Installation: 2° robe de mémoire (2/3)- Détails…

Avec retard, mais cette fête devrait être célébrée tous les jours:

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est fête-des-mères-Edgar-Poë-clivia.jpg.

J’ai promis une photo de l’intérieur de la cathédrale de Sienne, la merveille absolue. Je m’y tiens mais ce n’est qu’une photo et elle ne rend en rien la grâce, la stupeur causée dans ce lieu unique. Jamais ailleurs, y compris au Taj Mahal, je n’ai ressenti un tel choc émerveillé.

♫♫♫♪♫♫

Je reprends l’article précédent pour les 2 premiers paragraphes: Tous les ans sur le Causse de Coulaures- Sorges (24), ancien terrain militaire, je pose une Installation; pour la prochaine, et tout autant pour ma propre collection- mémoire, j’ai remarqué que j’avais créé 10 installations (dont une collaborative avec Marc- Pierre Encina. J’ai décidé de « planter » une robe de mémoire de mes 10 Installations sur le lieu, l’été prochain.

La robe elle- même, vous la connaissez, vous l’aviez vue teinte à la pelure d’oignon, dorée comme le soleil du Causse l’été, rappelant un de mes personnages : « Mamie du Causse » qui aurais pu la porter! Aujourd’hui encore, les détails: J’ai recherché et imprimé les photos de chaque Installation sur le Causse, je les ai datées et titrées en brodant et ce fut difficile. La robe est en drap ancien, épaisse. Pas question de faire des broderies élaborées mais JUSTE raconter une histoire, celle de mon amour du lieu, de mes participations aux expos, celle de cet endroit particulier.

1- les oiseaux appliqués (machine) ont des ailes en relief. Je double mon aile, la pique endroit sur endroit, et la retourne:

Sous les oiseaux, veillant sur elle, la 1° Installation sur le Causse (la veste de mémoire en 2012

« Quoi que vous fassiez, si vous le faites dans la JOIE, si vous le faites dans l’AMOUR, si votre action n’est pas d’ordre purement économique, alors elle sera CREATIVE». (Oshô)

2- La feuille de chêne tout en dentelle à l’aiguille ; comme vous allez le voir sur les photos suivantes, la feuille est SANS fil de fer, toute faite sur une feuille de papier renforcé.

Après mon dessin sur papier doublé pour plus de solidité, je me suis lancée (point de feston ou boutonnière) et dentelle à l’aiguille
Détachée, la feuille de chêne en stumpwork (sans fil de fer) La feuille se recourbe et tient ainsi, parce que j’ai passé de la colle textile du bout des doigts…

Vous trouverez un lien du tuto (en anglais, mais en images) ici: Needle Lace Skeleton Leaves – How Did You Make This? | Luxe DIY C’est très facile, un peu long….

“ Je donne à mon espoir tout l’avenir qui tremble comme une petite lueur au loin dans la forêt. ”( Guillaume Apollinaire )


3- Les papillons pour Envol, l’Installation 2020. Tout frais brodés, les papillons sortent de leurs cocons et prennent la clé du Causse

La robe de mémoire est frémissante de vie et de souvenirs….
Les papillons appliqués et brodés.

4- Feuilles et fleurs en appliqués ou en relief

Certaines sont réalisés en tataki zomé, technique du martelage.

Toujours avec une technique de broderie dont j’ai déjà parlé (j’appelle cela la « coupe en fagots »)
voir légende précédente
Pour cette fleur brodée: point tissé

5 -En bas de la robe, brodée la citation: « L’artiste, c’est l’éternité qui pénètre d’en haut les jours » (R.M.Rilke) qui parle du rôle de l’art, de la mémoire vivante et revisitée comme l’illustre cette robe…

6- Fougères et feuilles:

« Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre. Laisse tomber la routine. Préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés ! Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l’intérieur. Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t’entourent.« (Picasso)

Autant de travail que d’idées et de balades sur le Causse du Périgord!!!

7 Le hibou, le panier, les fleurs sauvages…

Sur ce dernier détail dessous, je vous dis: « à bientôt, merci mes amies de votre visite ». Il y aura quelques photos supplémentaires avant de voir la robe finie…..J’ai du mal à penser que ce travail- ci est terminé…qu’on va se quitter!

Point de Sorbello…disons un peu déjanté!

Commentaire

Installation: 2° robe de mémoire (2/3)- Détails… — 27 commentaires

  1. Bonsoir Anne. La cathédrale de Sienne est magnifique. Ta robe de mémoire est une merveille avec ses petits détails brodés : papillons, hibou, arbres et fleurettes. Bonne soirée

  2. « Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre. Laisse tomber la routine. Préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés ! Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l’intérieur. Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t’entourent.« (Picasso)
    Point après point, mot après mot, tu te balades dans ton beau Périgord installant les fougères, les feuilles, en appliqué ou en relief, les arbres, le hibou malin,les papillons, les fleurs et le panier pour ta robe de mémoire qui raconte la Vie et ton Amour pour ta région ! merci à toi ma chère Anne pour cette belle oeuvre, introduite par la splendeur de ce lieu magique qu’est la cathédrale de Sienne

  3. Bonjour Françoise et merci. La mémoire a des blancs, effectivement…………….Le lieu, sauvage, désert me plaît bien!

  4. Brigitte, merci. LA cathédrale de Sienne ne se raconte pas. Tu entres dedans et tu es saisie!!
    Amitiés.

  5. Den, que dire à tout ça? Merci, merci! Ca fait plaisir, c’et tout. ET je reçois vos commentaires avec reconnaissance!

  6. Toutes ces broderies en relief sont si vivantes… et les oiseaux peuvent battre des ailes, bravo !
    Beau souvenir de la cathédrale de Sienne, merci pour la photo, Anne.

  7. Magnifique cathédrale en effet !
    J’aime beaucoup cette idée de robe du souvenir, avec ces « vieux » détails des installations précédentes auxquelles tu ajoutes des broderies… Ces oiseaux avec leurs ailes en relief sont tops, quant à ces fleurs stylisées, elles apportent beaucoup de vie à l’ensemble. J’aime beaucoup ! Bisous

  8. Merci Tania, j’ai fait peu de photos à Sienne, j’ai écarquillé les yeux et engrangé les souvenirs.

  9. Cette robe ci Marie- Laure aura un peu de mal avec le soleil, la pluie……je vais devoir faire attention à ces critères pour l’Installation.

  10. Sur Google beaucoup de photos sur la cathédrale de Sienne..sur ta robe des petits oiseaux, des papillons ,des fleurs qui nous invitent à redécouvrir toutes les ballades que tu nous a proposėes dans ce causse que tu aimes tant …grand bravo l’artis’Anne pour ce travail de mémoire

  11. Les photos Gigi ne rendent de toutes façons pas l’impression du visiteur. J’aimerais un jour me transformer en papillon….sur le Causse. Battements d’ailes et légéreté.

  12. Magnifique cette cathédrale !
    Que de belles créations sur ta robe « souvenirs » C’est une merveilleuse idée ! Bravo Anne . bise et bon week-end

  13. Oui, je tape sur « anonyme » et je signe de mon prénom. Les énigmes de l’informatique ne me pèsent plus, je les contourne!!!!A malin , malin et demi!

  14. Merci Marie, comme le titre l’indique, c’est la 2° robe de mémoire, mais il y avait eu aussi la veste de mémoire. Pas de transmission sans mémoire!

  15. Déjà en photo, la cathédrale époustoufle … donc en vrai ce doit être impressionnant !
    Ta robe « mémoire » va être bien jolie, c’est tellement important de se souvenir …
    Bises

  16. C’est superbe. Et oui, il faut toujours entreprendre et aller de l’avant. Toujours.
    Et un grand merci pour la photo de la cathédrale de Sienne ! Sienne, j’aime tant cette ville !

  17. Bonjour Marie, nous sommes des funambules, et en plus très maladroits, parce que forcés de vivre sur un fil ténu; si on peut embellir ce chemin et aller de l’avant…
    Quant à l’éblouissement de Sienne, pour moi aussi, il tiendra une place essentielle à cause de moments personnels.
    Amitiés

  18. Se souvenir des moments heureux oui Suzanne, ça compte; le reste, il faudrait pouvoir l’effacer. En fin de chemin de fil, on comprend qu’on a laissé ce qui était trop lourd à porter; en tout cas, dans mon cas!

  19. super! Je vous l’ai dit, je le redis! J’ai cliqué sur votre nom dans l’article de mon blog! Paf! ça a bien marché! On verra bien si en cliquant sur autobiographie, vous arrivez sur mon blog. Ça prouvera que nous sommes connectées . Gisèle

  20. Bien sûr Gisèle que j’arrive sur votre blog! Mais d’un seul coup, je ne peux plus laisser de commentaires. Je crois que nous sommes dépassées l’une et l’autre par la technique; ce n’est pas grave: on arrive toujours à communiquer autrement. Oui, nous sommes liées d’un même fil et connectées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.