Cyanotype 3 (Saison 2022)

Avant de montrer beaucoup de photos, il me semble nécessaire de préciser ce qui suit :

J’ai été un peu saturée de voir tant, partout, de cyanotypes, car maintenant j’en fais depuis 6, 7 ou 8 ans. Sans tout savoir, car, en ce domaine, les surprises sont vraiment au rendez- vous. J’étais saturée écrivais- je, mais heureuse aussi de voir tant de belles choses dont souvent, je ne suis pas du tout capable ! De plus, il a fait bien chaud pour courir au soleil, car une séance de cyanotype, ça fait marcher : cueillir, assembler, exposer, aller rincer, mettre à sécher….Alors que VRAIMENT, le soleil était au rendez –vous, en un mot, je procrastinais.

Tout l’article est illustré par un poème de Jean- Michel Maulpoix qui convenait vraiment  bien.

Il me faut ajouter que tous les tissus, papiers, carreau de faïence étaient prêts depuis 2 mois, dans un sac poubelle noir sous un lit ; on dit que ça ne marche pas, vous verrez que c’est faux. Qu’il faut faire soi- même ses expérimentations ! La preuve en images !

1-Bref, quand je sors de ma torpeur, j’ESSAIE! J’aime les défis, tenter ; j’ai donc fait mon 2° essai sur grand carreau de faïence, sans mettre la gelée photographique recommandée avant la peinture au mélange- cyanotype.

Le rinçage est délicat, mais j’aime ce résultat qui a presque le charme de l’ancien…Je sais ce que j’essaierai la 3° fois.!!!

« La couleur du poème dépend de la quantité de lumière Qui se réverbère en son encre. Incolore au commencement, quand il n’est encore qu’une inspiration vague. D’un blanc de page vide, il tend vers le gris en rêvant son encre prochaine. Aube indécise sur le papier. Tels brouillards ou fumées qui montent. » (…)

2- Au -dessus, une plume de paon « imprimée » ou « cyanotypée » sur une toile tendue sur un chassis; j’avais tenté l’expérience, je l’avais ratée; j’ai donc ce coup- ci passé plusieurs couches de produits et obtenu ce dégradé de marine. L’avantage du cyanotype, c’est que ce que vous posez dessus reste intact; vous pouvez vous en resservir!

Que de dégradés de bleus!! Faire du cyanotype et la plume de paon, j’ai uni deux de mes passions!!!

3- Le papier, franchement, à côté du cyanotype -tissu, c’est bien plus facile, efficient. Je ne voudrais pas vous lasser alors ce coup- ci, je vous montre les étonnantes étapes du processus! Regardez la photo qui suit; c’est en voyant cela qu’on se dit: Zou, on va passer à l’étape rinçage! Pas évident hein de se décider en voyant ce machin gris? Pourtant, voyez ensuite les 2 photos du résultat!!!

Juste après l’exposition au soleil!!!

Et voilà ce que c’est devenu après rinçage et séchage!

 » (…)C’est pourtant vers le BLEU qu’il s’enlève le plus souvent. Accroissant son ciel et son eau, entrouvrant sur la page une vague idée d’AZUR… »

Je recommence avec une 3° image détaillée du cyanotype -papier à ses différents stades:

cyanotype papier juste sorti de l’exposition

Et après rinçage et séchage…ON A CA!! Ce n’est pas magique?

Graines et ombelles, souvenir du ciel bleu d’un été chaud !!

4-Une évidence, c’est facile d’obtenir de bons résultats sur papier ; ça l’est beaucoup moins sur tissu (qui absorbe beaucoup, qui bave, dont le rinçage est plus long…) N’empêche : sur tissu (qui peut en plus, se broder !) c’est bien joli ! Jai d’ailleurs décidé de terminer sur une photo de détail!

Cyantoype sur tissu: Le feu d’artifice de la nature en fête.
Cyantoype sur tissu. Les graines s’envolent, moi aussi. A bientôt!

Commentaire

Cyanotype 3 (Saison 2022) — 10 commentaires

  1. oui idem pour moi c’est ce feu d’artifice de la nature ..ce cyanotype sur tissu que je prēfère …c’est vrai que le cyanotype plait… beaucoup le pratique comme on a pratiquè la teinture et les impressions vegetales..c’est jouissif plein de surprises ..et on peut y ajouter sa note personnelle en y ajoutant qq broderies ..bravo a l’artis’Anne et mister Sun

  2. Merci Brigitte, à vrai dire, tu as le droit d’avoir un préféré; moi, ce que j’aime c’estl’aventure cyanotype, la démarche, les étapes!

  3. Oui, gigi, beaucoup le pratiquent maintenant, c’est à la mode grâce aux kits, au commerce; moi, j’ai démarré il y a 8 ans avec une créatrice qui a disparu je ne sais où, mais qui a été généreuse et m’a expliqué cette pratique que j’adore. J’ai 2 grands cyanotypes sur tissu à broder lentement en dégustant l’hiver l’œuvre du soleil d’été! J’adore les faire, je me souviens de chacun, je ne fais pas ça à la chaîne et pour moi, les plus beaux sont toujours ceux à venir!

  4. Tu as raison, c’est magique. Je me régale à chaque fois de voir tes expériences et les superbes résultats. Et puis, ça ravive des souvenirs 🙂 Bises douces

  5. Tes cyanotypes sont comme des feux d’artifice, et les fleurs de pissenlits conviennent particulièrement bien avec leur délicatesse ! Tes essais m’enchantent et me régalent… Bisous
    PS : je t’ai envoyé un MP 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.