Cyanotypes, saison 2019 (2)

Dès que le temps est au beau, l’artisanne-textile court de sa cuisine à son jardin, du jardin à l’atelier et se livre à ses expérimentations infinies sur les cyanotypes. Pour la 4° ou la 5° année. Sans se lasser ! Tant il est vrai que

« Vous ne vous libérerez jamais de la recherche.
 Vous êtes LA recherche !
 »
( Jeff foster)

J’aime sortir en vraie git’Anne de ma zone de confort, m’aventurer, tenter, refaire ( vous allez le voir ici bas, dans cet article!) et associer; en dessous, utiliser des cyanotypes sur tissu, y piquer la Paix….

Sur un fond de cyanotype, en piqué libre, deux cartes textiles
Jeu des 7 différences d’après Picasso
  1. Sur les pages d’un vieux livre (Mitsou de Colette, exemplaire ancien débroché)J’avais déjà tenté ce support, mais le papier est fragile et se déchirait, j’ai compris l’erreur : le papier ne supporte pas le lavage. Qu’à cela ne tienne : on superpose plusieurs pages !

Voilà un résultat prometteur et plein de poésie.

C’est une impression –fantôme, car le résultat était foncé, j’ai passé de l’eau de javel avec précaution et le motif est réapparu ; c’est toujours sidérant ce miracle- là !

« Rien ne part jamais avant
qu’il ne nous enseigne ce que nous devons connaître »
(Pema Chödrön)

Ensuite, pendant que d’autres cyanotypes au soleil prépare leur magie, il suffit de travailler le 1° essai et en faire une carte textile…………….

Aller plus loin que le silence, plus loin que l’image, entrevoir le secret, le non- dit, l’au-delà des mots….
  1. Cyanotype sur bois : J’avais déjà tenté l’expérience sur un contreplaqué qui n’avait pas supporté l’eau et se gondolait de rire à l’idée qu’on puisse le mouiller !
Sera sans doute à refaire sur ce même bloc de bois, mais je ne déteste pas remettre mon ouvrage sur le métier; on apprend tant de choses.

« Il y a une faille en toutes choses,
c’est ainsi qu’entre la lumière »
Léonard Cohen 

3 –Toujours sur papier, épais ce coup- ci, deux cartes avec stencils et surtout vaporisation d’eau vinaigrée pour un résultat ancien (wetcyan) J’adore !

-Le ohm

-Le paisley (ou gotan, dessin indien qui représente une mangue) après le cyanotype, un embossage au cuivre pour accentuer l’air ancien, suranné….

  • 4-Toujours pour une carte sur papier à retravailler,  j’ai  essayer de lancer des bulles de savon qui claquent et réagissent avec le mélange de produit. Très délicat à tenter ; mais si les bulles se voient peu, l’eau savonneuse, elle, provoque une réaction intéressante !

4 –Enfin, sur un drap ancien épais et rouillé, dans le projet d’un panneau  pour une exposition sur le thème orient- occident en Italie, fin décembre 2019 ,

J’ai créé mon propre pochoir (très grand et fin) : un Bouddha  assis en position du lotus dans la main divine. Le bémol à ce travail, c’est que je l’ai posé sur l’envers, la main aurait dû être tournée vers la droite, mais bon, c’est un détail que je suis seule à voir.

Bien sûr, c’est à retravailler ; je sais où je vais : vous verrez plus tard le résultat. En attendant, j’ai aimé le fabriquer selon mes désirs ; afin de remplir l’espace laissé vide (voir citation plus loin), j’ai tout de même  posé des végétaux.   

« Il faut savoir faire de la  place
avant de remplir l’espace « 
 Thierry Janssen

« Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement. » (Bouddha)

Je vais changer tout ça, intervenir, modifier, inclure, y poser des points.

Je vous embrasse; oui, oui, on peut embrasser les abeilles, leur dire « MERCI » …A très bientôt! (Dessous, le 10° article sur l’Inde…..Et le début des fêtes de Holi)


Commentaire

Cyanotypes, saison 2019 (2) — 12 commentaires

  1. Ohhhh ! 🙂 encore des cyanotypes, j’aime beaucoup ton interprétation de Picasso 😉 et les effets avec les bulles de savon…vraiment sympa, et sur le livre, je vais garder les vieux livres de la bibliothèque, ils seront bien plus beau comme ça ( mais pour faire ça il me faudrait du soleil et pour l’instant c’est la pluie au programme!:( )
    Merci aussi pour l’inde aux mille couleurs « animales »
    Amitiés

  2. Décidément, tu ne t’arrêtes jamais de créer et d’essayer de nouvelles techniques, pour notre plus grand plaisir ! Tes cyanotypes sont de plus en plus travaillés et précis. J’aime tes essais ! Bisous

  3. J’aime beaucoup ce dessin de Picasso sur fond cyanotype et aussi cette ėtonnante impression sur bois ..réussi ton essai avec bulles de savon mais pourquoi avoir barré de traits rouges cette si belle image ?

  4. Le bois non, ce n’est pas encore ça Régine. Depuis, j’ai essayé sur pierre………Mais je les ai oubliées trop longtemps au soleil. La surexposition est mauvaise!
    C ‘est à refaire.
    Quant aux traits rouges, pour moi, l’impression est ratée, mais je sais déjà ce que je ferai la prochaine fois; donc les traits rouges soulignent le mouvement de la graminée et apportent de la couleur, soulignée par le dessous rouge de la carte. On ne peut pas plaire à tout le monde; en plus, je ne cherche pas!! Ou plutôt, j’aime aller plus loin …Le cyanotype est une chose, mais parfois, si on le juge raté, il ne faut pas non plus le jeter et en faire quelque chose, cheminer avec lui. Toujours voir……….En couleurs! Pourquoi le rouge serait- il celui de l’interdit? Celui de la copie ratée? Non, il invite à RE-GAR-DER, il montre un chemin.

  5. Merci Cécile, oui, il reste encore beaucoup à tenter. Le tout est de trouver le temps….ET le beau temps! Maintenant, je t’embrasse en bleu! Là est le ciel!

  6. Non, Marie- Laure, ils ne sont pas si précis; le préféré de l’article, c’est le Bouddha; lui, j’ai commencé à le travailler. Le projet est plus vaste que pour le reste!

  7. Oh la la, Mamaz, mais il n’est pas fini; le stencil est posé dessus, le cyanotype est fait. Mais je vais le travail, le monter………………..Merci tout de même bien que je ne pense pas que ce soit finalement très présentable ainsi!

  8. Ah oui Annie, les résultats sont variés, c’est vrai. Il ne faut pas ressembler à tout le monde; il faut être SOI, ouvrir des chemins, tenter pour Soi………..Recherche d’authenticité!

  9. Génial! Intéressant de voir l’évolution au long terme.
    J’aime les deux premiers (Picasso), celui sur fond rouge (le silence) et celui accompagné de rouille pour l’Italie.
    Jamais à court d’idées.
    Bisesssssssssss

  10. Ah Maïté, tu as le sens artistique, la vue. Car le bouddha personne n’en a parlé sauf toi. Or, ça promet d’être vraiment chouette; mais il faut voir dans le germe le fruit du travail, voir à long terme. Comme toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.