanotypes chez moi c’est déjà une histoire de 3 années, et c’est la 1° fois que j’en fais pour le Causse. Je les ai vus, la semaine dernière. Ils avaient peu évolué…

  6. J’y ai vu beaucoup d’azur: vente de travailleur en jean… bleu, fond bleu pour les petits personnages, bleu et mauve pour la glycine, cyanotypes bleus… mais chacun ou chacune voit le monde à sa façon…
    bises

    • Tu n’as pas tort, Martine. Chacun voit le monde à sa façon, mais le regard de l’autre change notre perception. Cette confrontation est franchement intéressante! Merci, donc!

  7. toutes ces oeuvres sont empreintes de l’essence de cette nature sauvage, dure et sensuelle à la fois,
    elles attirent et retiennent le regard et touchent la sensibilité.
    Belle! cette évocation…

    • Bonjour Poussine, merci de ta visite, j’essaie d’être en accord avec ce lieu. Pendant l’année je note des idées qui y seraient possible. après, je laisse les œuvres à la pluie, au soleil, au vent…et au regard des visiteurs!Amitiés à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *