Installation du cyanotype poétique: Les enfants du Causse,

Tout récemment sur ce blog, le 20 juin, je vous ai montré la préparation de 2 cyanotypes grandeur nature: Les enfants du Causse. J’ai ai réalisé ces 2 cyanotypes poétiques avec 2 de mes petites -filles (voir l’article  pour le détail du processus d’un tel cyanotype)

A- Ma propre Installation: après confection des 2 cyanotypes,  j’ai brodé les 2 draps qui servent de support à leur création, mettant en valeur les fils, reliant textes et textiles grâce au blog et au travail de création.

Détails du  cyanotype sur tissu (vieux drap) rebrodéCyanotype sur le Causse 2017, 1

Cyanotype sur le Causse 2017, 2

« Et la beauté parfois nous brûle,

comme une branche basse giflant notre visage,

et la beauté parfois nous mord,

comme un loup merveilleux sautant à notre gorge. »

Christian BobinCyanotype sur le Causse 2017,3Ecritures intrigantes pour ajouter un mystère poétique aux cyanotypes:Cyanotype sur le Causse 2017,4Cyanotype sur le Causse 2017,5Cyanotype sur le Causse 2017,6

« Il y a en nous des rivages, des mers, des îles

et de longs corps de femmes couchées qui se relèvent

et chantent en tissant leur toile dans notre sommeil ».

J.M. MaulpoixCyanotype sur le Causse 2017,7

Après, j’ai procédé à l’Installation de ces 2 toiles et cyanotypes sur le lieu lui-même:

« Puisque la beauté est rencontre,  toujours inattendue, 

toujours inespérée, 

seul le regard attentif  peut lui conférer  étonnement,

émerveillement, émotion,  jamais identiques.

François Cheng

De loin, sur la grangette, apparitions célestes, revenantes et passagères:Cyanotype et Installation sur le Causse

Cyanotype double, in stallation sur le CausseTemps gris et humides le jour de l’Installation;Art sur le Causse, installlation avec l'artiste

B-  Un de mes amis -peintre contemporain  (il peint surtout de merveilleux  paysages qui se donnent à lire comme tels même s’ils sont abstraits) a décidé de participer avec moi à l’aventure du Causse en élaborant sa propre Installation à laquelle j’ai également participé par l’ajout de fils colorés flottant au vent le temps de l’installation et exposition. Cela n’a rien à voir avec ce qu’il crée, c’est autre chose, mais donne une idée de la façon avec laquelle il colorie le monde. Comme des drapeaux, ses voiles peints animent le lieu, le rendent vivant. Présences voilées qui font écho au bleu de mes cyanotypes. Entente tacite in situ.Voiles sur le Causse, Installation Installation, II, sur le Causse de Savignac

Installation cyanotype et oeuvres de P.M.EncinaInstallation et cyanotype sur le CausseInstallation sur le CausseJe vous reparlerai de lui lors d’une exposition que j’ai prévu d’organiser; en attendant, sachez que son nom d’artiste est Pierre-Marc Encina et qu’il définit son projet comme suit:

« Il s’agit de tissus légers peints à l’encre et en jus acryliques (couleurs bleu cyan, ocre rouge…) accrochés aux arbres de l’emplacement comme des drapeaux. Ils ont vocation à se fondre dans le paysage tout en y apportant d’autres nuances colorées. La durée de l’exposition est un temps nécessaire à une lente altération des couleurs et du support textile par le vent, le soleil et la pluie. »

A bientôt mes amies, je ne sais quand, mais je pense retracer sur ce blog -à la suite d’une demande qui m’a été faite et que je trouve utile pour mon propre parcours, la mémoire de ma participation aux installations sur le Causse; rétrospective donc de mes 6 dernières années sur ce lieu habité et où un peu de moi reste aussi flottant au vent des souvenirs ….Installation et cyanotypes

Le soleil revient sur le causse, les petites apparitions font la fête de la lumière et vous invitent à la balade!Installation au soleil du Causse

 

 


Commentaire

Installation du cyanotype poétique: Les enfants du Causse, — 14 commentaires

  1. J’avais beaucoup aimé la veste BLEUE qui parlait d’une vie de travail.. d’un homme du Causse…et d’hier.. mais cet autre BLEU avec ces enfants porteurs de lendemains meilleurs ..mémoire en devenir me réjouit ..C’est vivant comme ces voiles peints et joliment nuancés qui flottent en duo avec ces fils au vent leger de l’été …ce vieux drap bleu et brodé je ne peux que l’aimer tout comme le jean que porte l’artis’Anne.sans oublier son sourire et les mots de J M Maulpoix…bravo grand bravo a l’artis’Anne et a l’artiste peintre… verra t ´on ici qq unes de ses toiles ? .

    • Régine, tu verras quelques œuvres du peintre lorsque je parlerai de son expo, et des autres prévues. Oui, tu as raison: de la veste de mémoire des aïeux aux enfants, il y a l’idée d’une transmission et d’un devenir dans le temps. De même qu’entre les voiles et le bleu des cyanos. Ententes tacites et implicites, légères, joyeuses…

  2. Tout cela est très intéressant et j’aime particulièrement les dialogues entre artistes et ce qui s’apparente à un chemin de land art. Je le dis tout le temps, dommage que ce soit si loin. J’ai pensé à toi la semaine passée, j’étais de baptême près de Sarlat. Deux jours merveilleux sur les chemins du passé.
    Je t’embrasse.

    • Contente de te lire maïté, oui, c’est du land art mais pour moi, textile avant tout. ET surtout le sens de ce lieu véritablement habité. Tu verras lors de la rétrospective!
      Amitiés à toi!
      Anneu

  3. J’aime beaucoup ta citation de Maulpoix… Y avais-tu pensé en réalisant ce cyanotype de tes 2 petites-filles ? En tout cas, elle se prête magnifiquement à ta réalisation…
    Gros bisous

    • contente Marie- Laure que tu soies attentive aux citations toujours choisies en fonction du contexte et extraites de livres lus……Celle-ci, je l’ai trouvée après car je viens de finir l’hirondelle rouge de Maulpoix, un peu triste, même si à la fin, l’auteur choisit la vie, l’amour…
      A vrai dire, je les choisis toujours après, quand j’écris l’article, car aucune citation ne me dicte mes désirs créatifs……Bons baisers!
      Anne

  4. Moi, c’est celle de François Cheng qui m’interpelle :  » la beauté » et « le regard attentif » qu’on lui porte.
    La dernière photo est fabuleuse : le rayon de soleil venant apporter ses propres ombres à celles des toiles. Superbe!

    • Isabelle, merci. Oui, la dernière photo m’a plu; enfin, le soleil se levait, et jouait avec les revenantes qu’il éclairait, le passé et le présent se confondait, la création avec le ciel aussi…

  5. Anne, c’est magnifique dans cette belle nature, sous le ciel couvert ou sous le soleil. J’aime vos projets complémentaires, l’un posé sur le mur et l’autre qui vole au vent. Ces deux petites silhouettes bleues sur ce mur en pierre, c’est beauuuuuuuuuuuuu. La silhouette avec la robe me rappelle un peu le quilt de Lou pour ma nièce. Bisous soleil 🙂

    • Marguerite avait gardé sa robe, elle tenait une poupée, j’ai adoré la « croquer » ainsi et en garder le souvenir. Mais comment va évoluer l’œuvre exposée aux intempéries, on verra…………..Quant à nos œuvres envolées au vent, c’est beau un projet, celui de créer ensemble…Grisant, exaltant, excitant……Je manque de mots!!!

  6. Silencieuse depuis longtemps mais toujours présente, un petit mot pour te dire bonjour ;,ton projet est magnifique, poésie, rêve, nature,le Causse, j’aime ! Et j’aimerais m’y retrouver …Rêvons!
    Amitiés, jo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *