Cailloux brodés, parés (article 7)

Tant que j’ai des photos du dernier voyage en Inde à montrer, vous avez 2 articles l’un au- dessus de l’autre (après celui- là, vous en aurez 4 autres!)

Je continue la série des cailloux brodés; elle symbolise mes voyages de l’année; l’Installation partira avec moi dans un mois, en Ombrie ( Italie, exposition Sogni d’oriente, Sguardi d’occidente, 14 décembre- 6 mars). Cet article de cailloux et pierres brodés est plutôt différent des précédents, moins classique sans doute par ses matériaux et techniques utilisées:

1- La pierre et le Martin pêcheur (parure de plumes)Je vous en avais parlé: Je le voyais filer comme une flèche turquoise. Un matin, le martin- pêcheur s’est fracassé sur une vitre; il a péri sur le coup. On l’a trouvé sur l’herbe devant la fenêtre. C’était à la fois terrible et émouvant. Avant de le rendre à la terre, j’avais prélevé quelques plumes:

Voir mon blog, le 6 juillet 2019 https://www.artisanne-textile.fr/page/3/

Avec ce caillou paré de plumes, j’ai rendu hommage -souvenir au bel oiseau. Puisse -t-il avoir eu le temps d’avoir des petits qui traverseront eux aussi mon ciel!

Pierre des Pyrénées et plumes du martin -pêcheur, visiteur ailé…

« A chaque instant, le silence

t’apporte des nouvelles » .

(Rainer Maria Rilke)

2-La pierre, le cyanotype, la nigelle et le piqué libre: ardoise plate (Pyrénées) parée-brodée. J’ai tenté à nouveau de faire un cyanotype sur une pierre, 

trop sombre pour que le motif de la nigelle apparaisse nettement; j’ai obtenu une ombre fantôme. Pour la souligner, j’ai brodé (en piqué libre) une nigelle sur du soluble. Je l’ai appliquée ensuite sur ma pierre.

Cyanotype sur papier: la nigelle
La fente blanche de la pierre, oblique, est reprise et soulignée par le motif en cyanotype et la broderie en piqué libre.
Comme sur une vraie nigelle séchée, un soupçon de fil rose

« La vie nous a donné, à tous, à un moment ou à un autre, des instants durant lesquels tout ce que nous faisions avait la transparence du cristal et l’azur d’un ciel sans nuages. »

Anne Murray Lindenberg

3-Ginkgo biloba, lauze et broderie en stumpwork de soie:

Il fallait bien que je ramasse la pierre emblématique du causse du Périgord, une lauze très fine, légère elle- même comme une feuille. Le ginkgo ne pousse pas dans ces terres, mais il se trouve que je ramasse toujours ces écus; Une feuille recueillie est venue se poser, contraste du vieil or et du minéral. je décidai d’en broder une en stumpwork pour qu’elle se décole à peine. Brodée avec autour un fil fin de laiton sur du voile, avec des fils de soie bronze et or mêlés:

Lorsque je l’ai eu terminée, j’ai eu envie de recoller (à la pince à épiler!)dessus quelques fils de soie utilisés afin que ma feuille paraisse déjà vieillie, abimée par le temps qui passe. Naturelle, en somme.

« Il y a une route qui va de l’œil au coeur sans passer par le cerveau »

(Chesterton)

Le ginkgo et ses feuilles sont porteurs d’espoir, symbole de longévité et d’amour. D’où la photo plus haut en forme de cœur. Il est temps de finir en beauté, en parlant d’amour.

4- Le mica de Nim village (Inde) chemin escarpé pour aller au village constellé d’éclats argents; on aurait dit des cailloux peints. J’en ai ramassé plein mes poches. J’ai dû en laisser un tas sur le bas de la route. Le plus beau semblait recouvert d’argent; je l’ai transformé en joyau, je lui ai cousu un écrin dans un cyanotype bleu intense et y ai brodé 3 fleurs du même bleu, cœur argent.

Ces pierres seront en Italie. Elles symbolisent mes voyages de l’année, mon année pélerine en Italie, en Inde (deux fois), dans les Pyrénées…

J’aime le bleu intense du cyanotype doublé de moire dorée argentée.

Pierre brodée, caillou brodé, ainsi paré. Le bleu du cyanotype rappelle par ses dessins le végétal uni au minéral.
Bleu de l’ardoise, bleu des plumes de geai, bleu du cyanotype. Mais pas de bleus à l’âme…

A bientôt, les abeilles! Bises amicales! La prochaine fois: le 4° mandala textile (jeudi?)


Commentaire

Cailloux brodés, parés (article 7) — 20 commentaires

  1. J’aime la feuille de ginkgo et celle brodée sur la lauze du Périgord coeur de ta terre d’adoption ..chez moi dans le bassin minier la pierre c’est plutôt un caillou remonté du plus profond de la terre un caillou de charbon qui s’orne parfois de jolies empreintes de fougères …eh oui la nature sait aussi nous offrir de belles surprises ….bravos Anne pour des petites pierres embellies de plumes de fils de broderies et de souvenirs….

  2. Cette pierre aux plumes de martin-pêcheur est un œuf d’oiseau – voilà l’ovoïde aussi. J’aime ces fleurs bleues brodées sur le caillou dans son écrin luxueux.

  3. Ces pierres deviennent de véritables bijoux entre tes mains… Tu leur offres un écrin qui les met formidablement en valeur ! Bravo ! Bisous

  4. Bonjour Anne. Ces pierres brodées ou parées sont très jolies? Pauvre martin-pêcheur ! La flèche bleue a mal fini contre ta vitre. Bonne journée et bisous

  5. As-tu pris la pierre comme support de cyanotype? Le résultat est bluffant! J’ai tous ces bleus, de la première à la dernière photo. J’ai ramassé hier des feuilles de ginko. Un peu d’automne dans la maison! Bises

  6. Merci Gigi! Le gingko se soulève, c’est du stumpwork; il s’est intégré à la pierre…………fils anciens de soie dorés, patinés, …

  7. Ah Tania, oui, l’ovale m’intéresse, mais c’est plus difficile à tracer que le rond…………… Je t’ai fait une longue réponse qui a disparu………

  8. Oui, j’ai fait le cyano sur la pierre; j’aurais aimé que ce soit mieux; c’est mon 2° essai et je devrais recommencer, m’obstiner. Les gingko, écus d’or, eux aussi, je les adore. J’ai repéré deux arbres et tous les ans, y fait un tour…………..Bises!

  9. J’adore cet arbre, le ginkgo biloba, la forme des feuilles est d’une élégance rare… en revanche ses fruits sentent un parfum désagréable, on oublie ses fruits !!! Bel après midi Anne, à bientôt. brigitte

  10. Les chiens aiment les odeurs des fruits pourrissants du ginko………….A Toulouse, je me souviens d’une rue à l’automne. Mais ça ne fait rien, les feuilles, éventails d’or, je les ramasse et je les ai beaucoup utilisées; ce n’est pas fini!! Bises, Brigitte!

  11. Bonsoir Anne je reviens te faire une petite visite, j’étais un peu prise en ce moment; mais que tes 2 articles sont beaux, ohh ces bleus superbes, intenses, mariés avec l’argent ou l’or !!! super vraiment je ne sais plus où donner des yeux!! 🙂 et tous tes petits élèves bien appliqués… un grand bravo à toi. Amitié 🙂

  12. Prise? Oh oui, on l’est TOUTES! Donc, merci de ta visite! Les cyanos oui, ont un bleu incroyable, unique et puis, ces empreintes poétiques…Cela change notre regard!
    Amitiés
    Anne

  13. Bonjour Anne j’aime énormément cette série de pierres,leurs histoires me parlent et celle de la pierre oiseau est un bel hommage émouvant à….la vie,bien qu'( parce qu’) il y soit question de mort.
    Beau reportage photos et j’aime ce que tu dis de la guidance, montrer, expliquer,laisser faire…
    Bisous

  14. Merci Mamaz, parfois, l’inspiration vient lentement sur une pierre; parfois, elle me « parle », et surtout je l’entends. Sans écoute, pas d’idées…….C’est elle qui guide!
    Le martin- pêcheur revit tu sais, ou du moins, n’est pas tout à fait mort………..
    Quant au reste, on est aussi dans le « laisser faire »; comment faire autrement?

  15. Je trouve les cailloux parés toujours très touchants ! Se laisser porter par ce qui est, bon ou moins bon, et transformer, encore et toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.