Clap de fin! Inde 2019, album 14: Lucknow

Je rentre de Venise et je parle encore de l’Inde….Ca ne va plus! Depuis la fin mars, je vous balade à ma suite en Inde du Nord; c’était un tout petit aperçu et il se termine par cet article! Après Bénarès et Sarnath, nous sommes partis plus au nord encore: Lucknow si différente, Lucknow (Lucknow est la capitale de l’État de l’Uttar Pradesh).

Au revoir, les gars; on s’en va. Juste après avoir vécu Holi. Regardez l’eau du Gange: elle est violette!

1- la ville

Dans ce Baori (puit) labyrinthique, je me suis perdue. J’ai dû suivre un groupe de visiteurs qui avait un guide.
Lucknow, ville atypique, propre, plutôt calme. ici, le Bara Imambara, monumental.
En Inde, dans le nord, en avril: le ciel bleu, la chaleur, les palmiers.
En pleine ville, en ruine, respectée: un lieu de mémoire: la British résidency (garnison massacrée lors de la révolte des cipayes)
Le collège La Martinière, un lycée d’excellence de réputation mondiale, construit par un français.

Un des beaux plafonds restaurés (collège La Martinière, Lucknow, Inde)


« Certes, un rêve de beignet, c’est un rêve, pas un beignet. 
Mais un rêve de voyage, c’est déjà un voyage. »
Marek Halter

2- Couleurs des fleurs, du linge, de la cuisine, de l’Inde; justement pour voyager encore. Et pour rêver encore:

Dernier restaurant à Lucknow, au Royal Café
En France, les roses trémières commencent en juin; en mars, elles sont déjà écloses en Inde.
En France, elles poussent en pot; en Inde, de beaux amaryllis dans un massif de Lucknow, en pleine terre……….
Le papillon venu butiner s’est envolé. Reste la fleur, rouge étendard.
Au bord de la rivière Gomti, les Dhobi, lavandiers sèchent en plein air le linge qu’on leur confie……Souvenir de Bombay (5000 personnes y travaillent!)
« Le courage de la goutte d’eau c’est qu’elle ose tomber dans le désert. » (Lao She)

3- les gens, les indiens, et moi qui pars…pour revenir bientôt en Inde…

Ils posent pour moi qui vais m’en aller; lui, on dirait Charles Bronson.

« Je n’irai pas à la recherche d’un paysage pour le découvrir ou le revoir. J’irai où les hasards, la nécessité m’amèneront,
Et parfois je rencontrerai un lieu où avoir envie de rester le temps de l’oublier
Pour un lui-même encore plus cher à qui ne demande rien. »
Guillevic

Chaleur dans un jardin de Lucknow. Je garde le sourire, mais je vais partir, quitter l’Inde que je ne quitte jamais tout à fait. Ni vous! A bientôt!

Commentaire

Clap de fin! Inde 2019, album 14: Lucknow — 10 commentaires

  1. Merci de nous avoir fait partager un peu de ton voyage… On pouvait presque ressentir la chaleur et la gentillesse des gens à travers tes photos ! Tu dois avoir hâte de repartir là-bas, plus au sud je crois cette fois… Gros bisous

  2. on s’y croit un peu … merci ! tu es très belle, tu irradies la vie … l’Inde devient ton second pays , je crois. La petite phrase de Lao Che m’émeut profondément, car elle exprime une chose que j’ai ressentie depuis mon enfance … je me suis toujours sentie une goutte d’eau dans le désert, c’est très intense.

  3. Merci pour cet autre beau voyage. J’adore la deuxième photo, envoûtante je trouve. Merci aussi pour ton magnifique sourire! Bisous

  4. Ah non, Marie- Laure, je partirai en septembre plus encore au nord. Vers Darjeeling…….Et plus à l’est aussi.

  5. Mon second pays, Isa, c’est en partie vrai; mais l’an prochain, j’ai décidé de ne pas y aller, d’aller en suisse, à New- York que je connais déjà, de changer. D’abord pour ne pas me lasser de l’Inde et puis, regarder le monde différemment……Et tu sais, justement, à l’étranger on voit comme on est petit, qu’il vaut mieux se sentir humble……….

  6. Annie, la 2° photo donne une idée de ce Dédale que sont les fameux puits. Tant à voir….
    ET nous se re-VOIR, justement. Bientôt…

  7. Bonjour Anne. Tu es radieuse sur la dernière photo, malgré le départ. Merci pour ces beaux articles sur l’Inde hors des sentiers battus. Bon dimanche

  8. Bonjour Brigitte; il faisait vraiment TRES chaud, on se couvre comme on peut avec ce qu’on a sous la main. Je repars ailleurs mais toujours en Inde en septembre; je ne montrerai pas tant de photos; le tri et la réinitialisation, c’était du boulot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.