Eloge de la lenteur en broderie : slow Stitching (2) et art-thérapie

Vous aviez vu mes 3 premiers carrés emplis d’émotion, dédiés au souvenir de celui que j’aimais, voilà les 3 carrés suivants. Réalisés avec lenteur! Pour le texte, j’ai repris en partie, le précédent, sauf les citations et les photos, toujours dans le même ton, la même veine, les mêmes tissus, la même inspiration.

Le « slow-stitching », une attitude face à la vie: appelons ça ELOGE  DE LA LENTEUR!

En tout cas, en ce qui concerne ce qui suit, il s’agit d’une véritable ART-THERAPIE!

Je parle l’anglais, je le lis,  je l’écris, mais je privilégie notre belle langue française si précise; j’ai cherché un synonyme au mot « lenteur », j’ai trouvé « inaction, apathie, paresse, nonchalance, tergiversation, atermoiement, retard, pesanteur, engourdissement ».  Rien de tout ça  ne me correspond, ni ne me va: la lenteur est une attitude délibérée.!  Le « slow- stitching c’est un état d’esprit, une philosophie, une attitude: il y a le « slow- fooding », le « slow -life », …… et moi, je fais l’Eloge de la LENTEUR! Parce que, simplement, dans ce monde frénétique où tout va trop vite, notre qualité de vie passe par un meilleur équilibre entre rapidité et lenteur. En Italie, on a même institué la journée de la lenteur!

Liens en ce qui concerne le slow-stitching (ou lenteur en broderie) ou prendre le temps d’avancer pas à pas sur le chemin de la guérison

Le slow- stitching a même son magazine aux USA, son site https://theslowstitchingmovement.wordpress.com/ et surtout le livre éponyme de Claire Wellesley-Smith dont le texte  (en anglais!)est PAS-SION-NANT!!

 Eloge de la lenteur ou  chemin de l’apaisement: Il y a 17 mois maintenant, j’ai perdu mon mari; en cousant ses chemises, lentement, avec beaucoup de points kantha, j’ai pris le temps de MEDITER, de changer. Je n’ai pas PREMEDITE  chaque carré, j’ai médité en brodant simplement, geste apaisant….. eloge de la lenteur, carré 4

Du passé mais recomposé. On avance avec nos souvenirs, mais il faut en faire quelque chose…

Eloge de la lenteur, 4°carré: la chemise en madras

Un seul morceau, mais plissé dans tous les sens, brodé, réparé, reconstitué, marqué de mille traits, quadrillages, semis…J’ai observé que plus j’avançais, plus je complexifiais et enrichissais, incapable de m’arrêter; c’était, ça reste un moyen d’expression.

« Le difficile c’est ce qui peut être fait tout de suite,

l’impossible: ce qui prend un peu plus de temps.

(George Santayana)Eloge de la lenteur carré 4( 2)

5° carré en broderie lente: rien de prémédité, j’emportais le soir, sur mon canapé, mes chemises, mon carré de fond et zou, j’improvisais, sautais de caillou en caillou…

 » Va donc, d’instant en instant, comme on improvise un chemin, de rocher en rocher, pour traverser le torrent » (Benjamin Kundel)

Lente broderie, carré 5Sur un fond tissé, beaucoup de broderie encore, tant que je ne peux détailler les points, mais l’essentiel est du point devant (Kantha)Lenteur brodée: carré 5 en slow-stitching

Eloge de la lenteur: 6° carré: Ce 6° carré est un paysage, sans doute intérieur, c’est un voyage dans mes souvenirs, une contrée connue et qui reste aussi à découvrir, ancienne et toujours neuve, qui se redéfinit, s’invente un peu, se fait et se défait, sables mouvants de la mémoire…Lenteur et paysage intérieur (slow stitching)

6° carré en slow-stitching: défaire pour recréer, c’est le contraire de la mort, c’est une lente guérison, une lettre d’amour aussi, le refus que tout disparaisse:lenteur de la broderie, slow stitching

« Voir l’invisible toucher

et percevoir l’impalpable ».

(Novalis)

Merci, mes amies, fidèles abeilles; je vous embrasse. De tout cœur, très bonne fête des mères. J’ai 4 enfants, 8 petits-enfants déjà, je sais l’écrasante beauté de ce rôle et son cortège de soucis, de larmes et de joies! A bientôt!


Commentaire

Eloge de la lenteur en broderie : slow Stitching (2) et art-thérapie — 18 commentaires

  1. Une très belle façon de méditer… Tu dois repenser à beaucoup de choses avec ces chemises, des instants heureux, des phrases qui restent gravées… Un chemin intérieur qui doit t’apporter la paix. J’aime beaucoup le 6e carré, comme si les souvenirs craquaient le tissu et essayaient d’arriver à la surface… Gros bisous

    • J’adore tous ces premiers commentaires qui arrivent après cette parution; chemins, oui, c’est cela, des nœuds, des rencontres, des croisements, une route à deux multipliée à l’infini et au-delà de nos vies. MERci Marie-Laure!! bisous!!

  2. Arivée à la fin de ton article, j’avais une préférence pour le 6ème carré et puis en regardant à nouveau, tous me plaisent, tous me touchent. Quant à ce que tu écris, en citations ou explications, ressentis, je sens juste que mon coeur est avec toi. Les mots seraient à côté de ce que je ressens. Bises douces.

    • Non, Annie, je sens tout ce que tu devines et suggères; tes mots ne sont pas à côté, mais juste comme il faut, là où il faut et je t’en remercie!!

  3. A petits pas ou a petits points Faire danser ses fils sur un tissage souvenir d’une petite musique longtemps écoutée et que l’on ne peut oublier…. oui s’abandonner le temps d’un slow puis….. mysterieusement se laisser apprivoiser par une autre musique et sur un autre rythme recreer un autre espace de liberte…j’adore Anne ce crasy slow qui semble offrir d’autres chemins d’autres curiosités a explorer !!!

  4. Voici un article absolument magnifique. Je souscris à toute cette posture devant le grand mystère de la vie. Ton travail de méditation est magnifique de sagesse et ton sixième bloc me plaît beaucoup.

  5. au delà du travail en lui me^me, des techniques et points et évidemment du résultat,(en ce qui me concerne j’aime particulièrement l’éclatement du dernier carré que tu montres, à la fois éclatement et rassemblement…superbe…),je suis très touchée par la démarche.Bisous Anne…

    • Mamaz, la démarche ne peut que me toucher, et ceux qui me connaissent; j’ai éclaté moi aussi, puis ai repris forme……….Par la grâce de l’amour qui peut tout! ET qui reste un miracle!

  6. Tes carrés sont superbes !
    Je n’ai jamais eu l’occasion de chercher les synonymes de lenteur, peut-être parce que, malgré mes efforts pour ralentir, je vais encore bien trop vite dans ce que je fais. En tout cas, c’est édifiant !
    Allez, ce soir, il y aura un petit moment de slow-stitching ici aussi. Bizz

  7. Plus que de la lenteur, cela évoque pour moi l’art de savourer le moment présent. D’utiliser les chemises de ton mari est plein de sens pour toi, et ça me touche beaucoup.
    Une manière certainement de redessiner ta vie ?

    • Savourer le moment présent, Eléna, sûrement, mais en me focalisant sur un autre sentiment………..Là, c’est une méditation sur le passé, et elle contraste justement avec ce que je vis au présent très différent, mais pour moi trop intime pour le partager en mots, sur un blog. En tout cas, oui, ma vie se redessine. Merci à toi pour ton passage et tes mots!

    • Oui, Maîté, le sourire, le bonheur et les larmes, le sel du chagrin jouent leur partition; nul ne se dérobe. tout alterne; mais pour bien y méditer, il semble qu’il faut un temps de méditation, de repli sur soi………….Amitiés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *