« Ce monde qui est en nous » (3/5)

(3/5)

Cet article est la suite de Un nouveau journal textile (16 juin dernier) et Ce qui n’a jamais été réuni maintenant cohabite (19 juin dernier).

Le titre de celui -ci fait référence à la citation de Marguerite Yourcenar:

« Ce n’était pas trop de toute une vie pour confronter l’un par l’autre ce monde où nous sommes et ce monde qui est nous. »

Ce monde qui est en nous est fait de milliers de petits riens de notre quotidien tissés à notre histoire personnelle. D’abord, gros plan sur l’aumonière rose (pour dragées) parce que dans l’article précédent, j’ai oublié; or elle est superbe! Imaginez une trentaine de celles -ci dans le compotier du  repas de baptème!3gros plan

Dans les roses d’organza, des bouquets de pistils. La suivante est tout en dentelles blanches et minuscules jours; je l’ai rebrodé d’une rose minuscule au point de poste et ornée d’une  médaille de la Vierge,le tout est posé sur un tissu envoyé par Régine; ce cahier est une collection, un ensemble d’aumônières réunies  en cahier textile…; il fallait TROUVER LE FIL ROUGE qui court de l’une à l’autre. Son nom (vous verrez sa couverture plus tard): Fêtes d’antan……aumoniere2

« C’est en nous qu’il y a quelque chose à transformer. « (Arnaud Desjardins)

Sur la page de gauche, la photo en noir et blanc (où je suis avec ma petite sœur) est entourée d’un galon de dentelle, un mouchoir avec un A a été rapporté par Mijane (http://mijane91.canalblog.com/) d’un de ses voyages dans les îles; elle me l’a offert.pagecommunion

(http://mijane91.canalblog.com/) qui me l’a gentiment offert. Je sais que ce cahier d’aumônières anciennes a un coté désuet, mais il est sans mélancolie ni nostalgie du temps passé; le faire m’a fait remonter dans le passé et m’a procuré beaucoup de joie créative; Nietzsche n’écrivait -il pas  avec juste raison que

« Créer, – voilà la grande délivrance de la souffrance,

voilà ce qui rend la vie légère »

         A LUNDI MATIN , amies ailées, pour la suite de ce  15° cahier textile! (je ne pourrais sans doute pas vous répondre ni surfer, je rattraperai alors, lundi..)


Commentaire

« Ce monde qui est en nous » (3/5) — 32 commentaires

  1. Ravissante idée que cette collection d’aumônières
    Très désuet très touchant j’attends avec bonheur la ouverture de ce carnet

  2. Cette aumonière rose pâle est ravissante! En effet, avant, on mettait du cœur à l’ouvrage pour ce genre de fête!
    Bisous

  3. Oh ben non, Nadine, patientons, voir la couverture ce sera presque la fin…Je viens de recevoir un beau cadeau: la promesse d’un ancien cahier de couture, j’en cherchai un pour mes machines à coudre depuis longtemps…bon week-end!

  4. « Du cœur à l’ouvrage », c’et une remarque juste, une belle expression, merci! bon week-end, Joëlle!

  5. ça y est j’ai enfin trouvé où mettre un commentaire!!!!
    ton cahier textile est bien prometteur..une jolie idée pour y exposer une collection d’aumonières…celle-ci est superbe…
    bon weekend

  6. Anne V; si tout est délicat, je n’y suis pour rien; ce sont nos aïeules qui ont tout fait…..C’est juste un moyen de rassembler la collection……Bon week-end!

  7. « Fêtes d’antan » ! Quel joli titre pour ce cahier textile ! Ces aumônières sont de toute beauté et ton cahier promet d’être magnifique. Je n’y trouve rien de désuet. La beauté d’une création n’a pas d’âge.
    A très bientôt !

  8. C’est si joli ! Autrefois, on prenait le temps de faire les choses, et de les faire bien… Et avec ton cahier textile, tu perpétues cette tradition ancestrale… Merci pour ce beau voyage…

  9. Comme elles étaient belles les aumônières d’avant. Je me demande si les communiantes n’en n’avaient pas une, elles aussi.
    L’aumônière rose me ramène en arrière au temps ou l’organza et les roses se retrouvaient sur les chapeaux des dames . Ma mère en avait un .

  10. j’adore tes créations, tes réalisations ,nostalgie du passé sont absolument sublimes, l’aumonière est superbe superbe, le régal des yeux, sincères félicitations, bisess TIFFANY

  11. Quelle délicatesse, j’aime particulièrement la petite rose au centre, qui me rappelle une petite boîte où, enfant, je rangeais mes dents pour la petite souris !

  12. Coucou de loin Anne…..Elles sont jolies ces roses aux pétales ourlès sur cette aumonière des années 40….les roses continuent de page en page a nous raconter de beaux souvenirs ..quelle chance d’avoir trouvé cette aumônière blanche si finement travaillée de jours ou points de Paris…un savoir faire qui se perd …il y a bien longtemps que je n’ai plus employer ces points là …ta rose brodée semble née de ce tissu aux roses…et la broderie tres fine du petit mouchoir trouve bien sa place pres de la communiante en robe blanche qui porte ce doux prenom Anne

  13. Merci Nijenn, c’est en tout cas un support e transmission, pas inutile et délicat. MeRci de ton passage. bisous!

  14. Merci Laurence, je n’ai pas fait grand choses, sinon assembler ce qui, sinon, dormirait dans un tiroir…

  15. Lilou, merci. Oui, autrefois, le soir, à la lampe à pétroles, on décorait, on ornait………On n ‘achetait pas tout et n’importe quoi……….bisous

  16. Merci Tiffany, l’aumonière est belle sans moi, ainsi est -elle conservée, ainsi en rejoint-elle d’autres au lieu de se perdre…………..Bisous!!

  17. Merci Stéphanie, oui, le rose de la rose, redonne du relief à l’aumonière d’autrefois…………..C’est curieux de voir que peu de gens sont sensibles aux mêmes détails………………..bisous à la prairie!

  18. André, oui, un savoir qui se perd, hélas, car les kits et autres travaux n’ont absolument pas le même charme, celui de l’unicité…Le mouchoir de Mijane sera ainsi conservé, prendra lui aussi de l’âge, et continuera de parler d’amitié…………..

  19. Merci gigi, je dois t’envoyer un mail privé…….Ca va venir, mais j’ai eu une journée spécialement chargée…

  20. Ces ouvrages de fête , tout en délicatesse , sont émouvants .On imagine aisément l’application de celles qui ont travaillé pour que ces moments de fêtes familiales restent et que ces jolies traces continuent de raconter .
    Bonne semaine

  21. Sandrine,merci à toi pour ta visite et ton commentaire; je le reçois comme un cadeau; vous êts toues généreuses et fidèles, comment dire mieux? amitiés!

  22. Merci pour tous tes messages, la fantaisie et la richesse de ton blog. on s’est loupé pour les tissus ce n’est que partie remise, quand l’une et l’autre auront plus de temps. Au plaisr de te lire.

  23. ah, Victoria, fantaisiste, c’est congénital et héréditaire!!! Je fui sla routine, parfois j’aimerais un peu plus de calme………..Amitiés!

  24. C’est aussi ma philosophie ,ne pleure pas …….quel plaisir de voir ces souvenirs de moments heureux , j’aime la petite couronne et les gants blancs…..et bravo pour ce petit Jonas, qui vient aggrandir ton cercle de petits enfants!
    Bizzz…janik

  25. Tu fourmilles d’idées, mais ce qui est admirable chez toi c’est que tu les mets en pratique… je ferai bien d’en prendre de la graine ! merci d’avoir associé « mon » mouchoir brodé à tes souvenirs de jeunesse, j’apprécie beaucoup cette attention.
    Bisous heureuse grand mère !

  26. Oui, Mijane, ce mouchoir, j’ai trouvé que c’était un peu de moi (le A) un peu de toi et c’était bien d’ajouter la fêtes des amies à celles d’antan….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.