Couture rime avec teintures (écoprint et rouille)

Notre- Dame de Paris en feu: l’Impensable qui survient et nous déchire!

En ce jour, 2 articles encore l’un au- dessus de l’autre!

1- Couture: D’abord, sur un patron déjà utilisé (voir jeudi dernier!), une blouse volantée en piqué de coton, taille 10 ans, modèle simple, épuré:

Petit volant léger qui ondule à travers le devant
Pince d’ouverture du dos avec « propreté »
Pourquoi faire compliqué quand on peut aller à l’essentiel ?

 » Elle était comme une chenille dans un cocon,
Et lui l’en avait tirée pour  lui apprendre qu’elle était papillon . »
Ken Follett

2- ECOPRINT: J’ai déjà fait des teintures végétales et des écoprint pour leur poésie, mais aussi pour fêter l’arrivée des beaux jours et l’éclosion printanière au jardin! Je rentrai à peine d’Inde et les parfums m’ont sauté au nez! A moi, les corettes du Japon, les fleurs de pissenlit, une ou deux anémones du Japon…Teinture fixée après 2 heures de trempage et cuisson dans de l’eau et de la crème de tartre

Et zou, les « gigots » d’écoprint dans la marmite pour 2 heures de cuisson!
 
« L’amour n’a pas besoin d’artifices, alors j’ai simplement ajouté une pincée de sel.  » (Ito Ogawa, le restaurant de l’amour retrouvé)
Soyons honnête: j’ai couplé la technique de l’écoprint avec celle du martelage -façon Tataki- zomé)
« Les racines doivent vous donner envie de vous déployer »
J.L.Etienne
Imaginez la suite: broderie bucolique….
Restera le souvenir heureux des jours enfuis…
Des pétales restent collés, leur parfum, leur semis comme autant d’éclats du soleil…
  •  Rouille: Enfin, pliée après avoir été coupée dans une grande bande de vieux drap rapiécé (chic! ) le morceau est passé quelques jours dans un bain de rouille et eau vinaigrée.
La reprise est cousue si finement à la main qu’on la croirait faite machine!

Résultats FORMIDABLES: la bande pliée (presqu’un mètre sur 50cms!) permet d’utiliser le centre plus uni pour broder ou même, comme j’en ai l’idée, imprimer au cyanotype; ceci est une autre histoire. Voici ma bande après impression et juste l’affaire d’une poignée d’heures.


« Sans l’élan qui nous porte vers le monde, le monde en soi n’est rien. C’est pourquoi si vous attendez passivement du monde une révélation, vous pourrez attendre votre vie entière. C’est quand vous allez au monde que le monde vient à vous. L’éveil est dynamique. Il y faut de énergie … »(Antoine Marcel)
C’est la matière qui donne les idées; elles naissent sur ces empreintes!

3- puisque ce sont les beaux jours, je termine avec une carte textile et mixed -media: tissu fleuri en fond, fleurs au vernis à ongles, galon fleuri, arbre en fleurs sur carton (boite de riz parfumé…); et le mot d’ordre découpé dans un magazine: Epanouissez- vous. C’est le moment d’éclore!

A bientôt aux abeilles venues visiter le jardin -comme vous le voyez, en pleine floraison…

Nouvel article sur l’Inde juste en- dessous.


Commentaire

Couture rime avec teintures (écoprint et rouille) — 12 commentaires

  1. Bonsoir Anne,
    j’aime toutes ces empreintes du temps qui passe et des saisons qui offrent leurs couleurs et leurs pétales.
    Quant à la cathédrale, heureusement, aucun drame humain, mais chacun est conscient de la perte et du traumatisme engendré.

  2. La druide Anne a encore fait fonctionner son chaudron magique pour notre plaisir des yeux ! Je t’imagines à faire ces tests et à adorer le résultat ! Et ce qui est bien avec toi, c’est que tu ne finis jamais de créer… On pourrait croire que tu as fini avec ce tissu, mais non, tu penses toujours à une broderie ou autre à ajouter dessus 🙂 Merci de nous enchanter ! Bisous

    • Marie- Laure, merci pour la druidesse, le chaudron magique………Et le travail? Et les idées? Pour ce que tu dis: non, je ne finis jamais, car même si je dors, ma tête crée, imagine, pense. ET le plus gros du travail ainsi se fait d’abord en moi!

  3. Oui on aime ces empreintes qui tracent les premiers traits offerts a notre imaginaire et au plaisir de la création …
    Quant a la cathédrale que dire Anne…….je pense que Maïté a bien résumé mon ressenti…

    • Merci Brigitte, oui, je foisonne d’idées, mais je manque de temps, c’est frustrant; j’ai une grande famille qui accourt aux premières vacances, et ils sont gentils; donc, je suis contente, mais…Crevée!c

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *