Patchwork et Slow- stitching: fin du travail de mémoire

J’ai travaillé des mois sur un patchwork de vieilles chemises emplies de mémoire; il faut regarder les articles écrits au sujet de ce travail de patchwork en voir le détail. Maintenant, le patchwork de mémoire est terminé. Terminé? Il faut toujours faire ce travail de mémoire, mais en sachant avancer aussi, équilibre à trouver!

Pour celles qui veulent revoir les  carrés par carré, connaître l’histoire personnelle, intime de ce patchwork de l’artisanne- textile, voici quelques liens:patchwork et slow stitching

http://www.artisanne-textile.fr/slow-stitching-broderie-qui-prend-son-temps-les-debuts-dun-patchwork-de-la-mémoire/

Broderie-créative ou slow -stitching 7

  • “… Tu sais, ce qui m’intéresse, ai-je poursuivi, c’est de comprendre de quoi nous sommes constitués, fabriqués. Par quelle opération nous parvenons à assimiler certains évènements, certains souvenirs, qui se mélangent à notre propre salive, se diffusent dans notre chair, quand d’autres restent comme des cailloux coupants au fond de nos chaussures. Comment déchiffrer les traces de l’enfant sur la peau des adultes que nous prétendons être devenus ? Qui peut lire ces tatouages invisibles ? Dans quelle langue sont-ils écrits ? Qui est capable de comprendre les cicatrices que nous avons appris à dissimuler ?…” D. de Vigan

lenteur de la broderie, slow stitching

http://www.artisanne-textile.fr/slow-stitching-broderie-qui-prend-son-temps-les-debuts-dun-patchwork-de-la-memoire/dscn9452/“ patchwork de mémoire et slow-stitching

« Les blessures de la vie peuvent nous écraser et nous verrouiller.

Elles peuvent aussi nous rendre plus forts

et plus ouverts aux autres.

Nous n’avons pas choisi de les subir, mais nous sommes libres

d’en faire des enclumes qui nous enfoncent,

ou des points d’appui qui nous élèvent.

C’est l’un des grands mystères de l’âme humaine. 

Frédéric LenoirMilieu d patchwork, détail

Patchwork ou quilt des chemisesLes carrés du patchwork sont brodés, tout le tour du patchwork et des carrés est quilté à la main. J’ai pris mon temps. Il le fallait.patchwork ou quilt chemises Michel

Avant de vous quitter, émue,  (comme tous les miens), je voudrais qu’avec moi, vous méditiez les lignes qui suivent, grande interrogation existentielle -et dans une lumière pâle, vous laiser voir le pathwork de mémoire -fragmenté comme l’est parfois celle-ci…- une dernière fois:

 “… Tu sais, ce qui m’intéresse,  c’est de comprendre de quoi nous sommes constitués, fabriqués. Par quelle opération nous parvenons à assimiler certains évènements, certains souvenirs, qui se diffusent dans notre chair, quand d’autres restent comme des cailloux coupants au fond de nos chaussures. (…) Qui peut lire ces tatouages invisibles ? Dans quelle langue sont-ils écrits ? Qui est capable de comprendre les cicatrices que nous avons appris à dissimuler ?…” D. de Vigan

quilt slow stiching

 

 

 


Commentaire

Patchwork et Slow- stitching: fin du travail de mémoire — 15 commentaires

  1. Magnifiques broderies de la mémoire, des mémoires. Je trouve que le patchwork incarne merveilleusement les cheminements intérieurs, construction, assemblages, reconfiguration du souvenir
    bises

  2. Un patch comme une thérapie…un patch dessiné aux méandres de tes souvenirs… un patch quilté au rythme de tes petits points …un patch aux couleurs du passé ….un patch aimé.. un patch qui a fait naitre d’autres images que tu colores aujourd’hui avec une nouvelle palette de souvenirs a engranger …. ….j’aime beaucoup tes citations surtout celle deFrederic Lenoir…..et ces deux blocs de ton patch ..la spirale et le crazy Bravo Anne!

    • Bonjour Gigi, il y a tout ce que j’ai écrit lorsque j’ai publié les blocs sur la mémoire, mais il y a aussi ces couleurs passées plutôt inhabituelles dans mes patchs d’avant. Maintenant je vais faire les 5 des petits-enfants.. Il y en a un en route. Au fond, je ne projette rien, il se fait peu à peu au fil des idées, ce sera moins sec et anguleux que le patchwork qui obéit à toute une structure; il faut s’échapper et dire…ET on exprime les choses avec des hésitations, des retours, des méandres……….Amitiés!

    • Merci Brigitte, « mantra visuel » me plaît beaucoup, il y a de ça…Je vais y réfléchir………..Je t’embrasse, bon dimanche, même gris, je le colorie de mon amour!

  3. J’aime beaucoup ce patch, les couleurs sont douces, et j’aime particulièrement ce noeud central… en tirant un fil, on arriverait presque à dérouler la pelote… Un beau cheminement intérieur pour toi, et une très belle création. Bisous

    • J’avais fait le blog, l’entrelacs, Marie- Laure, et puis il m’a été conseillé de dérouler sur les autres carrés les fils……….ET pour moi, c’est aussi un arbre! J’aime l’idée que cela déborde partout; à l’image des racines, de la vie……….Bises!

  4. Ce patchwork est magnifique. Le temps de la création, et celui de la mémoire, se déroule en spirale, les souvenirs circulent le long des liens, entre les motifs. L’ensemble est aussi d’une grande douceur.

  5. Quel magnifique message à l’être aimé… chaque petit morceau de tissu a son empreinte, et l’assemblage de tous ces petits bouts est le témoin de cette vie qui s’en est allée mais qui est gravée au fond de ta mémoire et de celle des tiens… Je t’embrasse l’amie, continue à nous émerveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *