Textile et expo de plein air (1/2): entrelacs verts

« Nous tissons notre destin; nous le tirons de nous comme l’araignée sa toile »

                                                          François Mauriac

veste1

http://artisanne-textile.fr/index.php/ce-bloc-de-temps-petrifie/2012/05/25

C’était l’an dernier,  pour une expo de plein air sur le Causse; c’était ma « veste  de mémoire » , un habit pour un lieu habité…

Pour voir l’expo 2012 en photos, clic: http://art-in-situ-grandeur-nature.over-blog.com/album-2116001.html 

Cette année, il y aura un blog, mais il n’est pas encore créé.

En 2013, une nouveauté: un thème: « jardins perdus, jardins retrouvés », et j’avais deux idées, vous verrez l’une d’elle dans le prochain article; pour l’autre, je voulais tisser la nature. Ce n’est pas facile de laisser 2 bons mois en plein air, aux intempéries, aux éventuelles dégradations une œuvre sur laquelle on passe beaucoup de temps…Le site est ouvert à tous les vents. En même temps, c’est intéressant d’habiter ce lieu de mémoire et de voir comment l’œuvre va évoluer avec le soleil, le vent, la pluie, le temps…

                        « Marcher,  fût-ce vers rien,  garde possible tout. »

                             Jean-Claude Renard

 Tisser est ma toute première activité manuelle après la broderie; je tissais à 13 ans; là, pas de métier, 4 bambous; ça paraît simple, mais c’était difficile; pourtant tisser m’apaise et me procure une joie qui n’est pas plus éphémère que la nature que j’ai entrecroisée avec le temps; la preuve en détails:DSCN0959

Matériaux: fils de coton, bambou, feuilles d’iris, herbes de la pampa, tissu imprimé, plumes citations plastifiées, laine…

 « Une fleur est écrite au bout de chaque doigt et le bout du chemin est une fleur qui marche avec toi »

                                                                               Tristan Tzara

DSCN0961

DSCN0962

Ca paraît simple disais-je plus haut, mais Ce qui semble simple est ce qui, en réalité , est le plus difficile;  se tenir à la simplicité est éminemment « funambulique »…De toutes façons, peu importe le travail si à la faim/fin manque « les mots ion »/ L’émotion..

Bannières avec des mots de Thoreau (Walden ou la vie sauvage)

« Ce métier à TISSER est un enseignement à lui tout seul. La chaîne, vois-tu, montre qu’en ce monde toutes les choses sont RELIEES LES UNES AUX AUTRES. Si tu tends ou relâches l’un des FILS, ton action se répercute sur tous les autres fils. La NAVETTE, elle, représente ton esprit et la motivation de tes actes. C’est elle qui crée la beauté ou la laideur de la TRAME de ton existence. Selon que ton esprit est bien ou mal intentionné, selon qu’il fait passer dans la chaîne de tes actes les FILS DE SOIE de l’altruisme ou le crin de l’égoïsme, il fera de ta vie une magnifique ETOFFE aux couleurs resplendissantes ou une TOILE rêche tout juste bonne à faire une camisole. »    Matthieu Ricard.DSCN0957

tissage Causse 2.jpg

Il fallait un oiseau pour veiller sur les entrelacs, l’ animer…..une  drôle de sentinelle à la queue en panache qui monte la garde, livré aux intempéries…………oiseau du causse

In situ :DSCN1038

DSCN1044Si lors de vos vacances , vous passez dans le Causse, prenez vos chaussures de marche et venez dans ces bois; ils sont HABITES; vous aimerez au moins une de toutes ces œuvres…et, comme moi, le lieu ! A toutes les amies-ailées, j’envoie mille baisers miellés. A mercredi  pour découvrir ma 2° oeuvre!


Commentaire

Textile et expo de plein air (1/2): entrelacs verts — 59 commentaires

  1. première fois que je vois une telle oeuvre, j’adore la citation qui l’accompagne, pleine de philosophie, c’est tellement vraie que tout ce qu’on dit ou fait à une répercution directe sur l’entourage , et que tout est lié encore bien plus qu’on ne l’imagine, sincères félicitations pour ton sublime tissage, bisesss TIFFANY

  2. Tiffany, mon tissage n’est pas sage ni sublime, mais déjanté et rustique!!!!En revanche, je crois oui, que tout est lié, tout se tient, c’est ce qu’on appelle l' »effet papillon »………..tu es la 1° à visiter avec moi: MER-CI!!Bonne semaine !

  3. Décidément j’aime de plus en plus l’idée de cette expo en plein air et surtout tes réalisations … laisser des oeuvres au fil du temps et des intempéries c’est la même chose que de l’art éphémère j’adore !

  4. Cette veste de mémoire, je m’en souviens, j’en avais admiré chaque détail, humble bleu de travail, habit habité comme tu disais.
    ce tiss

  5. Une oeuvre naturelle, exposée à la nature… La boucle est bouclée. J’aime beaucoup ce métier à tissé, surveillé par l’oeil coquin de cet oiseau… Pourrons-nous voir l’évolution de cette oeuvre au fil du temps ?
    Bises et bonne semaine !

  6. Désolée pour les ratures. Décidément ces jours ci mes doigts s’égarent sur le clavier. Je rêve en écrivant. J’admire ce tissage qui mêle les matériaux comme un objet magique. j’aime cette idée d’oeuvre éphémère. Je pense à des tissages que j’ai faits il y a longtemps. Et mes pensées vagabondent autour de ton tissage.

  7. J’adore ce tissage ! Quelle merveille, j’aime quand tu dis qu’il est déjanté et rustique !
    La citation de Mauriac me fait penser à l’araignée que j’ai longuement observé tisser sa toile, il y a quelques jours, au début j’ai voulu faire des photos, filmer, mais ça ne donnait rien, alors je suis restée là, fascinée, à l’observer…

    Bonne semaine Anne

  8. Exactement Nadine et les nécessités sont différentes, le point de vue; et ce lieu , je l’aime tant!!! J’y vais pendant l’été, j’emmène mes amies…Une belle idée, et il faudrait que tu voies certaines œuvres, c’est plein d’idées!

  9. Merci Françoise, ton message a dû partir avant la fin………………Ma veste de mémoire, je l’ai bien aimée en ce lieu……………Tu verras la suite…

  10. non, Lilou, mon œuvre y est depuis 15 jours, elle a été baptisée largement; courant septembre, on enlève ce qui peut dégrader le lieu. Parce qu’au bout d’un certain temps, ça ferait déguenillé….bonne semaine à toi!!

  11. Oui, Françoise, mon métier est artisanal, c’est pour ça que le monter a été plus laborieux encore que de coutume. Largement baptisé par les intempéries…………Tu verras la suie du programme mercredi…………..Amitiés!

  12. voila un tissage qui a trouvé sa place et quelle place !!! un écrin de verdure quoi de mieux !! d’autant que ta création est en parfaite harmonie avec cette nature !allez vite la 2ème .
    bises du soir reine des abeilles

  13. Stéphanie, merci……………..;;;je suis loin d’avoir la finesse et la dexterité de l’araignée………………..Impossible: elle sait tout faire!!! Mais j’essaie, modestement………………..bonne semaine à toi, avec amitiés !

  14. Oh Anne P. tu aimerais le lieu, voir les oeuvres ; dès qu’un reportage photo existe avec le blog, je vous fais signe!!!Anne (bonne semaine!)

  15. voilà Janik, pas de plafond, mais la voûte des arbres, pas de néon, mais la lumière tamisée, pas de sièges, mais de vieux murets de pierre…

  16. Anne, l’expo dure jusque début septembre; ce n’est pas si loin……..Occasion de faire un tour en Périgord? En ce cas, appelle-moi si tu venais, je t’y emmène!!!!

  17. Odile, merci de ton passage, abeille, araignée, visiteurs, poètes…..Tout défile! amitiés à toi qui aimerais créer pour le lieu….!

  18. Tu es une indienne, un beau mélange de femme-chaman et de poète. Tu tisses le végétal, la fibre et les mots, et tu confies tout cela en offrande à la nature. C’est beau, c’est émouvant, c’est extrême dans le sens généreux du terme. Merci.
    A bientôt .

  19. Oh Nijenn, pour mille raisons trop longues à développer, j’aime infiniment ce que tu écris; tu me touches au plus profond et je t’en remercie…

  20. Oh la la Anne ce tissage de nature vert et blanc mais quelle merveille , jamais je n’aurais pensé à un truc pareil c’est trop trop beau , j’adoooooooooooooore !!
    biz

  21. Cette œuvre se marie complètement avec son décor. Elle en fait partie et est indissociable des arbres, des feuilles qui se trouve autour. En même temps, elle s’en détache par son originalité, le tissage la faisant ressortir sur le fond. C’est très beau!
    Bon, je croise les doigts pour que mon commentaire soit publié, car depuis quelques temps, je ne reçois plus les notifications d’articles, bien que je me sois inscrite à la newsletter et mes commentaires ne s’affichent plus.

  22. Greenye, en te lisant, je me dis « tiens, c’était fait pour Greenye » ce grand bol de cholorophylle, et bien je te le dédicace!!!Merci à toi, amitiés!

  23. si, si ton commentaire Joséphine s’est affiché, quant à la newsletter…je n’en ai pas! tu sais pour l’harmonie lieu-œuvre, j’ai choisi mon lieu sur le circuit avant de le projeter et le mettre en œuvre…Ce coin de praire est au début du parcours, la 2° à la fin……tu verras après demain

  24. Bonjour,

    C’est la première fois que je viens sur votre blog,je l’ai connu grâce à Nijenn.
    La curiosité a fait le reste!!!!
    Je suis stupéfaite par ce que vous avez réalisé,c’est splendide!!!et tout cela avec la nature dans un lieu nature,c’est MAGNIFIQUE,je reste sans voix surtout que les citations coulent de source et voir des mots qui ont un sens cela devient si rare.
    Je reviendrais,FELICITATIONS,bon après-midi
    Mamie86

  25. Ah oui, Mamie, j’ai besoin des mots qui structurent et expriment notre pensée et celles des autres; j’essaie d’inclure les citations en accord avec ce que je dis et écris…………………Merci de votre visite, vous viendrez voir la suite de l’expo? Ce sera pour mercredi! Vous n’avez pas de blogs…et vous, que faites -vous?

  26. Derrière tes entrelacs végétaux, je retrouve un peu de l’esprit des oeuvres de MN Fontan…Je suis curieuse de voir comment va évoluer ce jardin-ci avec le temps; l’oiseau qui veille sur lui a l’oeil vif!

  27. Tout a été dit chère Arachnée …. tu transformes tout ce que tu touches en petites merveilles… et celle-ci me laisse sans voix… Je n’avais jamais vu un tel métier à tisser, il faut s’appeler Mam’Anne pour avoir autant d’imagination et de talent !!!
    Rendez vous est pris pour la suite de la découverte de ces bois habités.
    Bisous et à tout bientôt

  28. Ta création est superbe et tellement en harmonie avec la nature !
    Pourrons-nous voir comment à évolué ta veste de l’an dernier ? l’avais-tu prise en photo ? J’ai hâte de voir la suite de l’expo.
    Bisous
    Coco

  29. Merci Eoline, c’est flatteur, j’aime ce que fait M.N.Fontan, mais les dernières vues étaient à Angers, sagement dans un musée…Pas si éphémère, pour moi oui…sous la pluie, au soleil…Le tissage est inséparable de l’oiseau, les idées en sont nées en même temps……………………L’un ne va pas sans l’autre, il est la sentinelle et le guide…Il ouvre l’espace du chemin…bonne semaine à toi….

  30. Merci Mijane, tu sais, j’ai toujours tissé, ce tissage est fait avec les moyens du bord, l’environnement, il en fait partie. A mercredi pour la suite!bonne semaine à toi!!!

  31. Merci Corinne, j’ai récupéré la veste, elle a blanchi, pâli, mais guère changé; vide, repliée, ce n’est plus qu’une défroque sans âme..bonne semaine à toi!!

  32. J’aime cette citation de Mauriac ainsi que celle qui dit que « nous méritons toutes nos rencontres ».Et forcément, à la croisée des chemins du Causse, à la croisée du land art et du tissage de la nature et de l’art, il y aura rencontres, admiration, va-et-vient de la pensée et ressenti des visiteurs.Tout ceci me paraît tellement bien intégré qu’on ne sait plus la différence entre naturel et fabriqué.
    je me souviens aussi de la veste mémoire: un concept qui m’avait beaucoup plu.

  33. Une exposition très originale et le temps (météo) apportera sa touche ainsi que celle du temps (mesure) que restera l’exposition.
    Courageux de mettre son œuvre à l’épreuve de ces temps, finalement comme nous tous qui éprouvons les temps de la vie.
    Amitiés de Fine.

  34. Merci Maïté, je ne savais pas que lorsque j’accrochais la veste de mémoire, tu venais déjà me visiter…Le temps passe vite…Voilà oui, du land -art presque naturel; ensuite, le paysage reprendra sa physionomie normale; sans doute l’an prochain, le tissage accueillera -t-il mes visiteurs dans mon jardin pour finir de vieillir… et d’indiquer……………la coulée du temps………………………..Amitiés à toi!

  35. tout à fait, fine, nous sommes tous mesurés à la coulée du temps, notre ennemi, dont il faudrait pourtant faire un allié pour grandir…bonne journée!Merci aussi!

  36. oui à ce le TY sage !
    j’avais tellement admiré ta veste de mémoire içi ty c’est maison et les bambous herbes divines
    ces travaux méritent une trace merci de créer un blog
    je pense à un autre endroit de France en Lorraine le vent des forêts
    que de merveilleuses visites à en-visager
    @ bientôt

  37. j’avais fait un commentaire et l’envoi n’en a pas voulu
    bon pas grave
    vos travaux fussent-ils éphémères sont magnifiques !
    Anne beau TY sage
    @ bientôt

  38. Oh Ella, je suis bien incapable de créer un blog, c’est l’association qui va le faire…Oui, en mille lieux, ça peut se faire, ça se fait parfois…..Mais j’aime CE lieu- là…;Merci pour le TY sage pas si sage…..Anne

  39. Quelle plus belle galerie que cette forêt ? J’aime l’idée de rendre à la nature ce qu’elle a produit et que nous nous sommes amusées à détourner avec fantaisie et minutie .
    J’aimerais beaucoup visiter ce lieu .
    je t’embrasse

  40. Sandrine, pourquoi pas; viens-tu en Périgord cet été? On peut se donner RV et je serai ton guide……..qu’en dis-tu?

  41. J’ai quelques problèmes pour te passer un message , mais sur cet article il semble que ce soit possible…! je voulais, bien sur, te féliciter pour ces ouvrages qui rendent hommage à la nature . J’aime beaucoup également la belle idée d’avoir déposé ton oeuvre sur la borie ( ton article suivant) .Des endroits magiques !
    Bises Anne et belle soirée

  42. Merci Marie pour tes visites, ton com, je crois que tu aimerais ce lieu; j’aime l’idée d’avoir trouvé place sans déranger…Oui, l’endroit est Ma-GI-QUE!!!Bises!

  43. Bonjour Anne, je ne descends pas en Périgord , cet été .Nous avons prévu des vacances « ornitho » dans une belle réserve naturelle en Baie De Somme.
    Bonne journée

  44. Bonjour Anne,
    je viens de fermer mon blog et je voulais juste te faire un coucou. Cela fait une éternité que je ne suis pas passée chez toi. Je me rends compte que ces visites quotidiennes me prennent trop de temps, de même que mon blog alors je lâche tout et sans regret.
    Continue bien et merci pour ta présence sur mon site.
    Anne

  45. Merci Lamangou, on a ce même amour des phrases………..bises à toi, je ne peux trop surfer en ce moment, la maison est traversée de courants d’air enfantins…

  46. Oh Anne, tu le fermes? Tu aurais pu le mettre en attente et réouvrir un jour….Cela prend du temps, mais permet des rencontres et nourrit l’inspiration. Merci de me prévenir. Bonne route à toi!!!tu peux passer chez moi quand tu veux; ça reste ouvert!!!

  47. C’est si poétique, tisser l’éphémère, je regrette de ne pas aller dans ta région cet été pour voir l’installation ! Les textes sont bien choisis, ton oeuvre « habite » parfaitement le paysage.

  48. Encore merci Delphine pour ce que tu écris, je crois effectivement habiter le lieu………………..Mille amitiés du soir!

  49. le tissage dans le paysage qui est dans le tissage et avec ces belles pensées de Mathieu Ricard, la vie est ronde et concentrique,nous menant peu à peu vers nous me^me….

  50. Excatement, mamazerty, la vie fait des cercles sur l’eau comme des petits cailloux, on est au centre, il faut irradier et aussi dans le même temps se recentrer…bises au pigeon voyageur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.