Euréka!

Oh mes amies, vous allez regimber!!! Que de bla-bla pour un sac de rien du tout, allez-vous dire…………Mais, c’est qu’une fois encore, j’ai pu vérifier que la créativité donne des ailes, et je voudrais vous le prouver, le dire à celles qui n’y croient pas, qui ne se fient qu’à un modèle, un tuteur, un gourou, un patron………….

Voili-voilou, je vous explique: un jour, surveillé par mon mari (qui se doute que, forcément, je vais trouver quelque chose…..!) je flânais dans la boutique d’un musée;  soudain, entre 2 livres et une pile d’objets, je vis des sacs, des grands, en paréos et en pagnes; tout de suite, outre leur taille, je notais 4 coulisses latérales qui permettaient d’en régler la hauteur et qui ainsi évitaient  aussi aux mains baladeuses de plonger dedans pour y piquer mes sous-sous !!! il fallait partir, j’ai juste bien étudié le modèle; il se trouve que je vais partir en janvier prochain pour un autre long voyage et que lors du précédent,  j’ai usé jusqu’à la corde celui qui me rendait service si vaillamment!!

Au retour, au boulot! Je notais les impératifs:un grand sac, avec deux poches intérieures, deux anses, un petit tablier, un tissu froncé afin que la poche ait du volume, et les fameusses coulisses latérales! Noter des dimensions, chercher dans mes réserves un tissu sympa et qui puisse aller avec tout, (surtout un jean!), une doublure coordonnée en coton uni et, en tête, ces mots de Saint-Exupéry que j’ai pu vérifier: »Dans la vie, il n’y a pas de solutions, il ya des forces en marche; il faut les créer et les solutions suivent »! 

Il faut de l’énergie pour se lancer, face à l’inconnu, sans patron à suivre, juste un petit truc entrevu et qui donne l’inspiration. Il faut affronter la solitude: personne ne peut vous aider, et les difficultés: réfléchir pour résoudre les problèmes rencontrés.C’est ça, la créativité!! Ni plus, ni moins! La créativité fait partie de la vie. Dès qu’il y a un problème à résoudre, on a l’occasion de faire preuve de créativité.

Camus n’écrivait-il pas que « créer, c’est vivre deux fois », en tant que sujet  et en tant que créateur. Sur wikipédia, je note ceci: »Pour Winnicott, la   créativité, c’est  le « faire » qui dérive de « l’être ». Elle manifeste la vie du sujet. L’impulsion peut être en repos, mais si l’on emploie le mot « faire », c’est qu’il y a déjà créativité » Mais il s’agit, à l’origine, d’un regard.

Photo ci-dessus: les coulisses latérales (le ruban est pris dans le « tablier ») et une des 2 poches intérieures. Ca va vous paraître bête, dérisoire, mais moi, avoir réussi ce que j’avais vu en partie et avoir réalisé le sac dont j’avais besoin, ça m’excite, ça me met en joie; ce n’est rien d’avoir évité une dépense de 35 euros, mais c’est beaucoup que de m’être débrouillée seule.Ca me donne des ailes: »Créer dans l’ordre de la chair ou dans celui de l’esprit, c’est sortir de la prison du corps »!(Romain Rolland) J’ai des ailes, je vole, je suis sur un petit nuage. Réussir quelque chose, c’est se sentir capable de renouveler l’exploit et même  plus difficile encore. Ca s’appelle la CONFIANCE! Amies abeilles, ailées aussi, je vous salue: MESDEMOIS’AILES !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *