Livres de sagesse effacés par le temps: mandala textile (7/8)

Mandala textile 7: Livres de sagesse effacés par le temps,

création encore, toujours, pour l’exposition italienne de plus en plus proche.

Tout a été dicté par ce grand coupon que j’avais teint au thé par diffusion, rediffusion. Il m’a servi de fond et a inspiré ce qui a suivi.

Techniques employées: tissu teint au thé noir par diffusion, broderies, pliages teints au thé. Chaque petit livre du mandala textile a été partiellement teinté au thé fortlivre mandala textile teinture - Copie

Les phrases brodées, les écritures (haut du panneau) explicitent le sens de ce mandala textile qui est aussi une sculpture textile. « Les lettres envolées » en hindi, « l’œuvre du temps » en hébreu,  « papiers jaunis » en népalais….DSCN9080

 Ce travail de mandala textile m’a pris un temps infini pour sa confection, ses pliages, ses broderies….Un mandala textile est une respiration, une méditation.détail 1 du mandala textile des livres oubliés

J’ai pensé qu’aujourd’hui on est un peu fou, on est dans le virtuel alors que tant de sagesse réside dans des livres que trop peu lisent; parfois, un mot, une phrase s’envole, reprend sa liberté, frappe un esprit ou deux, est renvoyé en écho.détail 2 du mandala textile des livres oubliés

Si le mandala textile ainsi que la broderie est une respiration, la lecture me l’est tout autant. Je souhaite que ne jaunissent pas les livres oubliés, que le temps les feuillette et en porte les paroles de sagesse:

  Un livre c’est un arbre qui cherche

comment dire à toute la forêt

qu’il y a une vie… après la vie. 

Gilles Vigneaultdétail 3 du mandala textile des livres oubliés

« Il essayait de rassembler les fils écarlates de sa vie

 et d’en tisser un motif, de trouver son chemin

 dans le labyrinthe excitant de la passion où il errait. »

Oscar Wilde

mandala textile des livres oubliésPeu à peu s’est élaborée une œuvre qui me semble-t-il contient tant de sens que je vous les laisse lire, découvrir, interpréter à votre façon, un mandala textile et tactile comme une sculpture, une œuvre émouvante qui touche, me parle personnellement; elle est dialogue, échange.

Mandala textile des livres oubliés 3

Lettres envolées, œuvre du temps, papiers jaunis, livres effacés, ces inscriptions brodées en haut du mandala textile des livres de sagesse effacés par le temps sont des mots que je lance comme une conjuration: pourvu que cela ne soit pas!mandala des manuscrits effacés: l'oeuvre

Fatiguée par ce long travail, je vous envoie pourtant mes salutations brodées: « A très bientôt, mes amies! » pour un livre- rouleau avant le départ…….J’essaierai cependant de publier ensuite une fois par semaine!


Commentaire

Livres de sagesse effacés par le temps: mandala textile (7/8) — 23 commentaires

  1. tout ça…. avec autant de profondeur. J’aime tes mots, Anne, tu le sais, et j’aime tes entre-deux, tes passements, tes guipures, si bien habillés par les mots d’Oscar Wilde et Gilles Vigneault. Mais actuellement il est tellement dur d’entendre les malheurs du monde, toute cette eau qui se déverse partout.
    J’aime ton esprit égal à lui-même, beau au-dedans, charmant au-dehors.
    Je pense à ceux et celles qui souffrent… merci à toi de permettre cette belle évasion.
    Bisou amical.

  2. Ah l’eau dans le Sud, les guerres, les meurtres. Les temps sont durs. (on sait tout tout de suite, ça arrive brut de décoffrage et ça nous meurtrit!
    Il nous faut mettre de la beauté dans ce monde noir. Chacun(e) à sa façon.
    J’aime ces 2 citations là; curieusement, pour une (belle) raison, je brode en ce moment d’autres mots d’Oscar Wilde qui lui aussi connut tant de difficultés…….Quant à ce panneau, est- il seulement beau; l’est -il? Beau, je ne crois pas, intéressant, particulier, il parle de l’amour des livres, de la sagesse qui pourrait nous sauver, mais qui brule, disparaît……je t’embrasse Den…

  3. Cela me touche que tu fasses entrer dans la roue du temps et de la sagesse la part des livres et des papiers.
    La citation d’Oscar Wilde est magnifique, je la copie, merci, Anne.
    J’ai découvert il y a peu un artiste chinois qui utilise aussi du thé ou du jus de thé dans ses peintures, tu verras.

  4. Une oeuvre très originale ! Avec cette impression de voir une carte géographique grâce à ce tissu teint et ces broderies qui en soulignent le relief… Belle idée aussi d’utiliser ces petits « livres  » : la lecture est une évasion, ce mandala est là pour la guider 🙂 Bisous

  5. Tu sais combien les livres font partie de ma vie; je ne serai pas celle que je suis sans eux; je lis moins que du temps où j’étais prof de Lettres, mais lis toujours. Les livres font partie de ma vie; ils ont joué un grand rôle aussi.
    Comme je te l’ai dit, bizarrement, je croise souvent les pas d’ Oscar Wilde; pou une expo à venir, je brode une phrase de lui, et c’et un défi, car l’envers doit être nickel! A bientôt à la rencontre de ton ami chinpois.

  6. Quel boulot, ce mandala! je le trouve mystérieux et inspirant car ces morceaux de tissu à effeuiller paraissent comme autant de pages vierges à écrire. Une création forte, bravo Anne

  7. Merci Martine, oui, j’ai pensé à écrie sur chaque feuillet, mais non, le temps a effacé des livres qu’on ne lit plus……Hélas!
    C’est une sorte d e1984, le livre….

  8. Aimer les livres, la broderie, les carnets brodés,les tissus vieillis au thé café ou autres mixtures….Anne nous partageons toutes deux ces petits bonheurs ces petites créations ces échanges aux histoires parfois sans paroles mais qui nous parlent et puis s’évader avec Gilles Vigneault ou entrer dans le monde d’oscar Wilde …et puis s’aventurer se laisser apprivoiser par la lecture de Grand Soleil que tu as signé et attendre patiemment ton prochain livre..oui c’est beau Anne comme tous ces mini livres que tu as posés sur ton mandala… se sont des petits cadeaux de la vie que l’on offre ou que l’on peut s’offrir …c’est comme une éclaircie lorsque le ciel parfois’assombrit …

  9. Bonjour Stéphanoise, je ne connais pas du tout ni le livre, ni l’auteur. Je l’ai trouvé TRES bon marché; il est épuisé, donc je vais grâce à toi le découvrir: merci beaucoup pour le conseil, la visite………

  10. Adorable commentaire, intéressant et riche, mais je remercie l’auteur dont je ne connais pas le nom! Je penserai fort à Gigi; c’est ça?

  11. oui Anne tu as deviné …as tu reçu mon mail ?cambriolage chez moi plus de tablette …..Gigi

  12. Je te réponds ici, car tu ne reçois pas tes messages sur gigi, mais sur gigine. essaie avec ta 2° adresse mail………..Je t’ai envoyé plusieurs messages!

  13. « Lettres envolées, œuvre du temps, papiers jaunis, livres effacés, ces inscriptions brodées en haut du mandala textile des livres de sagesse effacés par le temps sont des mots que je lance comme une conjuration: pourvu que cela ne soit pas! »
    Superbe!L’essentiel du sel de la vie!
    A Bientôt belle ArtisAnne!

  14. Maïté, on aimerait que cela ne soit pas, effectivement. Mais le temps fait office aussi: les livres jaunissent, les mots s’envolent un jour………….

  15. Long travail mais je n’ai pas senti le passage du temps passé (!) C’était une caresse……..semblable à celles de Plumes d’ange?

  16. C’est extraordinaire,on a envie de toucher,de tourner les pages et rattraper les mots qui se sauvent… à moins qu’au contraire ces mots Abandonnés à tous vents viennent regagner les pages vides pour nous laisser un message secret mais primordial. Cette exposition,ça va être du lourd…

  17. Que de pages. en tissu car le vrai papier est fait de tissus.
    J’ai vu un jour « abandonnés à tout vent » une ancienne bibliothèque familiale………Tristesse de la réminiscence!
    Les messages sont effacés, pas le sens ni les griffures sur la page des auteurs anciens…
    Du lourd, l’expo? En tout cas, une aventure!!!

  18. Mais c’et ce que j’ai toujours fait, sauf lorsque je fais « répondre ». Je pense donc que tu n’es pas allée voir cette BAL!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.